Les Français ne sont pas tous islamophobes
Écrit par Ilyess   
Samedi, 05 Mars 2011 16:38

À quelque époque et quelque niveau que ce soit, pour conforter leur suprématie sur plus petit que soi, se manifestent des apprentis sorciers retors qui, ouvertement ou insidieusement, dressent les gens les uns contre les autres en opposant les races et les religions. Nonobstant leurs expériences passées et arguant d’une civilisation judéo-chrétienne qu’ils considèrent supérieure, nos médiocres contemporains ne font guère exception. Toutefois, et grâces en soient rendues à DIEU, dans notre bonne terre de France, malgré leurs grandes manoeuvres pour provoquer des affrontements intercommunautaires, les boutefeux de tous bords peinent à parvenir à leurs fins.

Les nationalistes français de l’extrême et leurs chefs de meute aimeraient expurger l’Islam de ses spécificités, pour le rendre aussi insipide que les autres cultes voire l’exclure du pacte républicain en mettant le feu aux poudres. Les amalgames grossiers et les invectives répétées ne donnant pas le résultat escompté, ils se sont mis en tête de discréditer les sources islamiques comme des gougnafiers, arguant insidieusement que ce sont elles qui alimentent le fanatisme et le terrorisme. Pour ce faire, ils en viennent à incriminer le Coran et les Hadiths (Traditions Prophétiques), en les citant à tort et à travers, de manière approximative, tronquée ou hors contexte. L’interprétation des « civilisés » ne peut évidemment que prévaloir sur celle des « bons sauvages » puisque ces derniers ne pourront pas s’exprimer dans les débats qui les concernent pourtant au premier chef.

Le comble, c’est qu’en conjurant nos compatriotes de fustiger une foi qu’ils abhorrent inexplicablement, les contempteurs ne font qu’attirer les curieux et en pousser un nombre grandissant à l’adopter, ce qui est bien naturel puisqu’elle se révèle conforme à leurs aspirations. Et c’est par centaines de milliers qu’ils se convertissent les bougres, par conviction et sans contrainte, séduits par la pertinence et l’efficience de l’Islam, et viennent grossir les rangs des millions de Musulmans dans l’Hexagone. Ceci dit en passant, pour répondre aux allégations farfelues de coercition dont ils pourraient faire l’objet, les disciples de Mohammed (1) s’avèrent souvent bien plus indépendants et cultivés que bon nombre d’identitaires dont l’émancipation intellectuelle se borne à l’égocentrisme, au libertinage et aux « apéros saucissons pinard ».

Nos compatriotes ne sont d’ailleurs pas dupes et, pour la plupart, ne semblent pas prêts de sombrer dans l’islamophobie ou le racisme primaire. D’ailleurs, comment le pourraient-ils ! Bon nombre d’entre eux ont, et parfois depuis fort longtemps, des proches, des parents, des amis, des voisins ou des collègues de travail musulmans qui leur sont chers ou pour le moins sympathiques, dont ils ont eu l’occasion d’apprécier les qualités et dont ils peuvent témoigner de l’innocuité. Néanmoins, il en est qui n’ont pas encore eu l’opportunité de vivre cette cohabitation cordiale (2) ou qui font tout pour y échapper avec des motivations souvent inavouables (3), qui sont incultes ou n’ont jamais voyagé pour rencontrer « l’autre », ou encore qui ont des raisons légitimes de se plaindre du mauvais comportement de certains musulmans à la petite semaine, et ceux-là restent évidemment perméables aux propagandes fantasmagoriques des chauvins qui s’en donnent alors à coeur joie.

Quel intérêt y aurait-il pour les Musulmans à mépriser ou à dénigrer leurs compatriotes ? Ils doivent au contraire bien se comporter envers eux et leur tendre la main amicalement, sans arrière-pensées, comme le leur recommande leur religion, ne serait-ce que pour démentir formellement les soupçons de duplicité qui pèsent sur eux et que véhiculent perfidement leurs détracteurs. Toutefois, si l’amitié sincère induit un respect mutuel, elle n’implique absolument pas le recours systématique aux compromissions. Chacun doit pouvoir vivre sa vie comme il l’entend et défendre ses convictions ouvertement sans être contraint de faire des concessions qui s’avéreraient regrettables.

Daniel Youssof Leclercq

1.
Paix et Salut de DIEU soient sur lui.
2. Dans la France profonde où il suffit de venir de la ville pour être un étranger, par exemple.
3. En clair, le racisme ou la xénophobie.

 

 

Commentaires  

 
-2 #3 Djamel DJEZIRI 2011-03-09 22:22 Bonjour au webmaster. J'ai observé que deux de mes contributions ont été censurées … l'une sur ce forum et l'autre sur une assez malencontreuse reprise d'un article par l'UAM d'un site judaïque truffé de contre-vérités sur l'Islam mais qui n'a pas échappé à tous les autres contributeurs du forum - car même si son auteur avait de bonnes intentions, il n'en demeure pas moins que son contenu est un "brulôt" sur l'islam qui ferait la joie des inquisiteurs pseudo laïcs qui nous harcèlent !!!

Dommage, car mon post en faisant la parfaite démonstration.

Assalams,
Dabeldi
Citer
 
 
-2 #2 Momo 2011-03-07 08:15 Lire le très intéressant ouvrage de Guillaume Faye : la colonisation de l'Europe. Très instructif et (hélas) véridique. Citer
 
 
+5 #1 Marc George 2011-03-07 06:00 Bonjour,

Intéressant artcile que nous aurions volontiers mis en ligne s'il ne s'en prenait pas inutilement aux "nationalistes" français, autre terme pour nommer patriotes souverainistes. En réalité, l'islamophobie n'est pas partagée par tous les nationalistes loin s'en faut, et n'est pas non plus leur apanage. Merci d'en prendre note. le site www.medialibre.eu que je dirige, nationaliste à bien des égards, en est d'ailleurs l'illustration.

Cordialement,

MG
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques