Excusez-moi de ne pas m’excuser

Pour les fatigués du cerveau et les grands inquisiteurs anti-islamiques, il va encore falloir mettre les points sur les « i » : Entre inciter à la violence et réagir violemment à une provocation, il y a la même nuance qu’entre un crime perpétré avec préméditation et un meurtre commis par légitime défense.

Imaginez que quelqu’un n’ait rien trouvé de plus intelligent que d’agresser les passants dans la rue en leur collant des baffes devant tout le monde, uniquement parce que ça l’amuse. Pas sûr que son sens de l’humour soit apprécié de tout le monde, en particulier par ceux qui ont un tant soit peu de dignité et de courage. Il y a de fortes chances pour que ces derniers réagissent immédiatement en lui rendant la monnaie de sa pièce, parfois de façon disproportionnée, sans réfléchir aux conséquences. C’est bien compréhensible et, hormis ceux qui n’ont rien dans le pantalon (je prie les dames d’excuser cette formule par trop machiste), personne n’a envie de passer son chemin sans réagir en conséquence, ne serais-ce que pour dissuader l’auteur de persévérer dans son comportement imbécile. Evidemment, non seulement il ne viendrait à l’idée de personne de fustiger les réactions spontanées des victimes, qui seront généralement considérées comme tout à fait légitimes mais, au contraire, on conviendra que l’agresseur l’a bien cherché, qu’il ne l’a pas volé et que ça lui servira de leçon.

Pourtant, on exige des Musulmans qu’ils réagissent contre nature en réprouvant et en condamnant le saccage des locaux de Charlie Hebdo et le piratage de son site Internet – alors que, faut pas « charrier », c’est quand même ces provocations grossières qui ont déclenché les hostilités – et qu’ils fassent acte de contrition comme s’ils en étaient les auteurs, les instigateurs ou les complices. Alors même qu’aucune responsabilité islamique n’a été démontrée, la plupart des padischahs de France ne se font pas fait prier et se portant spontanément volontaires pour endosser le rôle des coupables présumés. Leur masochisme maladif les pousse irrépressiblement à effectuer des tournées médiatiques où ils se complaisent à se disculper et à s’excuser platement, en jurant qu’ils sont bien incapables de se révolter contre l’ordre établi, quand bien même on leur demanderait de faire moult entorses à leur religion. On a peine à croire que leurs attitudes cacochymes puissent être cautionnées par leurs sujets musulmans et susciter la « Muslim Pride » qu’appelle valeureusement de ses voeux Raphaël Liogier (1).

Les condamnations et autres déculottages « avec la plus grande fermeté » opérés par les couilles molles de l’Islam (GMP, CFCM, UOIF, etc) ne leurrent vraiment plus grand monde. Compte tenu de leurs réprobations des caricatures et autres foutages de gueules prétendus satiriques, susurrées du bout des lèvres, leurs indignations n’apparaissent en définitive aux tiers que comme des postures convenues destinées exclusivement à faire bonne figure en société voire à prévenir les tracasseries policières et judiciaires. Au lieu d’assumer ouvertement leurs états d’âmes et une légitime désapprobation du blasphème prophétique pour se faire apprécier par leur Communauté de référence, ils préfèrent entonner en coeur, avec ceux qui les méprisent, la ritournelle de la liberté d’expression à sens unique. Il n’y a pourtant rien d’étonnant quand on connaît le cursus, le pedigree (2), les motivations et les accointances de tous ces notables diplômés Es préfectures qui ont des aspirations autrement plus aigues en termes de reconnaissance officielle ou de profitabilité. Et de cela ils auraient bien de quoi s’excuser mais c’est pas demain la veille …

Daniel-Youssof Leclercq

1. Professeur de sociologie à Sciences Politiques d’Aix en Provence, et Directeur de l’Observatoire du religieux (lien).
2. Pour éviter toute interprétation : « Ensemble, liste des activités, des références d’une personne dans un domaine donné ».

 

10 pensées sur “Excusez-moi de ne pas m’excuser

  • 7 novembre 2011 à 9 h 02 min
    Permalink

    Salam Sıdı youssuf…Enfın un musulman quı dıt-tout haut- ce que tous les musulmans de france et de Navarre-a l exceptıon de leurs soı dısant representants eunuques- pensent tout bas…Voıla un homme quı pense a l endroıt dans un monde a l envers..

    Répondre
  • 7 novembre 2011 à 10 h 08 min
    Permalink

    Un livre à leur offrir à ces CMI? La ferme des animaux, oscar wild…

    Répondre
  • 7 novembre 2011 à 13 h 16 min
    Permalink

    Djazakallahou kheiran

    Répondre
  • 7 novembre 2011 à 15 h 32 min
    Permalink

    Il est en effet choquant de réagir comme si les coupables de l’attentat contre Charlie-Hebdo étaient connues, ce qui n’est pas le cas. Mais les menaces de violences proférées contre ce journal par des personnes se réclamant de l’Islam (religion qui mérite vraiment mieux) n’en sont-elles pas la cause ?
    Par ailleurs, la légitime défense aurait consisté à répliquer par voie de presse et à porter plainte pour diffamation : ç’aurait été « rendre la monnaie de sa pièce » à Charlie Hebdo, qui n’a agressé personne physiquement. Ceux qui défendent le recours à la violence physique en réponse à des insultes verbales ne font que conforter les préjugés islamophobes dont nos concitoyens musulmans font l’objet.

    Répondre
  • 7 novembre 2011 à 19 h 53 min
    Permalink

    shalom mme friedlander…caricaturer votre pere ou votre mere ou votre enfant…ne serait ce pas une agression physique touchant « physiquement  » le coeur , trippes ou autres organes de sentiments…? comment reagissent les juifs si on caricature Moussa (moise), Daoud (david), ou Yahvé Lui meme…?

    Répondre
  • 9 novembre 2011 à 2 h 40 min
    Permalink

    Juste pour mémo…. Siné s’est fait viré du Journal pour bien moins que ça…

    « En juillet 2008, le dessinateur [a] été renvoyé après sa chronique sur Jean Sarkozy, jugée antisémite par Philippe Val, alors directeur de Charlie Hebdo. Le passage incriminé :

    « Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le parquet (encore lui ! ) a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe !

    Ce n’est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit ! » »

    Qui oserait désavoué la double vitesse…?

    Répondre
  • 9 novembre 2011 à 17 h 34 min
    Permalink

    bravo pour votre justification du meurtre

    Répondre
  • 10 novembre 2011 à 13 h 10 min
    Permalink

    Ce ne sont que des personnes qui cherche la reconnaissance des lobby juifochretien mais tout cela va changer très bientôt.

    Répondre
  • 12 novembre 2011 à 15 h 08 min
    Permalink

    [quote name= »charles-louis »]bravo pour votre justification du meurtre[/quote]

    Il y a eu meurtre?

    Répondre
  • 15 novembre 2011 à 14 h 59 min
    Permalink

    Je ne sais qui a fait cette agression mais en tout cas c’est bien fait pour leurs sales gueules de fachos.Il faut se demander à qui profite CE CRIME????

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *