Un enfant tué par deux lesbiennes parce qu’il refusait d’en appeler une « papa »

Le journal sud-africain The Star rapporte une décision de justice concernant la mort de Jandre Botha, un jeune garçon de quatre ans qui, selon les preuves apportées devant la cour, a été battu à mort pour avoir refusé d’appeler “papa” l’amante lesbienne de sa mère.

Ce Mercredi, Rita Willemse, magistrate à la Cour Régionale de Vereenigin a prononcé la culpabilité d’Engeline de Nysschen (33 ans), ainsi que de la mère de l’enfant, Hanelie Botha (31 ans), pour le meurtre de ce dernier. Même si c’est de Nysschen qui a été reconnu responsable des actes de violence, la magistrate a également engagé la responsabilité de Botha, lui reprochant son inaction face aux mauvais traitements physiques dont son enfant faisait l’objet, ainsi que d’avoir menti pour protéger sa compagne.

Le témoignage à la barre de divers employés du couple lesbien ont indiqué que l’agression fatale au garçon s’est produite lorsque ce dernier a refusé, malgré de multiples demandes, d’appeler de Nysschen “papa“.

Botha a déclaré que son enfant était mort après avoir glissé dans la baignoire, mais les experts médicaux ont réfuté ces affirmations, soulignant que les blessures, notamment une fracture du crâne et une atteinte cervicale, ainsi que des fractures aux jambes, à la clavicule, aux mains et au pelvis, n’ont pu être infligées que sur une certaine durée.

Source : lifesitenews

 

8 pensées sur “Un enfant tué par deux lesbiennes parce qu’il refusait d’en appeler une « papa »

  • 9 novembre 2012 à 19 h 09 min
    Permalink

    Soubhan Allah

  • 10 novembre 2012 à 3 h 35 min
    Permalink

    Les arguments tirés d’un journal d’Afrique du Sud vise en fait à défendre la « nécessité » de familles où les femmes et les hommes sont bien à leur place comme le Coran, ou le Ciel l’ont voulu.

    Bravo.

  • 10 novembre 2012 à 3 h 48 min
    Permalink

    Quelle honte cette propagande sur une enfant tué…
    Si vous avez peur des femmes, il y a les disciples de Freud : c’est mieux que de traîner une telle honte.

  • 10 novembre 2012 à 12 h 23 min
    Permalink

    Que vise UAM 93 en sortant cet affreux fait divers qui date de ….. 2006 ?
    Soutenir un moint de vue contre le debat actuel du mariage pour tous ?

  • 10 novembre 2012 à 12 h 25 min
    Permalink

    Cette histoire, certes vraie et horrible, date de 2006! Il y à bientôt 7 ans!!! Autant ressortir toutes les histoires d’enfants tués par un de leurs parents hétéros, tous ces pauvres enfants méritaient mieux, sans exception… Non?
    Après, si vous avez ressorti l’histoire à des fins de “propagande” contre la communauté homo tout simplement, tout ce que j’ai dit plus haut ne vaut pas grand chose.

  • 10 novembre 2012 à 17 h 25 min
    Permalink

    Utiliser un fait divers commme généralité est dangereux et malasaint. Vous pratiquez la même méthode que l’extrême droite.
    J’ai lu un article dans lequel il y avait des arabes dealers, est ce vrai pour tous les arabes alors?
    Même logique pour le Terrorisme et les musulmans….

  • 10 novembre 2012 à 20 h 38 min
    Permalink

    Bien d’accord avec Rachoy, Jay et Saïd. Vous êtes pires que les pires des cathos qui s’agitent en ce moment. Surveillez un peu vos contributeurs! A moins que vous soyez d’accord pour ces tristes amalgames, en faisant flèche de tout bois pourri?

  • 11 novembre 2012 à 14 h 34 min
    Permalink

    a sais d’abord, OUI.
    Jay, vous êtes maintenant contre la propagande, alors que c’est l’outil de prédication des medias français depuis toujours quand il s’agit de diffamer les minorités, et entraver ce avec qui ils sont en désaccord.
    Désolé de vous avoir emprunté votre outil fétiche, on vous le rend.
    Rachoy; çà y est c’est l’idée qu’ont imposée les media français.

Commentaires fermés.

Shares