La manif pour tous : une nouvelle France qui naît ?
Écrit par Ilyess   
Lundi, 01 Avril 2013 01:07

Dans les diverses observations sur la Manifestation pour tous du 24 mars, on a insisté sur les quelques incidents de la Place de l’Etoile, et on s’est disputé sur le nombre de manifestants.

Mais on a peu noté un fait nouveau et différent de la précédente édition, le 13 janvier : la mobilisation, d’évidence plus forte, a aussi été beaucoup plus diverse.

Le 13 janvier avait surtout fait remarquer des familles plutôt catholiques, plutôt bourgeoises, fleurant bon l’Ouest parisien, et n’ayant sans doute pas pour beaucoup voté pour François Hollande au second tour de mai 2012 ; d’aucuns en avaient inféré une curieuse conclusion sur leur non-représentativité et la nécessité, donc (!), de ne pas prendre en compte leur point de vue. Le ton « bon-enfant » avait rassuré les porteurs du projet de loi.

Mais ce 24 mars, la diversité de la France s’est beaucoup plus exprimée et montrée, de l’esplanade de la Défense à l’Arc de triomphe. Un mouvement pionnier s’est dessiné : des catholiques, incontestablement à l’origine du mouvement, ont invité entant que tels d’autres Français, notamment évangéliques et musulmans, pour les associer dans un combat qui engage la France, ce pays qu’ils ont en partage.

Il y avait sans doute de nombreux non-croyants parmi les manifestants, mais des banderoles, des déclarations préalables de plusieurs organisations, des prises de parole fortes sur le podium et une présence au moment de La Marseillaise finale ont répondu à certaines interrogations et aux mauvais procès qui pullulent en France : les catholiques et les musulmans seraient nécessairement rivaux et inconciliables, les seconds se développant au détriment des premiers, sur le déclin ; le pays serait menacé par une islamisation conquérante, génératrice de revendications « communautaristes », d’agressivité anti-chrétienne et antisémite, (sans oublier le « djihadisme », devenu omniprésent dans nos banlieues…) ; ces « Français » récents seraient manipulés par des puissances étrangères, capables même de subventionner des projets de développement dans nos banlieues pour mieux les endoctriner et les asservir. D’ailleurs, un sondage récent traduirait que les Français jugent l’islam incompatible avec la République…

Même s’ils étaient minoritaires, ces musulmans venaient de Rennes, de Lille, de Lyon, de Marseille, de Montreuil, de Saint Denis, de Mantes ou d’Aubervilliers. Mais nombreux sont les « cathos » qui les ont vus les rejoindre pour partager un combat qui n’a pourtant rien de religieux. Une jeune musulmane de La Courneuve disait que, née en France de parents nés en France, elle avait toujours senti un regard particulier sur elle, lui faisant comprendre qu’elle n’était pas « complètement » française ; et le 13 janvier, sous les remerciements des autres Français pour sa venue, « jamais elle ne s’était autant sentie française ». Ce 24 mars, ils étaient des dizaines de milliers à se sentir pleinement français, unis dans la construction de la France de demain, sans hostilité contre le président de la République (pour lequel ils avaient voté en masse en mai 2012).

Un fait remarquable a été la mobilisation diverse à l’intérieur même des musulmans de France, parfois si divisés : Fils de France, l’Union des Organisations Islamiques de France, l’Union des associations musulmanes de Seine St Denis (« 9-3 »), son homologue des Yvelines, l’association des Musulmans de Versailles, Musulmans pour l’enfance, des associations rennaises et lilloises, d’autres encore, étaient officiellement présents. Ils représentaient non une religion (la Mosquée de Paris, par exemple, ou le conseil français du culte musulman, n’étaient pas représentés en tant que tels, pas plus que la Conférence des Evêques de France), mais des groupes de Français (ou d’habitants de France) de confession musulmane, qui ont osé s’impliquer dans un débat qui construit l’avenir de leur pays.

C’est ainsi, incontestablement, que se construira cette fameuse intégration - plénière - à laquelle rêvent tant de nos compatriotes.

Une nouvelle dynamique commune est née, autour des valeurs de notre pays, qui nécessite qu’on ne passe pas en force quand on touche à la civilisation, à l’essentiel. Elle repose sur la recherche de solutions paisibles à des difficultés réelles - pour les personnes homosexuelles notamment -, sur l’intégration de ces Français croyants dans un modèle partagé où le religieux n’est plus facteur d’ostracisme, mais lien entre des hommes et des femmes qui prient un Dieu d’amour et de miséricorde, le « même Dieu » osait symboliquement Jean-Paul II. Ceux-là veulent se faire entendre pour ce qu’ils sont, sans agressivité, sans sectarisme, sans prosélytisme, sans concurrence entre eux, surtout quand l’essentiel est en jeu.

Le chemin est long vers une acceptation sereine de nos différences, y compris par les non-croyants qui auraient tort de s’inquiéter de ce mouvement « unitaire » vers la paix de la société ; mais la dynamique est lancée, à la faveur de ce projet de loi mal conçu et agressif. Bravo, Monsieur le Président, et merci.

François Jay, coordinateur national de la mobilisation des cultes pour la Manif pour Tous.

Source : Le Figaro du jeudi 28 mars 2013

 

 

Commentaires  

 
0 #4 LE VANNIER 2013-04-03 17:22 Excusez moi mais j'étais moi meme à la manif et je suis désolé de vous dire que les personnes "beaucoup plus diverse" pouvaient être comptés facilement car très peu nombreux… Est ce que la personne qui à écrit cet article y était ?? Citer
 
 
0 #3 salhim 2013-04-02 17:47 ces grands amis des immigrés en général et des musulmans en particulier que sont Sarkozy, Hortefeux, Guéant et consorts, … propos gratuits et sans fondements. Qui a instauré le CNCM ??????? Citer
 
 
+5 #2 Berteau 2013-04-01 22:28 Je suis personnellement catholique, et ait été (et suis encore) à la fois rempli d'une joie immense et honoré d'avoir vu tant de musulmans venir défendre des valeurs qui nous sont, somme toute, commune (respect de l'Humain…). Sachons aussi voir ce qui nous rassemble plutôt qu'uniquement ce qui nous sépare.
J'espère que vous serez encore plus nombreux la prochaine fois et qu'on vous entendra encore plus,
A bientôt,
Arnaud
Citer
 
 
+1 #1 Colette Friedlander 2013-04-01 19:05 Que le Figaro s'exstasie sur l'intégration après avoir soutenu à fond ces grands amis des immigrés en général et des musulmans en particulier que sont Sarkozy, Hortefeux, Guéant et consorts, voilà qui ne saurait que nous réjouir. Mieux vaut tard que jamais, et souhaitons que la conversion soit sincère et durable. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques