Marine Le Pen rencontre l’ambassadeur d’Israël à l’ONU

La présidente du FN a créé la surprise en déjeunant, jeudi à New York, avec l’ambassadeur d’Israël à l’ONU. Elle a déclaré qu’elle espérait que la page du «détail» était tournée.

Le «coup médiatique» a été bien préparé. L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Ron Prosor, était présent au déjeuner qui a réuni aujourd’hui plusieurs diplomates de haut rang autour de Marine le Pen aux Nations-Unis. C’est la première fois qu’un représentant de l’État hébreu rencontre publiquement la présidente du Front national. «Nous apprécions la diversité d’opinions, a déclaré l’ambassadeur d’Israel à la presse au terme de sa rencontre avec Marine le Pen, qui a duré vingt minutes. Nous avons parlé d’Europe et d’autres questions et j’ai beaucoup apprécié la conversation».

{youtube width= »491″ height= »400″}QLtxo_JrxBc{/youtube}

L’événement corrige du tout au tout l’impression d’amateurisme qui se dégageait jusqu’alors du déplacement de Marine le Pen aux Etats-Unis. La présidente du FN avait le désir de longue date de se rapprocher d’Israel dans le cadre de la stratégie de «dédiabolisation» qu’elle poursuit avec opiniâtreté. Dans cette perspective, depuis son accession à la présidence du FN en janvier 2011, elle avait rencontré à sa demande, et à titre confidentiel, quelques personnalités importantes de la communauté juive de France. L’avocat pénaliste Gilles-William Goldnadel, président de l’association France-Israel et membre du comité directeur du Crif, avait ainsi accepté de s’entretenir avec elle. Et il l’avait invitée à «en finir avec l’ambiguité du FN à l’égard de la Shoah». En d’autres termes, Gilles-William Goldnadel avait invité Marine le Pen à «tuer le père».

La présidente du Front national a déclaré qu’elle espérait que la page du «détail», était tournée. «Ce malentendu a duré des années, et a servi de base à une caricature qui a nui à notre mouvement», a-t-elle ajouté.

En 1987, Jean-Marie Le Pen avait en effet marqué très profondément les esprits en qualifiant le génocide des Juifs de «détail» de l’histoire de la Seconde guerre mondiale. Depuis ces propos qui avaient provoqué un scandale d’ampleur national, le FN se trouvait tenu en respect par l’ensemble des autres partis. Tout accord électoral entre le FN et le RPR et l’UDF avait alors été proscrit. Et le parti d’extrême-droite suscitait depuis lors un blâme général, tant en France qu’à l’étranger.

Éviter tout soupçon d’antisémitisme

De toute évidence, la reconnaissance sans équivoque de l’holocauste par Marine le Pen, ainsi que son souci constant d’éviter tout soupçon d’antisémitisme, ont donc contribué à la rencontre spectaculaire qui s’est déroulée entre la présidente du FN et l’ambassadeur d’Israel à l’ONU. La rupture de Marine le Pen avec l’héritage de Jean-Marie le Pen est ici particulièrement nette. Les conséquences politiques de cette rencontre seront sans aucun doute importantes à moins de six mois de la présidentielle.

Source : Le figaro

5 pensées sur “Marine Le Pen rencontre l’ambassadeur d’Israël à l’ONU

  • 4 novembre 2011 à 7 h 27 min
    Permalink

    Pourtant il y a tant d’affinités entre le sionisme et le FN que leurs rivalités pourraient être suspectes. La seule différence quand même est que le FN dit tout haut ce qu’il pense -on admire sa sincérité- à l’inverse de l’entité sioniste qui excelle dans la perfidie et le mensonge pour perpétrer ses crimes fort de son statut d’éternelle victime. La collusion FN/Sionisme va t-elle plaire au borgne? La prostitution de sa fille ne va t-elle pas nuire à son racisme viscéral et remettre en cause les fondements mêmes du Front National rendant possible une OPA de la part de BHL ou du CRIF sur ce dernier.

    Répondre
  • 4 novembre 2011 à 10 h 48 min
    Permalink

    Ca m’étonnerait que Marine Le Pen ait demandé
    à Israêl d’abandonner sa politique de colonisation de la Palestine et de se mettre en conformité avec le droit international et les droits de l’homme comme la libération du franco-palestinien Salah Hamouri.

    Répondre
  • 4 novembre 2011 à 13 h 32 min
    Permalink

    Tous les dirigeants socialistes, les Verts, Bayrou, UMP etc…..Donc le FN c’est pas une surprise, si elle veut s’exprimer dans les médias elle doit faire allègence, car la diabolisation du père, raciste, antisémite, mais contre les guerres Irak Lybie, Afghanistan, alors que le PS a été pour toutes les guerres contre les Arabes, depuis l’Algérie votant les pleins pouvoirs dont la torture, et bien avant contre Nasser . Ce peut-être une tactique/stratégie profitant de la division de la communauté juive…..

    Répondre
  • 5 novembre 2011 à 20 h 26 min
    Permalink

    si vous tuez les agneaux je vote LE PEN .GAUTHIER MARSEILLE 9

    Répondre
  • 25 février 2012 à 15 h 00 min
    Permalink

    …DICTATURISME=LARBINISME=COLONISATION=ESCLAVAGISME=EVANGELISME=PETRODOLLARISME=SIONISME=RACISME=COMMUNISME= SOCIALISME=BOUDHISME JUDAÏSME=SIONISME= EXTREMISMES= TERRORISMES..MANIPULISMES ===> POUBELLE de l’HISTOIRE et ===>

    ne restera que l’ISLAM UN ET INDIVISBLE!!

    Beurk à cette racaille…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *