François Hollande souhaite que la France s’excuse pour son passé colonial

François Hollande s’est prononcé sur l’épineuse question de la mémoire en allant à l’encontre des positions de beaucoup de responsables politiques de l’Hexagone.

Voilà qui tranche avec les discours lénifiants et “les notes de bonne conduite” : l’ancien secrétaire général du Parti socialiste français, François Hollande, actuel candidat aux primaires pour l’élection présidentielle de 2012 et potentiel adversaire de Nicolas Sarkozy, a estimé dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Jeune Afrique, que l’Algérie reste traumatisée par la décennie noire, et que l’ouverture démocratique est nécessaire. “Il y a eu des secousses en ce sens, mais l’Algérie se souvient de la guerre civile. D’ailleurs, il s’y produit encore des actes terroristes. L’idée de la concorde nationale demeure. L’Algérie doit pourtant faire un double effort de progrès démocratique et de justice économique, par le biais notamment d’un partage plus équitable de la rente pétrolière et gazière”, a-t-il dit, en réponse à une question sur les raisons qui font que l’Algérie n’a pas été touchée par le Printemps arabe. François Hollande, qui a déjà séjourné en Algérie en décembre dernier sur invitation du FLN, s’est également prononcé sur l’épineuse question de la mémoire.

À contre-courant de nombreux responsables, notamment du parti majoritaire au pouvoir, l’UMP, François Hollande a souhaité que le France présente ses excuses au peuple algérien pour son passé colonial. “Je souhaite que les choses soient dites. Nous allons célébrer en 2012 le cinquantième anniversaire de l’indépendance algérienne. Ce sera l’occasion de rappeler ce qu’est le passé, l’Histoire et ses douleurs multiples. Il ne faut pas nous figer dans une commémoration qui sera forcément différente dans l’évocation du souvenir en Algérie et en France. Nous devons être dans une relation de confiance mutuelle et dans la construction de projets communs. Tant de liens humains, culturels et économiques nous unissent”, a-t-il affirmé.

En déclinant franchement ses positions sur deux thèmes majeurs qui touchent l’Algérie, François Hollande semble se placer d’ores et déjà en perspective de la présidentielle française de 2012. À l’inverse de ses prédécesseurs et d’autres responsables de l’establishment français, il préfère se tourner résolument vers l’avenir. Reste à savoir comment ce discours sera perçu à Alger.

Source : Tous pour Hollande

 

6 pensées sur “François Hollande souhaite que la France s’excuse pour son passé colonial

  • 16 août 2011 à 7 h 32 min
    Permalink

    La position de Hollande n’est pas vraiment claire pour ce qui de demande de pardon de la France à l’Algérie.
    Ce sont les mêmes propos qui ont été rapportés par la presse algérienne la semaine dernière.
    Mais une chose est sûr, les politiques finiront de gré ou de force par demander pardon comme Chirac l’a fait en 1995 pour la déportation des Juifs.

    Répondre
  • 16 août 2011 à 11 h 11 min
    Permalink

    « La France » c’est vague, il y en a et il y en a eu plusieurs, en particulier sur la question coloniale, par contre que les « socialistes » doiven non seulement s’excuser mais faire leur auto-critique pour les crimes qu’ils ont commis au cours de la IVe République, cela semble évident.

    Répondre
  • 16 août 2011 à 12 h 50 min
    Permalink

    Le colonialisme en Algérie : génocide , crimes contre l’humanité , déportation , camps de concentration, torture , vols ( voir le livre de Pierre Péan : le trésor d’Alger ) , viols , etc…………..

    Répondre
  • 16 août 2011 à 21 h 41 min
    Permalink

    ils sont tous des lèche bottes et essaient de se servir encore des immigrés ! VIVA ESPANA

    Répondre
  • 17 août 2011 à 22 h 09 min
    Permalink

    La guerre, les crimes, c’est une honte.
    Mais c’était il y a 50 ans!!
    Pourquoi la France devrait s’excuser, de l’expansion coloniale de nos dirigeants passés?
    A ce titre, les Turcs n’ont jamais réellement reconnu le massacre des Arméniens, c’est bien plus grave.
    Le passé c’est le passé M. Hollande, allons de l’avant et arrêtons de culpabiliser pour les erreurs de nos ancêtres (et vieillards), la France d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la guerre d’Algérie, et n’a pas de honte à avoir envers pour cette dernière.
    Et pour les gens crédules, M. Hollande n’a qu’un objectif, s’accaparer les voix des musulmans en utilisant la culpabilité.
    Bonne soirée

    Répondre
  • 20 août 2011 à 19 h 56 min
    Permalink

    Si je comprends bien Hollande, il faut que le [b]peuple[/b] français [b]d’aujourd’hui[/b] s’excuse pour le passé colonial des partis de [b]gauche[/b], puisque que la colonisation [b]d’hier[/b] ne fut, ni du peuple, ni de droite. Je n’écrirai pas de noms d’oiseau car

    1) ils seraient censurés – avec raison

    2) Hollande participe ainsi au travail de [i]division communautaire[/i] – français de souche exaspérés par l’humiliation qu’on leur demande d’assumer, contre descendants des peuples colonisés, dont on attise ainsi le ressentiment: c’est [i]l’assimilation de gauche[/i]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *