Omar Djellil revient sur sa rencontre avec S. Durbec (FN)

Omar Djellil revient, dans cette nouvelle vidéo, plus en détails sur la rencontre qu’il a organisée entre un élu du FN -Stephane Durbec- et la communauté musulmane de Marseille. Il commente aussi les multiples réactions suscitées par sa démarche.

{dmotion width= »491″ height= »400″}xifotn{/dmotion} 

 

4 pensées sur “Omar Djellil revient sur sa rencontre avec S. Durbec (FN)

  • 5 mai 2011 à 9 h 47 min
    Permalink

    Une rencontre entre 2 personnes utile à une compréhension mutuelle.Mais ni M.DURBEC ne représentait vraiment le FN, ni M.DJELLIL ne représentait la communauté musulmane.La loi de 1905 interdit au politique de s’ingérer dans les affaires religieuses comme au religieux de s’ingérer dans les affaires de l’état…C’est M.DJELLIL qui reçoit M.DURBEC, pas le Secrétaire de la Mosquée…

    Répondre
  • 5 mai 2011 à 14 h 45 min
    Permalink

    Vous dénoncez avec ferveur le communautarisme maghrébien et musulman (qu’il faut chercher à la loupe!), qu’en pensez-vous du vrai, très puissant et dominant communautarisme à la tête de l’Etat?!
    Avez-vous vraiment les le courage de nous faire une belle démonstration à ce sujet.
    Si vraiment les Arabes, maghrébins et musulmans étaient vraiment communautaristes et organisés sous forme de lobby comme le font les autres communautés, ils seraient avec certitude respectés, considérés et solicités, sans avoir besoin de s’accrocher à n’importe quel parti politique qui les utilisent comme bougnoules de service pour récolter des miettes.

    Répondre
  • 5 mai 2011 à 17 h 30 min
    Permalink

    ce qu’il dit a beaucoup de vrai….son initiative est osee et courageuse on verra ce que ca donne …en tout cas je prefere ca a se jeter au bras du PS ou UMP sans aucun resultat positif bien au contraire!

    Répondre
  • 6 mai 2011 à 0 h 10 min
    Permalink

    Je suis laïque, dont je ne choisie pas ma vie en fonction d’une religion. J’ai habité à la Goutte d’Or durant 12 ans, et je n’avais aucun problème avec mes voisins musulmans, c’était très convivial plein d’humour, jamais on appelait les flics lors d’une bagarre, tout était réglé au niveau du quartier, soit un ancien français ou immigrés intervenait calmement, soit les gars étaient maitrisés par la force.
    Vous avez voulu créer une identité religieuse qui prime sur tout, et qui sépare les gens. Alors qu’avant l’identité première était l’appartenance sociale qui lutter sans distinction à l’usine et dans les quartiers. Les Mosquées oké, mais l’appartenance de classe qui était homogène dans le 18ème, est prioritaire et ça du tout religieux je ne vous le pardonnerait jamais, car elle a crée la division, et c’est vous qui l’avais provoqué.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *