Check point israélien à Paris

Le jeudi 7 juillet 2011, des dizaines de militants ont été refoulés à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle alors qu’ils voulaient se rendre en Palestine occupée. Sur ordre du ministère israélien de l’intérieur, la compagnie hongroise MALEV a refusé d’embarquer trente passagers, alors qu’ils étaient invités par les associations palestiniennes.

La compagnie hongroise confirme qu’elle obéit à Israël. La police française déclare à nos camarades qu’elle a reçu des ordres de ne pas enregistrer nos plaintes pour ces agissements illégaux.

{youtube width= »491″ height= »400″}PPEfi2kFNp8{/youtube}

 


Check point israélien à l’aeroport de Bruxelles

Des militants de l’association « Bienvenue en Palestine » ont été refoulés ce vendredi matin 8 juillet 2011 dans différents aéroports européens sur ordre direct du gouvernement israélien. Ils devaient embarquer à destination de Tel-Aviv depuis Zaventem, Roissy ou encore Cointrin en Suisse.

{youtube width= »491″ height= »400″}kExgVOQo8Dc{/youtube}

{youtube width= »491″ height= »400″}7PHOpx9iOrI{/youtube} 

Une soixantaine de personnes environ devait embarquer de l’aéroport de Bruxelles sur un vol SwissAir, trois d’entre elles (des Français) ont été refoulées. Elles ont été retirées du vol par ordre du ministère de l’Intérieur israélien, selon la compagnie aérienne qui n’a pas souhaité faire d’autres commentaires. A Roissy, neuf personnes se sont aussi vues exclure d’un vol de la compagnie hongroise Malev parce que leurs noms figuraient sur la liste que le gouvernement israëlien a envoyé aux compagnies aériennes. Cette liste dressée par les services secrets israëliens comporte plus de 300 noms de personnes indésirables à Israël. Ce vendredi matin 50 personnes occupaient pacifiquement un des terminaux de la Lufthansa à Roissy pour protester contre ces méthodes de « collabos » des compagnies aériennes.

Durant la nuit Israël a refoulé vers les Etats-Unis, deux militantes américaines venues par avion dès leur arrivée. Les deux femmes devaient initialement participer à la flottille bloquée en Grèce, qui cherche à forcer symboliquement le blocus maritime de Gaza.

Israël avait prévenu

Les militants européens de l’association « Bienvenue en Palestine » devaient initialement faire partie d’une mission internationale. Ils répondaient à l’appel d’une quinzaine d’organisations palestiniennes à les rejoindre pour dénoncer le blocus imposé par Israël sur le territoire palestinien, notamment en Cisjordanie. Plus de 500 personnes étaient attendues à Tel-Aviv ce vendredi.

Le ministre israélien de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch avait annoncé ce mardi que les militants pro-palestiniens qui envisagaient d’affluer ce vendredi à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv seraient expulsés dès leur arrivée. « Ces hooligans qui essayent de violer nos lois ne seront pas autorisés à entrer dans le pays et seront immédiatement renvoyés dans leur pays », avait-il déclaré.

En Israël, d’importantes forces de police ont été déployées pour le rassemblement pro-palestinien. Un dispositif que les médias israëliens ont critiqué pour son ampleur.

Israël était sur les dents depuis l’annonce de l’arrivée de militants pro-palestiniens à Tel Aviv après avoir réussi à tenir en échec une tentative de forcer symboliquement le blocus maritime de Gaza.

 

 

5 pensées sur “Check point israélien à Paris

  • 8 juillet 2011 à 14 h 44 min
    Permalink

    J’aimerai comprendre comment les israéliens ont eu la liste des 347 passagers?

    Répondre
  • 8 juillet 2011 à 15 h 05 min
    Permalink

    Plus de 200 participants à la mission BienvenuePalestine, interdits de prendre l’avion sur ordre du gouvernement israélien, font un sit-in à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle depuis vendredi matin.

    Ils réclament, notamment, la délivrance d’une reconnaissance écrite par les compagnies concernées (Air France, Alitalia, Austrian, Lufthansa, Malev), d’attestations motivées de ces refus d’embarquement. Seule une partie des passagers avaient reçu à la mi-journée ce document élémentaire, dans lequel les compagnies confessent leur obéissance à Israël.

    Ils ne quitteront pas non plus les lieux tant qu’ils n’auront pas obtenu le remboursement de leur billet, ce qui ne présume évidemment pas des actions judiciaires qu’ils pourront engager par la suite contre les compagnies à l’origine de leur préjudice.

    ILS ONT BESOIN D’UN SOUTIEN MASSIF – RENDEZ VOUS DES MAINTENANT A L’AEROPORT, ET REJOIGNEZ-LES AU TERMINAL 2F ZONE 2 (BIEN LIRE TERMINAL 2F – ZONE 2)

    Vendredi 8 juillet, 13 heures

    CAPJPO-EUROPALESTINE –

    Répondre
  • 8 juillet 2011 à 16 h 29 min
    Permalink

    Demandez à Mr Claude Guéant :-*

    Répondre
  • 8 juillet 2011 à 19 h 45 min
    Permalink

    Depuis lontemps ça marche avec les ordres venant d’israel. Pour cela y’a qu’a voir les traitements reserver aux differents groupes qui viennent perturber les manifestations pro palestine. L’inverse est impossible en France, vous ne pouvez pas deranger une manifestation des sionnistes. C’est chose garder, tout le monde le sais. Critiquer israel est interdit en france, par contre on peut critiquer la france; aller comprendre.

    Répondre
  • 9 juillet 2011 à 14 h 37 min
    Permalink

    Oubliez l’état et parler au peuple nous a-t-on dit! Or Le peuple Français dort toujours dans les bras de l’indifférence qui le caractérise, vous ne pourrez pas le persuader du fait que sa Terre, une terre promise depuis 1945 à Israël, est envahie par l’idéologie sioniste comme elle le fut par le nazisme dont elle ne s’en est défaite que grâce à la bravoure des gens de la résistance et le concours des hommes de ses anciennes colonies. Alors ne vous étonnez pas de cette léthargie quand on préfère rester dans les bras de Morphée!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *