Nuit noire, film sur le 17 octobre 1961

Le 17 octobre 1961, 30 000 Algériens gagnent le centre de Paris pour une manifestation pacifique, à l’appel du FLN. Dans la soirée, des milliers de personnes sont arrêtées. Dans les jours qui suivent, on repêche des cadavres dans la Seine.

Le film croise les destins de personnages qui ont, chacun, une vue partiale et partielle de la situation : Sabine, journaliste ; Nathalie, porteuse de valises ; Martin, jeune flic sans engagement politique ; Tierce, policier syndicaliste ; Tarek, ouvrier de nuit non militant ; son neveu, Abde, qui suit des cours du soir ; Ali Saïd, cadre du FLN ; Maurice, coordonnateur de la Fédération de France du FLN. A ces personnages s’ajoute une figure historique : le préfet Papon.

A partir de la juxtaposition et de la confrontation de ces points de vue, le spectateur reconstitue le puzzle des événements, épouse tour à tour les  » vérités changeantes  » de chacun.

Nuit noire est réalisé par Alain Tasma. Avec Clotilde Courau, Thierry Fortineau et Jean-Michel Portal.

Long-métrage français.
Genre : Drame
Durée : 01h48min Année de production : 2004

{dmotion width= »491″ height= »400″}x3sxyt{/dmotion}

 

 

Une pensée sur “Nuit noire, film sur le 17 octobre 1961

  • 19 octobre 2010 à 22 h 38 min
    Permalink

    Au travers de tous ces points de vue, un seul transpire, la réécriture de l’histoire, et « l’alibi historique » plus que douteux.
    le petit laîus du debut du policier qui veut quitter la police car un collegue avait été tué, finalement il ne le fera pas, car un autre de ses collegues meurt sous ses yeux…. pure propagande!!!!
    Ce policier supra raciste, qui fait manger une cigarette a abde, comme pour fair comprendre a ce meme abde (et a nous autres telespectateurs), non tu t’es trompe Abde, seul celui ci est comme cela, pas le reste des policiers, ni des citoyens, ta haine est vaine et injustifiée, alors qu’a l’epoque, il etait de mise, apres une soiree arrosée, d’aller se coltiner quelques « bougnouls » avant de rentrer cuver, que beaucoup de gens les tutoyaient et leur parlaient de facon humiliante, et bien d’autres choses encore…..bref, le climat etait generalement malsain pour les immigrés.
    N’avalisons pas tout et n’importe quoi, par pur hasard le film est programmé a cette date bien sur…..c’était une periode beaucoup plus complexe, que ne veut le decrire ce « film », et beaucoup d’intervenants dans cette page d’histoire ne sont guere cités!!! alors temoignage historique romancé, ou fiction orientée?????????

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *