Préfecture : l’UAM-93 invitée à la Prévention de la radicalisation en Seine-Saint-Denis

Le vendredi 30 janvier 2015, le Préfet de la Seine-Saint-Denis, M. Philippe Galli, a convié l’UAM-93 et les principales mosquées du département à une réunion autour de la prévention de la radicalisation.

M. Philippe Galli a rappelé que notre pays  est confronté à une menace grave liée au basculement de plusieurs centaines de personnes dans l’engagement radical violent, le plus souvent avec les filières terroristes syrienne. Le Préfet a insisté sur le fait que l’islam reste une des religions les plus pratiquées en France et elle a tout notre respect, et la communauté musulmane de France a toute sa place dans notre pays et aucun amalgame ne doit être accepté.

Pour l’UAM-93, la “lutte contre le radicalisme”, tant mise en avant ces derniers jours, passe avant tout par la lutte contre l’islamophobie, les inégalités de traitement qui aujourd’hui frappent la Communauté musulmane, le discours populiste des politiques, la libération de l’expression islamophobe dans nos médias, etc.

Face à l’échec de la représentativité du culte musulman, ce dont nous avons besoin aujourd’hui, ce n’est pas d’un clergé qui va formater les musulmans et unifier les visions. Nous avons besoin d’une autorité religieuse indépendante de toute influence étrangère –consulaire ou idéologique- qui jouisse d’une bonne crédibilité qui permettra d’orienter les musulmans de France et en particulier les plus jeunes.

Étaient présents à cette réunion : le Préfet à l’égalité des chances M. Didier Lesci, les deux sous-préfets des arrondissements du Raincy et de Saint-Denis, et M. Bernard Godard, du bureau du culte ainsi que M. Pierre N’Gahane secrétaire général interministériel du « comité de la prévention de la délinquance ».

Bobigny, le lundi 2 février 2015
Le Président de l’UAM-93
H. FARSADOU

 

Une pensée sur “Préfecture : l’UAM-93 invitée à la Prévention de la radicalisation en Seine-Saint-Denis

  • 23 février 2015 à 4 h 11 min
    Permalink

    Monsieur,
    J’ai lu avec intérêt votre article et je trouve votre participation a ce genre de rencontre intéressant et important.
    Une précision par contre s’impose, monsieur Pierre NGHANE est responsable du comité interministeriel de la prévention de la délinquance et non de la lutte contre la radicalisation comme stipulé dans votre article.
    Cordialement
    Hicham BELKHEIRI.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *