N. Sarkozy met la déchéance de nationalité au cœur de sa politique sécuritaire
Écrit par Ilyess   
Samedi, 31 Juillet 2010 01:43

Nicolas Sarkozy a ciblé les délinquants d'origine étrangère, à l'occasion de l'installation du nouveau préfet de l'Isère, vendredi 30 juillet, à Grenoble. Ainsi envisage-t-il pour la première fois de les déchoir de leur nationalité. "Il ne faut pas que nous hésitions à réévaluer les motifs pouvant donner lieu à la déchéance de la nationalité française", devait dire le chef de l'Etat selon le texte de son discours.

"La nationalité française doit pouvoir être retirée à toute personne d'origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d'un policier, d'un gendarme ou de toute personne dépositaire de l'autorité publique." De même, M. Sarkozy veut que l'acquisition de la nationalité à l'âge de 18 ans pour un mineur délinquant né en France de deux parents étrangers ne soit plus un droit.

Cette offensive a lieu alors que M.Sarkozy est mis en cause sur l'efficacité de sa politique de sécurité. Deux semaines après les violences qui ont eu lieu à Grenoble et à Saint-Aignan (Loir-et-Cher), il a franchi une étape supplémentaire dans la politique de répression.

Alors que les violences aux personnes continuent d'augmenter, il dénonce "l'angélisme et la naïveté" et balaie les critiques sur son bilan et sa politique – il a supprimé la police de proximité dès 2002 et réduit les effectifs policiers depuis 2007. "Qui peut croire vraiment que c'est avec quelques subventions supplémentaires aux associations, quelques îlotiers supplémentaires, (…) que l'on pourra apporter des réponses efficaces", s'est-il interrogé.

En prônant la déchéance de nationalité, M. Sarkozy s'attaque à deux principes juridiques considérés comme intangibles depuis la Libération: le droit à la nationalité et le refus de toute distinction entre les Français "de souche" et ceux ayant acquis récemment la nationalité. Actuellement, une ou deux décisions de déchéance sont prises chaque année. Le président de la République veut étendre les peines plancher "à toutes les formes de violences aggravées", citant les agressions commises en bande, sur les personnes vulnérables, ou sur les dépositaires d'une autorité publique. Les peines plancher, qui vont contre l'esprit de l'individualisation des peines, ne concernaient que les récidivistes. Il a annoncé également "une peine de prison incompressible pour les assassins de policiers ou de gendarmes".

Source : Le Monde - Philippe Bernard et Arnaud Leparmentier

Le président Nicolas Sarkozy a tenu, vendredi 30 juillet à Grenoble, un discours très ferme sur l'insécurité, réaffirmant sa volonté de lui faire la "guerre", avant d'égréner une série de mesures spectaculaires comme la déchéance de la nationalité pour certains criminels d'origine étrangère.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

 

 

Commentaires  

 
0 #2 Indignez-vous.. 2011-12-25 21:47 Multi-citer Abou ibrahim:
Pur effet d'annonce, de la poudre aux yeux. Il est prêt à tout pour conserver son costard de président, y compris prendre les Français pour des blaireaux.

La majorité des délinquants sont nés sur le sol français (et ne peuvent être déchu de leur nationalité). Les étrangers, quant à eux, travaillent souvent au black ou ont le soucis d'être en situation régulière. Bref, ce n'est certainement pas l'étranger qui brûle la voiture du voisin.

La politique de Sarkozy depuis 8 ans est un échec cinglant, pis, il met de l'huile sur le feu pour se faire réelire.


slm/bjr

100% ok with you…

On ne sait pas pourquoi il se lance contre la Turquie en ce moment…cet arrioul de première a ridiculisé la France durant tous ses mandats au pouvoir…et pourtant il y a des réactionnaires des idiots de fachots qui vont continuer de voter pour lui…

allatif…une vraie bande de veaux…ces français!
Citer
 
 
+5 #1 Abou ibrahim 2010-08-02 13:15 Pur effet d'annonce, de la poudre aux yeux. Il est prêt à tout pour conserver son costard de président, y compris prendre les Français pour des blaireaux.

La majorité des délinquants sont nés sur le sol français (et ne peuvent être déchu de leur nationalité). Les étrangers, quant à eux, travaillent souvent au black ou ont le soucis d'être en situation régulière. Bref, ce n'est certainement pas l'étranger qui brûle la voiture du voisin.

La politique de Sarkozy depuis 8 ans est un échec cinglant, pis, il met de l'huile sur le feu pour se faire réelire.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques