Le mandat du CRCM Ile-de-France Centre ira jusqu’en juin 2014

Le conseil d’administration du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) Ile-de-France Centre réuni le dimanche 05 Mai 2013 à Montreuil  approuve à l’unanimité les orientations de son bureau et décide de finir le mandat pour lequel il a été élu par l’assemblée générale jusqu’en juin 2014.

Depuis quelques semaines, et surtout dès que le CFCM a réuni sa pseudo assemblée générale entachée d’irrégularités pour finaliser sa réforme le 23 février 2013 et il a annoncé le calendrier de renouvellement de ses instances – qui n’a jamais été respecté -, nous avons constaté et relevé ces agissements et ces pratiques honteuses que le CRCM Ile-de-France Centre a tant combattus durant les mandats précédents.

Ces pratiques  se résument en :

• S’octroyer la symbolique des fonctions du CRCM pour des intérêts purement partisans.
• L’appel de certaines fédérations à s’allier sur une base ethnique et nationaliste.
• L’appel de certaines associations et mosquées à des alliances idéologiques.
• Mettre en place des alliances basées sur des règlements de comptes des uns envers d’autres.
• Instrumentaliser le CRCM pour diviser les musulmans.
• Création de CRCM bis dans les régions refusant d’être des « moutons » des auteurs de la dite réforme.

Le conseil d’administration du CRCM IDF-Centre demande que sa voix soit prise en considération, une voix décisionnelle et pas uniquement une voix pour légitimer les élections, la nouvelle réforme (imposée dans des conditions très contestables  le 23 février, en assemblée générale extraordinaire par une alliance tripartite composée du RMF, la GMP et le l’UOIF) l’exclue et le prive de décider du choix du bureau du CFCM puisque la composition de ce bureau est connue au préalable, avant les élections, désignée à l’avance par les fédérations sus citées.

Les administrateurs du CRCM IDF-Centre considèrent que la réforme du CFCM, d’une importance majeure pour la communauté musulmane, a été discutée de manière informelle et officieuse. Les discussions de la réforme ont exclu  les instances des CRCMs, des membres fondateurs du CFCM et les autres expressions de l’Islam de France. Il s’agit là d’un gage, pour l’adhésion de la communauté Musulmane à une représentation optimale.

Le CRCM IDF-Centre est navré même déçu de constater dans la nouvelle réforme, que le nombre de représentants élus du CFCM sera similaire à celui des représentants désignés par certaines fédérations à base ethnique. Ce n’est pas, à son sens, une direction souhaitable pour le CFCM et encore moins pour la communauté musulmane à l’heure précisément où la France, exemple de démocratie,  ne cesse de rappeler, à l’étranger, l’impératif d’élections libres.  Les représentants du CFCM devraient principalement et essentiellement même  être issus d’une élection libre et démocratique.

La représentation de l’Islam de France doit permettre une accession des différentes  composantes de la communauté Musulmane sans distinction d’origine, de nationalité ou d’école juridique. Les femmes et les jeunes  devraient aussi avoir toute leur place dans cette représentation.

Le Conseil d’administration du CRCM IDF-Centre appelle tous les délégués ayant accepté de représenter leurs mosquées respectives lors des élections du 5 et 19 juin 2011 à finir leur mandat jusqu’à son terme en juin 2014, et à bien réfléchir à  leur  choix. Le vote est un témoignage, donc chacun doit s’abstenir de faux témoignage. A savoir signer le dossier de participation aux élections est une reconnaissance de la nouvelle réforme, or les gérants des lieux de Culte Musulman risquent d’être piégés en signant  ce dossier car ils n’ont été ni consultés ni informés des nouveaux statuts qu’ils ignorent complètement.
 
Malheureusement, Le CFCM ne se hisse pas  à la hauteur de la représentativité de l’Islam et de ses adeptes. Il n’a pas prouvé son intérêt et son utilité pour les Musulmans et pour les Pouvoirs Publics et plus généralement pas pour les acteurs concernés par le fait Musulman.
 
Nous avons besoin d’une instance efficace, fiable, crédible et  indépendante de toutes les ingérences internes et externes. Il est donc impératif que la réforme du CFCM intervienne de manière transparente, démocratique et indépendante.
                                       
MERZAK El-Bekkay
Président du CRCM IDF-Centre
Contact : 00 (33) 6.76.37.07.24

Paris le 07 Mai 2013

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *