L’islamophobie en France : émission avec A. Zekri

La chaine de télévision Canalnaf.com invite pour son deuxieme numéros de l’émission « Parlons Politique« , Monsieur Abdallah Zekri (Président de l’observatoire national contre l’islamophobie).

{youtube width= »570″ height= »400″}65-lX3gfUz8{/youtube}

 

Une pensée sur “L’islamophobie en France : émission avec A. Zekri

  • 22 avril 2013 à 21 h 39 min
    Permalink

    Tout ceci ne sert à rien!
    M. Zekri qui fait partie des auto désignés « responsables » et qui sévit depuis de trop nombreuses années (au moins plus de 20 ans) au sein d’associations diverses et variées n’apporte rien de bon à la communauté musulmane. Avec d’autres, il est comptable du passif de la situation catastrophique et de l’image négative de l’islam et des musulmans qui font peur à 8 français sur 10 selon différents sondages dont celui du journal le monde (74%).
    Souvenons-nous de sa reculade dans l’affaire du pain au chocolat de M. Coppé dans laquelle après avoir déposé un recours contre les propos islamophobes de ce dernier, il s’est rétracté après une rencontre avec le chef de l’UMP et à retirer sa plainte sans aucune contre partie ni excuses publiques de l’auteur de ce dérapage anti musulman.
    La Communauté musulmane n’a pas besoin de ce genre de fanfarons forts en gueule et surtout inefficaces cherchant juste à se maintenir dans des postes qu’ils occupent illégitimement empêchant ainsi l’accès aux responsabilités des nouvelles générations dotées de talents et d’instruction. C’est par le changement de ceux (toujours les mêmes depuis trop longtemps) qui ont révélé leurs limites et leurs médiocrités par de nouvelles personnes honnêtes et compétentes avec des mandats limités que la communauté musulmane sera capable de construire de véritables institutions représentatives de l’islam et des musulmans de France.
    Ces hommes et ces femmes, issus si possible d’un cursus scolaire et universitaire français honorables, mettront enfin en place sur la base de la consultation la transparence avec des assemblées générales ouvertes et des bilans publiés et pratiqueront l’alternance des responsables dans la gestion financière et matérielle des associations et des lieux de culte musulmans.
    Ce jour là, l’islamophobie ne pourra que reculer et laisser la place au vivre ensemble dans le respect de tous les citoyens sous les principes républicains.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *