Un ministre palestinien: « le mur des lamentations est un lieu saint musulman et non pas juif… »

Le ministre de l’Autorité palestinienne des Affaires religieuses et du Waqf, Monsieur Mahmoud Habash, a déclaré le lundi 17 décembre 2012 que le Mur des lamentations est un lieu saint islamique et qu’aucun Juif n’aimait cet endroit avant 1917.

S’exprimant en réaction à la déclaration de Benyamin Netanyahou que le Mur des lamentations « sera le nôtre pour toujours », le ministre, Mahmoud Habash, a déclaré que les revendications d’Israël sont « sans valeurs ».

Habash a déclaré que la revendication d’Israël sur Jérusalem et le « Mur des Lamentations » n’a pas les bases les plus fondamentales historiquement parlant. Il a dit que le mur n’a jamais été un endroit de culte avant la déclaration de Balfour en 1917.

Pour rappel, Habash a lancé un appel à l’UNESCO pour faire respecter les droits palestiniens à Jérusalem.

L’Autorité palestinienne avait déjà fait les mêmes demandes en 2010.

 

5 pensées sur “Un ministre palestinien: « le mur des lamentations est un lieu saint musulman et non pas juif… »

  • 7 janvier 2013 à 11 h 17 min
    Permalink

    Entièrement d’accord avec ce ministre palestinien car les véritables hébreux bibliques ne sont pas ces prosélytes venus du Khazar qui se disent « juifs  » mais les arabes et cela, je peux le prouver en tant que théologien, historien et égyptologue !

    Répondre
  • 7 janvier 2013 à 11 h 45 min
    Permalink

    on doit essayer de garder la voie du juste milieu. Dès la prise de Jérusalem par les Romains, les juifs voulaient venir prier sur le mur des lamentations et les ruines du Temple de Suleyman (reconstruit aujourd’hui par les musulmans sous le nom de mosquée) et c’est pour cela que depuis Salag el Din, le quartier juif de Al Quds se trouvait au pied du mur des lamentations. Mais les juifs d’avant le sionisme refusaient l’idée d’un Etat juif car seul le Messie allait pouvoir permettre aux juifs de se rassembler sur la terre qui avait vu naître leur religion …et sans expulser pour autant ses habitants non juifs

    Répondre
  • 7 janvier 2013 à 11 h 55 min
    Permalink

    salamo alikom,

    juste une petite question :
    lorsque vous parlez de la Palestine, je n’ai jamais vu un ministre du Hamas et tt le temps vous parlez du clan d’Ousslou; est-ce que vous ne pouvez pas ou vous ne voulez pas rapporter des témoignages de nos frères dirigeants de Gaza ?

    Répondre
  • 7 janvier 2013 à 13 h 49 min
    Permalink

    il faut savoir que l’état d’israel est athée, il se fout éperdument de la religion, il prône en realité l’israelisme et le sionisme, et toutes les considérations religieuses ou historiques qu’invoquent les israéliens sont uniquement pour le but d’achever leur projet sioniste qui est connu par ceux qui veulent comprendre.

    Répondre
  • 7 janvier 2013 à 18 h 54 min
    Permalink

    Tant que vous parlerez de juifs et non de judéens, tant que vous parlerez d’hébreux et non d’arabes, tant que vous parlerez d’égyptiens et non de noirs alors le mensonge a encore de beaux jours devant lui !

    L’histoire des anciens égyptiens et des hébreux bibliques est tout simplement l’histoire des noirs et des arabes dans l’Antiquité !

    En vérité, les noirs et les arabes ont été spoliés de leur histoire par les européens dont les prosélytes du royaume Khazar (nos sionistes) ne sont qu’un miroir aux alouettes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *