LE VOILE INTEGRAL : STATUT JURIDIQUE ET SOLUTIONS
Écrit par Stéphanie   
Dimanche, 11 Juillet 2010 16:33

A l’heure où un nombre croissant de pays se dirigent vers une interdiction du voile intégral, il me semble utile de faire une synthèse, un rappel concernant la position de l’Islam sur ce genre vestimentaire et d’en tirer, en conséquence, des enseignements sur ce que nos femmes, sœurs, etc. devraient faire.

En guise d’introduction, il faudrait rappeler qu’en Islam, il est interdit d’interdire quelque chose de licite. L’islam préserve ainsi au maximum la liberté, un des trois piliers de notre République, et ne la restreint que face à des dangers graves pour la communauté (alcool, drogues, mauvaises viandes[1], prostitution, etc.). Il s’agit de toute la philosophie de la sourate at-Tahrim, dans laquelle Allah reproche à son Messager (saws) de s’être interdit quelque chose de licite[2], ou encore de ce verset « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme seigneurs en dehors d’Allah » (Sourate 9 – verset 31) pour lequel l’exégèse  explique que l’adoration visée ici est l’acceptation d’interdire des choses licites et d’autoriser des choses illicites. Aussi, comme il est prouvé historiquement et dans le hadith[3] que des femmes portaient ce type de vêtement et que l’interdiction n’a été étendue qu’à la Salat et au Hajj, il est donc « coraniquement » proscris de se prononcer en faveur de l’interdiction générale du voile intégral. L’interdiction partielle, déjà acceptée en France par les sœurs intégralement voilées, et existant dans l’Islam (demande du futur époux à voir celle avec qui il négocie son mariage) est plus judicieuse ou acceptable « islamiquement ».

Mais que disent vraiment le Coran et l’Islam au sujet du voile intégral ? Alors que le port du voile intégral est unanimement attesté par le Coran[4] et le hadith pour les femmes du prophète (saws) et justifié par des raisons particulières (l’exemplarité due à leur rang d’épouse du messager d’Allah (saws) et leur fonction de représentante/enseignante de l’Islam leur demandant de faire abstraction de leur personne et de leur beauté pour servir le dessein plus noble de personnifier la religion), le cas des autres croyantes est sujet à débat. La raison de ce débat tourne autour de l’expression « yudyina min jalâbâbihinna » (Sourate 33-verset 59) qui est comprise aussi bien comme le fait de couvrir tout son corps de vêtements larges (le djilbab ou la djellaba), que d’allonger son vêtement pour dissimuler ses pieds, ou encore que d’en tenir une partie serrée contre son visage. Concernant la Sunna, rien ne permet de trancher cette question, car lorsque l’on parle voile intégral, les hadiths concernent les femmes du prophète (saws) et lorsqu’on parle simple khimar (le petit voile) et vêtements larges (djilbab), les hadiths concernent des situations de Salat et de Hajj, où le voile intégral est proscris. Il reste alors l’ijtihad des savants qui, du fait que l’on demande aux croyants de baisser le regard dans la sourate an-Nour (verset 30) et du fait que l’on peut voir le visage des femmes dans les mosquées, lors du Hajj et de la Oumra ou lors d’une rencontre pour un mariage, en ont déduit que le port du voile intégral n’est pas obligatoire, mais seulement recommandé et qu’il s’avère obligatoire uniquement en risque de fitna. D’ailleurs, tout musulman, devant rencontrer quotidiennement des milliers de femmes, dans la rue ou au travail, attestera que ne pas voir de femmes, renforcerai à coup sûr la chasteté de son regard et protégerai l’exceptionnalité de son mariage et de son épouse.

Cependant, cette recommandation peut être contrebalancée par le fait que dans le droit musulman, il est recommandé de s’habiller selon les coutumes de son pays[5]. Etant donné que les français sont en grande majorité choqués de cette coutume vestimentaire, que cela entraîne une mauvaise image de l’Islam et les éloigne un peu plus de la Vérité religieuse, il peut être recommandé de ne pas porter de voile intégral. Outre cet aspect relatif à la da’wa, la montée de la haine et de l’islamophobie entraîne une hausse vertigineuse du nombre d’agressions physiques et verbales de ces femmes, qui en sont même amenées à se voir arracher leur voile et exposer leur nudité en public. Or, la situation présente va à l’encontre du verset coranique du djilbab (dont une des compréhensions peut désigner le voile intégral), qui fournit le justificatif suivant « elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées » (Sourate 33 - verset 59). Or, manifestement ce type de voile renforce actuellement les offenses à leurs égards…

Devant ce dilemme, peut être faut-il emprunter la voie du juste milieu, celle de l’Islam et de la Sunna, qui veut que les femmes portent un djilbab et qu’à l’aide de celui-ci, elles se couvrent le visage en présence d’hommes. Cette pratique, attestée par les hadiths[6] et les grands tafsiris[7] se trouve ainsi être la solution optimale : les femmes sortent le moins possible du foyer familial/en cas de nécessité, elles sortent en djilbab/et en cas de présence d’hommes, elles plaquent leurs djilbabs sur leur visage. De la sorte, toutes les femmes réhabiliteront une vraie Sunnah et éviteront de payer une amende ou d’être hors la loi… Comment interdire cette pratique, possible avec un djilbab, un pull ou encore un autre vêtement… Si un policier approche, il suffit alors de lâcher le bout de tissu, et de prétexter un rhume ou une forte pollution de l’air, et vous voilà sauvées…

Le but de l’habillement de la femme étant de se couvrir et non le vêtement en lui-même, les récalcitrantes devraient se rappeler que ce n’est pas le moyen qui importe mais la finalité de se couvrir le visage en présence d’hommes, tout en restant discrètes (après tout, la discrétion est une vertu en Islam).

Adoptons donc la solution du djilbab en cas d’interdiction du voile intégral dans tout l’espace public !

Abdelnour "Al-Almâni" de Nancy

[1] Il est à noter qu’un nombre croissant de non-musulmans mangent de la viande casher et hallal, la trouvant de meilleur goût ou de meilleure qualité…

[2] Selon les versions, soit du miel, soit une de ses femmes…

[3] Qui fait dire au prophète (saws) qu’il est interdit de porter des gants ou un niqab lors du Hajj

[4] Versets 53 et 55 de la sourate 33 (Al Azhab)

[5] Le prophète (saws) avait ainsi demandé à un syrien de passage à la Mekke de revêtir des tuniques mecquoises à la place de son habit syrien

[6] Aicha, retrouvée après l’épisode du collier de chameau (Sourate 24) par un cavalier, plaque ainsi son djilbab, de même que les femmes du prophète (saws) et Asma, lors de l’approche d’hommes durant le Hajj.

[7] Exégètes du Coran qui, pour expliquer le verset du djilbab, s’emmitouflaient dans un tissu, en ne laissant voir qu’un oeil

 

 

Commentaires  

 
-10 #10 Stéphane 2010-07-15 18:26 je ne suis pas impressionné par tout les commentaires que je lis sur ces forums, je suis tout simplement inquiet …
etes-vous conscient que tout vos propos ne peuvent qu'attiser le racisme?
Même si sur certains point je suis en désaccord (principe de la démocratie), je tenais à remercier Brahim de ses propos sages, justes et plein de vraie humilité. C'est avec des attitudes comme la sienne qu'un dialogue pourra se mettre en place mais pas avec des propos dont voici un florilège juste pris dans ce forum:
"Il faut du sacrifice mes frères pour cette grande religion qui est l'Islam."
==> cela relève du sectarisme. Personne n'a le droit d'imposer une religion à autrui, mais est-ce une religion si elle impose un sacrifice?

"Même si toutes les femmes retirées leur niqab ils ne cesseront de nous attaquer comme le dit le Coran : s1v120 : « Ni les juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu ‘à ce que tu suives leur religion… » et s1,v217 : « …or, ils ne cesseront de vous combattre jusqu’à, s’ils peuvent, vous détourner de votre religion … ».
==> il y a comme des relents nauséabonds de guerre des religions. Maintenant, il faut tjs remettre les propos, y compris d'un prophète, dans son contexte car il est vrai que l'époque des croisades n'est pas glorieuse pour les chrétiens … mais sortir ces versets est tout simplement inadmissible.

"en Islam la religion prime sur le nationalisme…et que donc je suis musulman avant d'etre francais.Pour ce qui est de mentir, il faut savoir que mentir est autoisé si cela permet de respecter mieux la loi de Dieu et non des hommes"
==> non … non … et non … les fondements de notre pays ne sont pas ceux là. si c'est ce que vous cherchez, trouver un pays comme l'Iran ou je ne sais quel pays reconnaissant la charia. En France on est français indépendemment de toute religion (y compris le droit à l'athéisme), et c'est cela qui prime.

et pour la personne qui "Ils n’ont pas peur de la femme voilée, cela ne les dérangent pas de voyager dans nos pays musulmans et d’y vivre. ", je tiens simplement à rappeler que dans les cas où nous voyageons en pays musulman nous respectons vos règles, et de plus pourquoi devrions nous avoir peur. Nous n'avons pas peur, nous voulons simplement que les principes fondateurs de la France soit appliqués par tous, sans distinction de religion. A bon entendeur.
Citer
 
 
+10 #9 l auteur 2010-07-14 13:30 Concernant le commentaire de stéphane, le texte n'énonce en rien l'obligation du voile intégral, mais cherche une solution intermédiaire. Il rappelle les arguments en faveur ou défaveur du port de ce type de vêtement et incite les femmes intégralement voilées à ne se couvrir le visage qu'en présence d'hommes. Il reste cependant que toute personne ayant besoin d'être identifiée doit permettre cette identification, conformément aux principes islamiques. Pour ce qui est des francais, il est sous-entendu les "francais de souche non musulmans", étant donné qu'en Islam la religion prime sur le nationalisme…et que donc je suis musulman avant d'etre francais.Pour ce qui est de mentir, il faut savoir que mentir est autoisé si cela permet de respecter mieux la loi de Dieu et non des hommes Citer
 
 
-11 #8 fatima95 2010-07-13 23:50 Mille mercis à Brahim pour son commentaire que j'approuve à 10000%. Il a tout dit. J'aimerais juste savoir qui est Abdelnour "Al Almany" ? Citer
 
 
+3 #7 claire 2010-07-12 17:24 Bonjour,
est-ce qu'une musulmane en voile integral est prete à répondre à une ou deux questions d'une journaliste de la BBC.TV ?

bureau de paris de la BBC
Citer
 
 
-7 #6 Tesnim 2010-07-12 16:54 Aselemo alaykoum, je ne suis pas d’accord avec ce récit. Les politiciens ne cherchent qu’à nuire à l’islam et prennent les musulmans pour boucs émissaires. La femme en niqab est présente depuis des années et boom en 2010 il faut l’emprisonner. Ils n’ont pas peur de la femme voilée, cela ne les dérangent pas de voyager dans nos pays musulmans et d’y vivre. Ils ont peur de voire le nombre de musulmans augmenter. Même si toutes les femmes retirées leur niqab ils ne cesseront de nous attaquer comme le dit le Coran : s1v120 : « Ni les juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu ‘à ce que tu suives leur religion… » et s1,v217 : « …or, ils ne cesseront de vous combattre jusqu’à, s’ils peuvent, vous détourner de votre religion … ». Je porte le niqab depuis 7ans le retirer serait me mettre à nu pas de concession en religion je continuerai à vivre ici et si la vie devient insupportable on quittera le pays comme nous le recommande notre religion (je retrouve pas le verset où les anges après avoir entendu l’Homme se plaindre qu’il n’est pu adorer Dieu convenablement car il était opprimé là où ils vivait lui répondra est ce que la Terre n’était elle pas assez vaste pour immigrer. Citer
 
 
+16 #5 daoudi 2010-07-12 16:22 Salem alaikom,
voila que la laicité est dévoilée de son vrais visage.Les mussulims en france oubien en Europe fuit vers allah mais malheuresement chez nous en Algerie les gents ont déja perdu la bataille contre ses laiques!!!! car tout le monde cour vers la denia!!!!Il faut du sacrifice mes frères pour cette grande religion qui est l'Islam.

Allah YASTEUR!
Que Dieu bénisse tout mouslim.Amen!
Citer
 
 
-9 #4 brahim 2010-07-12 12:43 (suite et fin) …

"Si un policier approche, il suffit alors de lâcher le bout de tissu, et de prétexter un rhume ou une forte pollution de l’air, et vous voilà sauvées…" Celle-là est forte quand même ! Est-ce que nos exégètes en herbe pourraient revoir leurs ouvrages pour nous dire quel est le statut du mensonge en Islam ? Son interdiction fait-elle objet de débat entre nos savants ? N'est-ce pas un objet de consensus que le mensonge relève des péchés majeurs ? Donc concrètement, on viole l'interdit pour pratiquer le surérogatoire ou on donne priorité à ce qui fait l'objet de divergence par rapport à ce qui est objet de consensus ? Et si nos oulamas de quartier nous répondent que le contexte autorise la ruse et le mensonge, nous leur demanderons si selon eux, le contexte n'autorisent-ils pas de manière prioritaire, voir ne recommande-t-il pas tout simplement l'adoption d'une tenue pour la femme, comme pour l'homme, qui cachant nos "nudités religieuses" respectives nous permettraient de vivre plus tranquillement dans la société qui est la nôtre ?!

J’ai conscience d’être parfois un peu dur dans mes propos, mais je me souviens que la religion c’est la nassiha, comme disait le Prophète (salallahou ‘alayhi wa ssalam) (Mouslim) ; et cette nassiha doit se traduire par le bon conseil envers les dirigeants, choisis ou auto-proclamés des musulmans, avec objectivité, même s’ils peuvent être durs à encaisser, l’essentiel étant de préserver la communauté musulmane.

Et Allah est plus savant !

A bon entendeur… Salam ‘alaycoum !
Citer
 
 
-9 #3 brahim 2010-07-12 12:43 Salam 'alaycoum

Pauvre communauté musulmane française laissée à la merci d'autodidactes de tout poil ; comme-ci il n'y avait pas de savants en France et en Europe, ou de savants étrangers connaissant fort bien la situation qui est la nôtre, et bien plus instruits de la Sounnah et des principes généraux de notre religion, à qui nous devrions laisser la parole… Allah olmousta3an !

Pour rappel, il y a juste une trentaine d'années, que le Cheikh Azhari, Mohammed al Ghazali (Que Dieu le prenne en sa miséricorde !), a on ne peut mieux parlé du sujet, en expliquant que du fait des coutumes et des mœurs des européens, d'une part, et des objectifs et des principes généraux de l'Islam, d'autre part, les femmes musulmanes devraient, dans les pays où elles sont minoritaires, renoncer aux voiles couvrant leurs visages, pour ne pas choquer les gens, et pour ne pas leur montrer de l'Islam une image terrifiante. Simplifiez, disait le Prophète (alayhi salat wa ssalam) et ne rendez pas les choses difficiles, rassurez et ne faîtes pas fuir les gens, et évitez de diverger devant eux (Al Boukhari et Mouslim). Pour rappel du contexte, c’est le conseil qu’il donnait à deux de ces compagnons (Mouadh et Abou Moussa), lorsqu’il les envoya pour présenter l’Islam dans un pays majoritairement non musulman…

Et nous sommes fautifs de tomber dans le piège de ce faux débat, alors qu'il y a d'autres sujets beaucoup plus importants, prioritaires, qui ne sont pas l'objet d'une divergence, et qui ne correspondent pas à une opinion minoritaire, et qui mériteraient beaucoup plus que nous leur consacrions de l'énergie, du temps et des débats, comme la prière obligatoire dans l'école et l'entreprise, comme le voile obligatoire et son acceptation à l’école et au travail, comme la place des musulmans dans les instances représentatives de l'État, au Parlement et au Sénat, comme le respect de la vie privée des musulmans, le respect de leur intégrité physique et la protection de leur personne etc.

Le Gouvernement agite l'affaire du niqab comme le toréador agite de sa main gauche, sa cape rouge face au taureau, et nous musulmans, ou du moins quelques uns de nos représentants auto-proclamés (Qu'Allah les préserve et nous préserve de leur mal !), foncent tête baissée, sans voir ce que le toréador cache comme épée aiguisée dans sa main droite… Malheureusement , ces pseudos-représentants ne mettent pas que leurs propres personnes en danger mais toute leur communauté… Hasboun Allah wa ni3mal wakil !

Sinon, il y a quand même deux passages que je trouve particulièremen t choquants, outre le message général de l'article, et je tenais à les relever.

"Etant donné que les français sont en grande majorité choqués de cette coutume vestimentaire". Question : Si les français sont choqués, nous qui sommes-nous ? Du moins ceux qui écrivent ? Nous ne sommes pas français ? Ou bien français est-il employé ici comme un synonyme de non-musulman ?

Citer
 
 
-13 #2 Stéphane 2010-07-12 10:38 "il est interdit d’interdire quelque chose de licite", jusqu'à preuve du contraire, dans un état laïc, seule la loi peut définir la frontière entre licite et illicite. Dans votre texte, le postulat veut que ce soit le Coran qui en trace les contours … ce qui est non appliquable ici.
Primo un individu doit tout le temps être identifiable
Secundo, pourquoi une femme doit elle se cahcer du regard lubrique des hommes … ce serait dans ce cas aux hommes de se cacher les yeux, c'est eux qui portent le pêché … donc svp, cette propagande est fausse.

D'autant que pour avoir discuté avec un ami musulman turc, sa femme est voilée, il est opposé au niqab et autres voiles intégrales. Il m'a dit qu'il n'y avait aucun obligation, et il est un vrai pratiquant qui ne boit jamais d'alcool, fait le ramaddan même en déplacement professionnel etc…

sur ce bonne journée.
Citer
 
 
+15 #1 mimi 2010-07-12 05:44 salam wa aleykum

Que Dieu vous récompense pour cet exposé concis, clair et pédagogique, Allahi barik: vous faites preuve de juste milieu.

Qu'Allah facilite ces femmes et qu'ils récompense les croyants solidaires.

Salam wa aleykum
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques