Conversions au judaïsme contre de l’argent

Le journal Haaretz a récemment publié l’histoire de Thomas Dohlan… Bien qu’ayant obtenu une conversion orthodoxe dans son pays, ce nouvel immigrant canadien arrivé en Israël avec sa femme et ses quatre enfant le mois dernier n’a pas été reconnu comme Juif, et n’a donc pas pu bénéficier de la « loi du retour ».

Le ministère de l’Intérieur a refusé de lui délivrer une carte d’identité israélienne.

Ce cas n’est pas isolé: d’après une décision de la Haute Court de Justice israélienne, les conversions libérales ou « massorati » doivent être reconnues.

En revanche, le soin est laissé au rabbinat israélien de légiférer concernant les conversions orthodoxes validées en dehors d’Israël.

Mercredi, le grand rabbin sépharade d’Israël, Shlomo Amar, a accusé des rabbins de diaspora (principalement d’Amérique du Nord, d’Amérique Latine et d’Europe) de procéder à des conversions en contrepartie de versements d’argent.

Il soutient donc la décision du rabbinat d’Israël et du ministère de l’Intérieur israélien selon laquelle une partie seulement des conversions orthodoxes de diaspora doivent être reconnues, et permettre de bénéficier à la loi du retour.

Certains rabbins officiant aux Etats-Unis ou au Canada jugent cette décision disproportionnée et pensent que le ministère de l’intérieur israélien ne dispose pas d’assez d’informations sur les communautés juives de diaspora pour trancher de cette façon concernant la validité des conversions orthodoxes.

 

4 pensées sur “Conversions au judaïsme contre de l’argent

  • 6 avril 2011 à 11 h 35 min
    Permalink

    Le titre de cet article est vraiment racoleur !

    Répondre
  • 6 avril 2011 à 15 h 44 min
    Permalink

    le titre doit attirer l oeil du lecteur sur l article (principe de base d un bon article)et le texte ne fait que refleter la realité..
    de toute façon maintenant la corruption est pratiquee par toutes les institutions

    Répondre
  • 7 avril 2011 à 0 h 54 min
    Permalink

    On peut etre percutant sans etre malhonnete ! Et je ne trouve pas que le contenu de l’article justifie un tel titre; s’il existe peut-etre des conversions au judaisme pour de l’argent, il va falloir etoffer un peu l’argumentaire parce que l’affirmation contenue dans le titre ne repose que sur des accusations. Et en plus aucune source n’est citee ! C’est vraiment leger…

    Répondre
  • 7 avril 2011 à 3 h 30 min
    Permalink

    ben l article parle d un scandale de conversions au judaisme de certains candidats ,qui apparemment ne le peuvent,en contrepartie de remuneration? oui me semble t il..et le titre est « conversions au judaisme contre de l argent »
    donc la malhonneté..
    de plus l article est extrait d un journal israelien,qui reprend les accusations d une haute autorité religieuse (mr Amar)..
    donc les cas existent..
    on assiste la plutot a une opposition entre les juifs de l « interieur » et ceux de l etranger..ne pas les evoquer serait m
    alhonnete..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *