Cheikh Bachir en liberté provisoire au Maroc

Le prédicateur tunisien naturalisé français, Bechir Ben Hassen, conseiller du ministre des affaires islamiques en Tunisie, bénéficie d’une mise en liberté provisoire malgré un mandat d’arrêt international à son encontre au titre d’une condamnation par la justice française.

Ce prédicateur franco-tunisien sympathisant du parti « Annahda » et président de la « Ligue tunisienne des oulémas et de la prédication » a, pour rappel, été interpellé le 28 mai 2013 à son arrivée à l’aéroport Mohammed V, en vertu d’un  mandat d’arrêt international émis à son encontre depuis le 4 juin 2012, par le tribunal de grande instance de Créteil (France) pour exécution d’une peine suite à son refus de remettre à son ex-épouse française ses quatre enfants, cette dernière étant la titulaire du droit de garde et de l’autorité parentale sur les enfants.

Suite à son arrestation, Bechir Ben Hassen a ainsi été présenté le 29 mai 2013 devant le procureur du roi près le tribunal 1ère instance de Casablanca suite à quoi il a été placé sous mandat de dépôt à la prison civile de Salé en perspective de son extradition vers la France.

Il s’est cependant retrouvé en comparution le 5 juin 2013 devant la chambre criminelle près la cours de cassation de Rabat qui a décidé de le poursuivre en état de liberté provisoire avec interdiction de quitter le territoire marocain tout en fixant le 19 juin 2013 pour une prochaine audience.

Une telle décision n’est pas sans susciter quelques questionnements, pour le moins justifiés, quant à la nature des garanties données par cet individu et qui seraient à même de lui permettre de bénéficier d’une liberté provisoire, alors qu’il est recherché par Interpol pour purger une peine en France. De là à nourrir quelques soupçons quant à une possible incursion de quelques intermédiations pour qu’il puisse jouir de la sorte de cette liberté provisoire, voire même d’une éventuelle extradition vers la Tunisie au lieu de la France, il n’y a qu’un pas que d’aucuns, au vu du tournant que viennent de prendre les choses, seraient tentés de franchir allègrement.

Avec ce revirement, en effet, le sentiment de satisfaction manifesté par  les démocrates et les défenseurs des droits de l’homme tunisiens, suite à l’arrestation de Ben Hassen a vite tourné court pour laisser place à une grosse déception. Ce n’est pas sans raison que des voix s’élèvent, aujourd’hui, en Tunisie pour dénoncer l’intervention éventuelle du chef du gouvernement islamiste Abdelilah Benkirane en faveur de cet individu. Affinités obligent, dirait-on.

Source : Libération Maroc

 

10 pensées sur “Cheikh Bachir en liberté provisoire au Maroc

  • 28 juin 2013 à 10 h 08 min
    Permalink

    Porquoi mettre ce genre de titre?

    L’affaire est familiale.

    Cheikh Béchir a voulu pritéger ses enfants .

    C’est tout.

    Répondre
  • 28 juin 2013 à 12 h 13 min
    Permalink

    Les autorités marocaines seraient plus inspirées de mettre fin à l’impunité de certains politiques occidentaux soupçonnés de tourisme sexuel voire de pédophilie au Maroc !

    Répondre
  • 28 juin 2013 à 14 h 19 min
    Permalink

    En fait, si je comprends bien :

    Les marocains du journal socialiste ‘Libération Maroc’, veulent que cette personne musulmane soit remise à des autorités non musulmanes, voire antimusulmanes puisqu’il s’agit des autorités d’un pays que je connais bien et qui est le mien : la France. Et ils veulent qu’un arabe soit remis à une autorité non arabe connu pour être raciste, colonialiste et qui a assassiné et qui assassine toujours des arabes, comme au Mali. Leur remettre ce père pour qu’il soit torturé et mis dans les prisons françaises. Et tout ça car il aime ses enfants, et veut les élever loin de la dépravation, du racisme et de la haine.

    Si c’est bien cela dont il s’agit, alors il faut poursuivre ces bougnoulisés de Libération Maroc pour trahison car ils défendent des intérêts contraires à ceux des marocains, des arabes et des musulmans.
    Le tribunal de Cretein et l’état français devraient remercier ce père, puisqu’il les a débarrassés de 4 mangeurs de halal ! Voire même, de futurs garnements chipeurs de croissants pendant le ramadan contre de gentils petits enfants juifs qui ne veulent que la paix dans le monde, et ne pas aller tuer les palestiniens comme Gilad Chalit !

    Les marocains, les mauritaniens, les tunisiens, les algériens et une grande partie des sénégalais, des maliens et des nigériens ont le même sang qui circulent dans les veines. La même foi. Et la même histoire. Et incha ALLAH le même avenir. Rahima ALLAH les Mourabitines et les Mouwahidines.

    Le ministère français de la culture a raison : tout francophone est un agent potentiel de la France !

    Répondre
  • 2 juillet 2013 à 0 h 32 min
    Permalink

    Je connais le cheikh pour avoir accompli mon Hajj à ses côté. Je témoigne devant Allah et Ses créatures que le Cheikh est quelqu’un qui a le souci de l’oumma et de la fraternité, loin des intérêts mondain.

    Le Maroc et ses journaleux devraient avoir honte de vouloir « livrer » un imam, un cheikh aux autorités française alors qu’il a agi comme n’importe quel père soucieux de l’éducation de ses enfants.

    Le roi du Maroc devrait avoir honte de laisser BHL, et toute la clique sioniste, se pavaner dans des villas de Marrakech, pendant que Gaza est toujours sous blocus sioniste.

    Répondre
  • 12 juillet 2013 à 5 h 58 min
    Permalink

    Il est important de signaler que la justice tunisienne lui a donné raison dans cette affaire.

    Répondre
  • 16 juillet 2013 à 7 h 56 min
    Permalink

    سنقطع العلاقات مع المغرب وحكومته الخإنة لآله و رسوله إن سلمت شيخنا إلي حكومة فرنسا الكافرة

    Répondre
  • 16 juillet 2013 à 8 h 04 min
    Permalink

    Coupera les relations avec le Maroc et sa boîte à Dieu et à Son messager, qui a livré Cheickna au gouvernement de la France infidèle

    Répondre
  • 23 novembre 2013 à 4 h 19 min
    Permalink

    salam alaykoum freres et sœurs fillah allahoumostaan
    craignez allah !!!! on ne protège pas des enfants de leur mère !!!! ni de leur père !!! des musulmans cautionnent ces comportements qui encourent la colère de allah le très haut !!! le lien de parenté est une créature que celui qui la rompt prépare sa place en enfer !!! il a empeché la maman qui est musulmane convertie de voir ses enfants et vous les frères etes vous prêts a vous passer de votre mère et de vos enfants ??? naturalisé français ???c’est par la grace de allah et par la cause de sa femme qu’il l’a eue !!!! c’est donc ainsi qu’il l’a recompense et qu’il marque sa reconnaissance à son seigneur?? et arretez de medire sur un pays dont vous dépendez et repartez dans vos déserts en qupete d’eau pour vous raffraichir la mémoire et vous rapprocher d’Allah avec la crainte qui vous sauvera !
    allah demasque les vrais visages et bachir n’est pas le compagnon de notre seigneur
    le clairvoyant ce qui arrive est un signe qu’il mérite d’expier pour ses pechés comme nous tous le meilleur des hommes c’était notre prophète mohammed pbsl qui ordonnait la justice envers les enfants !!!que dieu guide bachir et ait pitié de ses enfants qui aujourd’hui ne voit plus ni père ni mère car allah a dit que celui qui n’a pas pitié des enfants allah n’aura pas pitié de lui au jour du jugement …alors que bachir remercie allah de payer une partie de sa facture ici bas afin qu’il se repente
    barakallaofikoum de m’avoir lue
    une sœur française a qui on a enlevé ses 4 enfants en algérie…
    ya un nid je vous le dis !!

    Répondre
  • 29 janvier 2014 à 13 h 24 min
    Permalink

    Encore une fois cette soeur croit savoir la vérité et c’est complètement faux.
    Je connas le ossier.
    La mère s’est remariée avec un tunisien et visite ses enfants librement et j’ai eu loccasion de les voir ..
    Ils soutiennent leur père et en veulent à leur mère qui retiré sa plainte.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *