Saïd Bourarach : Message du PCF

Madame Nathalie BOURARACH,

Je souhaitais vous faire part de mon émotion et de ma douleur ainsi que celles des communistes de la Seine-Saint-Denis devant le drame qui vous a frappé. Nous sommes intervenus pour que la vérité éclate sur les circonstances de la disparition de votre mari BOURARACH SAID, et j’espère que les services de la Procureure de la République diligenteront toutes les initiatives nécessaires.

L’intense émotion soulevée par ce drame sordide éclaire crument les dérives auxquelles la Seine-Saint-Denis se trouve confrontée. Tout est fait pour stigmatiser, pour identifier les femmes et les hommes selon une origine. Le racisme est un poison, il se développe, il tue. L’Etat ne fait rien pour mettre en œuvre une politique rassemblant toute la population. Au contraire, il fragmente, divise, éclate les groupes sociaux pour mieux asséner ses mauvais coups. Cette logique a encore été illustrée lors du lamentable débat -auquel j’ai pour ma part refusé de participer – sur l’identité nationale organisé au nom du gouvernement par Monsieur Besson. On ne peut être surpris que de tels actes se propagent dans un contexte de violence exacerbée, de stigmatisation des banlieues, de développement sécuritaire.

Les communistes de Seine-Saint-Denis s’inclinent devant monsieur Saïd Bourarach et vous assurent de leur solidarité. Je renouvelle ma demande aux pouvoirs publics de donner les moyens d’un véritable développement économique et social harmonieux en Seine-Saint-Denis.

Je vous adresse mes condoléances attristées et vous assure, Madame, de mon engagement permanent pour que plus jamais de tels actes ne se produisent.

Hervé BRAMY
Secrétaire Départemental du PCF
Conseiller Général de la Seine-Saint-Denis
Maire-Adjoint de Blanc-Mesnil

Fédération de la Seine-Saint-Denis
14, rue Victor Hugo 93500 Pantin

 

 

3 pensées sur “Saïd Bourarach : Message du PCF

  • 16 avril 2010 à 12 h 28 min
    Permalink

    Le PCF essait de récupérer la cause de Said. En plus il parle de « stigmatisation des banlieues » , je ne vois pas le rapport avec cette affaire. Il cherche juste à détourner les gens des causes véritables et des chiens qui ont crapuleusement assassiné Said.
    Vraiment ce PCF se moquent du monde!
    Jamais le PCF ne répondra à la question « pourquoi tout est fait pour minimiser et étouffer cette affaire? ne serait–ce pas à cause de la confession de ces barbares répugnants assassins? »

    Répondre
  • 16 avril 2010 à 16 h 55 min
    Permalink

    Le PCF est définitivement mort et bel et bien enterré ! Plus personne ne l’écoute ! même pas la procureure ! vous pensais qu’avec l’appui des « cocos » la vérité sortira au grand jour ! tu parles ! Bien au contraire s’ils pensaient qu’intercéder en la faveur de Saïd ferai pencher la balance il ne le feront bien évidemment pas ! rappelez vous de l’affaire de dopage de Djamel Bouras est ce que Mme Buffet avait fait en sont temps son travail en tant que ministre des sports -donc au pouvoir- alors que celui-ci était innocent ! ah les cocos « Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais ! » A bon entendeur ! Quant au signataire de cette lettre je n’en parlerai même pas ! il n’en vaut pas la peine !

    Répondre
  • 27 avril 2010 à 4 h 24 min
    Permalink

    On aura tout compris à propos du représentant local du PC ;quand il demande que « la vérité éclate » au sujet des faits SI EVIDENTS.

    Et c’est pour de mêmes raisons évidentes que l’on voudrait nous faire croire qu’il ne s’agit pas d’un acte raciste !!!

    Voir les articles du blog suivant :

    http://lejournaldessurvivants.centerblog.net

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *