Les pleurnichards associés
Écrit par Stéphanie   
Lundi, 20 Février 2012 03:09

Encouragés par les plus hautes instances de l’Etat (1), les conflits de « civilisation » deviennent de plus en plus fréquents dans l’Hexagone où chacun estime légitime de promouvoir des valeurs qui sont selon lui supérieures à d’autres. S’il y a inévitablement désaccord sur les fonds de commerce quant à la prééminence des apports de telle ou telle culture à l’Humanité, les sectarismes sont quant à eux assez semblables en ce qui concerne les louanges égotiques et les dénigrements hétérogènes.

D’ailleurs, avec un peu de recul et d’objectivité, ce qui n’est pas inné chez tout le monde j’en conviens, on s’aperçoit que les identitaires de tous poils et bon nombre de Musulmans engagés se ressemblent bien plus qu’ils ne veulent l’admettre. Il est en effet assez troublant que constater que les deux clans usent pratiquement des mêmes méthodes pour persuader autrui de la dangerosité de leurs ennemis pour la paix civile et de la nécessité impérieuse de les neutraliser sans ménagements.

On est donc fondé à renvoyer les belligérants dos à dos tant leurs procédés présentent de similitudes sur la forme, à défaut du fond évidemment : Leurs revendications sont similaires quant à l’absolutisme de leur liberté d’expression et à l’exigence du respect par les autres de leurs valeurs culturelles spécifiques, religieuses, humanistes ou patriotiques. Similaire également est leur condamnation effrontée de ce racisme dont les accuse « injustement » l’autre camp, en se retranchant prioritairement et selon, derrière les lois de la République (2) ou les injonctions divines (3). Une susceptibilité à fleur de peau similaire les amène à dénier à quiconque le droit à la moindre allusion désobligeante sur leurs traditions, en faisant fi du second degré et en beuglant au « comment qu’on peut laisser faire ça ! ».
Sont similaires encore leurs ronchonnements, leur vocabulaire convenu, leur propension à vitupérer tout comme leur recours à l’invective et à l’insulte. Similaire également, leur défiance absolue envers les déclarations de bons sentiments de leurs opposants, qualifiées d’entrée de jeu et sans détours de faux-semblants et d’hypocrisie. Leurs radotages aussi sont similaires, significatifs de cette obsession maladive qu’ils ont tous à dénoncer et à combattre la moindre cabriole concurrente. Sont toutes autant similaires leurs pleurnicheries et leur victimisation exacerbées, destinées à faire condamner jusque dans les prétoires les moindres faits et gestes pouvant être interprétés comme de la xénophobie, de l’islamophobie, de l’incitation à la haine (4) ou du racisme anti-blanc (5). Enfin et j’en passe, ils ont en commun, de façon similaire, de ne faire aucun effort pour calmer le jeu et dissuader leur équipe d’en venir méchamment aux mains contre celle d’en face. « L'important dans la vie, ce n'est point le triomphe, mais le combat. L'essentiel n'est pas d'avoir vaincu, mais de s'être bien battu. (6) »

La terre de France appartient (7) à l’ensemble des Français et à aucun d’entre eux en particulier. L’Histoire de France fait clairement apparaître une diversité de traditions, de régimes, de politiques et leurs évolutions, bonnes ou mauvaises à travers les époques. La « civilisation » française d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celle d’hier, et celle que les Français de confession musulmane souhaitent ardemment pour demain, c’est celle qui témoignera de la magnanimité et du respect envers les minorités, sans chercher à assujettir ou à exclure. Ce sera celle qui substituera aux confrontations, aux reproches, aux provocations, aux agressions et à la répression des rencontres, des discussions, de la considération, des échanges constructifs et de la tolérance. Concrètement, que chacun vive donc comme il l’entend, copieusement emmitouflé ou à moitié à poil si ça lui chante, et fasse preuve d’intelligence en détournant simplement le regard (8) de l’objet de sa répugnance, au lieu de chercher à tout prix à le faire disparaître !

Daniel-Youssof Leclercq

1. Le Ministre de l’Intérieur français Claude Guéant a affirmé sur France Inter le 5 février 2012 que « Toutes les civilisations, toutes les pratiques, toutes les cultures, au regard de nos principes républicains, ne se valent pas. »
2. Loi du 1er juillet 1972 et loi Gayssot du 13 juillet 1990 relatives à la lutte contre le racisme.
3. Le Messager de Dieu ( ص) a dit : « Ô gens ! Vous avez un seul Dieu et vous venez d’un seul père ! Il n’y a pas de différence entre un arabe et un non arabe ni entre un blanc et un noir si ce n’est par la piété. » (Musnad d’Ibn Hanbal)
4. Procès intenté au binôme Pierre Cassen et Pascal Hilout pour leurs écrits, parus dans les colonnes du site Riposte Laïque sous le pseudonyme commun de Cyrano et estimés incitatifs à la haine par plusieurs Associations anti-racistes.
5. Mise en examen de Houria Boutelja pour racisme anti-français suite à l’emploi d’un qualificatif équivoque : « souchien ».
6. Baron Pierre de Coubertin (1863-1937).
7. « A Dieu appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre afin qu'Il rétribue ceux qui font le mal selon ce qu'ils oeuvrent, et récompense ceux qui font le bien par la meilleure [récompense] » (Coran 53 :31)
8. « Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. Ce sera plus pur pour eux. Dieu est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Dieu, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès ». (Coran 24 :30-31)

 

 

Commentaires  

 
+5 #4 Yousri 2012-02-20 18:17 Daniel, t associes tu a ces pleurnichards???? Certes de plus en plus de " muslims" se politisent et font valoir leurs droits, certains instrumentalise nt, certains se battent honnêtement, et fièrement, sans prérogatives prosélytes, ou inquisitrices, car comme le dit le premier principe mécanique: action, réaction, pas communication ou instrumentalisa tion, récupérer des vrais droits, et une vraie représentativit é politique, est le premier devoir, pas se complaindre dans la victimisation médiatique, car sans réaction( pondérée, mais franche et tranchée), la porte reste ouverte, et les dérives insultantes et humiliantes ne cessent pas, pire elles resurgissent sur commande, tantôt a gauche, tantôt a droite, ou façon Pétain, et façon papon, avec qui notre ministre de l intérieur partage des traits. Ne dit on pas que c est au cours des batailles, que se révèlent les vaillants et les preux, le temps permet de juger des actions des gens, de leur portée,de leur pérennité,et avère dans un sens ou dans l autre, les motivations de ces même gens. Citer
 
 
+3 #3 Fatima1 2012-02-20 11:07 Cela fait plusieurs articles où je vous sens "agacé", mais que proposez vous concrètement ? Est il normal de voir ses droits bafoués sans réagir? Comment arriver à cette France à laquelle tend chaque musulman comme vous l'avez décrit au dernier paragraphe ? Je pense que les dou'as ne suffisent pas. En Islam, il n'y a pas de fatalisme, on agit (selon les règles islamiques bien sûr !) et on compte sur Dieu, mais on n'attend pas que les choses tombent du ciel.
Il est vrai qu'il ne faut pas tomber dans l'agressivité ni dans la victimisation.
Mais les autorités sensées représenter les droits des musulmans sont invisibles…
Les musulmans se sentent donc lésés à deux niveaux : et par l'Etat et par ses "représentants"…
La "communauté" musulmane française est assez jeune, "hétérogène" entre ceux qui sont nés en France et ceux qui viennent d'autres pays, se bat sur plusieurs fronts, elle est effectivement divisée, mais ça c'est les règles de la "démocratie" non ?
Je ne peux pas reprocher à ceux qui font de mal faire, au moins, ils font.
Malheureusement , il va sûrement falloir plusieurs "brouillons" pour arriver à rendre une copie irréprochables, mais… il faudra sûrement quelques "brouillons" malheureusement .
Citer
 
 
-6 #2 franck 2012-02-20 08:49 Cela signifierait il qu'il suffirait de ne pas prêter attention aux détournements d'argent public pour la construction de lieux de culte pour que cet argent profite à tous ? Citer
 
 
+9 #1 Asiatique 2012-02-20 06:59 Slm/slt

Je partage mais je complèterai.. que la terre de France ou d'une autre contrée kafaristique ou civilisationnel lement supérieure.. appartient à notre Seigneur DIEU ..ALLAH…et qu'à ce juste titre personne n'a le droit..de s'autoproclamer au dessus …

Il n' ya qu'en France où l'on prétend ce genre d'ineptie politique..la superiorité des races ..la superiorité des civilisations…la superiorité des peuples…etc…ces 20%de français associés à leur chefs orgueilleux et vaniteux…ont un réel problème de complexe de supériorité…à soigner…

Au Japon ou en Chine où je travaille régulièrement et où je séjourne le trois quart du temps…la religion est NEUTRE, la civilisation également…la culture c'est celle qui va te nourir…Le Monde possède une RELIGION c'est celle de l'ISLAM…

A++
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques