Jeannette Bougrab : «Je ne connais pas d’islamisme modéré»
Écrit par Ilyess   
Dimanche, 04 Décembre 2011 18:22

Dans une interview au «Parisien» - «Aujourd'hui en France» à paraître ce samedi, Jeannette Bougrab, secrétaire d’Etat à la Jeunesse, s’inquiète du succès des partis islamistes au Maroc, en Tunisie et en Egypte. Fille de harki, elle pousse un coup de gueule contre la montée de l’islamisme après le Printemps arabe. Une voix isolée au sein du gouvernement.

En Tunisie, au Maroc et en Egypte, on assiste à une poussée des islamistes. Cela vous inquiète-t-il ?
JEANNETTE BOUGRAB
. Oui. C’est très inquiétant. Je ne connais pas d’islamisme modéré.

Il ne faut pas croire ceux qui se présentent - ou que l’on qualifie - de « modérés » ?
Non. L’égalité ne peut pas être à géométrie variable. L’Etat de droit se mesure notamment en fonction du degré ou du respect des droits des femmes et je n’accepte pas l’idée qu’on puisse fonder une Constitution sur la charia, système religieux fondamentalement inégalitaire. La démocratie n’est pas un supermarché où l’on pourrait prendre uniquement ce qui nous fait plaisir.

Ces « modérés » disent que la charia peut n’être qu’une source d’inspiration...
Il n’y a pas de charia light. Je suis juriste et on peut faire toutes les interprétations théologiques, littérales ou fondamentalistes que l’on veut, mais le droit fondé sur la charia est nécessairement une restriction des droits et libertés, notamment de la liberté de conscience, car l’apostasie est interdite. Il n’est pas possible de se convertir. Les mariages mixtes ne sont pas reconnus. Une femme musulmane ne peut pas se marier avec un non-musulman. Aux yeux de certains, ce n’est peut-être pas grave si des femmes doivent désormais être voilées ou si demain elles n’ont plus les mêmes droits. Pas pour moi. Je ne transige pas sur cette question de l’égalité juridique. Et il faut être attentif au double langage.

Le discours de la diplomatie française, plutôt mesuré envers ces régimes, devrait être plus ferme ?
Je ne suis pas ministre des Affaires étrangères. Je réagis en tant que citoyenne, en tant que femme française d’origine arabe. Je sais le prix qui a été payé par les gens qui sont restés de l’autre côté de la Méditerranée, notamment au moment du terrorisme islamiste qui a fait plus de 200 000 morts en Algérie. Je suis d’ailleurs contente de voir qu’à Alger une loi est adoptée pour interdire la constitution de partis politiques par les anciens du FIS.

Alain Juppé a félicité les dirigeants d’Ennahda en Tunisie et du Parti de la justice et du développement au Maroc…
Il ne s’agit pas de rompre les liens diplomatiques avec le Maroc. En 2003-2004, dès les premières années de son règne, Mohammed VI a modifié la Moudawana (Code de la famille) pour réduire la polygamie, la répudiation et interdire les mariages précoces. Va-t-on revenir sur ces textes ? En Egypte, on a vu les violences dont sont victimes les chrétiens coptes. Aujourd’hui, sur la place Tahrir, des femmes sont agressées parce que ce sont des femmes. Ben Ali ou Moubarak avaient agité le chiffon rouge des islamistes pour obtenir le soutien des pays occidentaux. Mais il ne faudrait pas tomber dans l’excès inverse. Moi, je ne soutiendrai jamais un parti islamiste. Jamais. Au nom des femmes qui sont mortes, de toutes celles qui ont été tuées, notamment en Algérie ou en Iran, par exemple, parce qu’elles ne portaient pas le voile.

La France aurait-elle dû être plus exigeante au moment où les nouvelles autorités libyennes ont parlé de charia ?
Le président de la République a assuré que la France serait très vigilante sur la question du droit des femmes et de la liberté religieuse. Les manifestations d’ouvriers, de femmes, de jeunes qui se déroulent en ce moment à Tunis ou au Caire, pour réclamer le respect des principes d’égalité et de laïcité, montrent que les choses ne sont pas jouées. Je me refuse à croire qu’il y aurait une sorte de malédiction sur ces pays arabes, que le choix devrait se résumer entre les dictateurs et l’islamisme, entre la peste et le choléra.

Mais il y a eu des élections…
Parfois la dictature est venue des urnes. Je fais partie de celles qui estiment qu’on peut interdire des partis politiques fondés sur des pratiques qui portent atteinte à une Constitution. C’est ce qui se passe en Allemagne avec l’article 21 de la loi fondamentale. L’histoire a montré aux Allemands que la démocratie peut être fragile.

Plus de 30 % des Tunisiens de France ont voté pour Ennahda aux législatives…
Oui et cela montre un vrai échec. Alors que les jeunes en Tunisie ont risqué leur vie pour la liberté, les forces conservatrices sont aussi venues de France. Je trouve choquant que ceux qui ont les droits et libertés ici aient donné leur voix à un parti religieux. Je pense à ceux qui, dans leur pays, ont été arrêtés, torturés pour défendre leurs convictions. On leur a en quelque sorte volé la révolution.

Source : LeParisien.fr

 

 

Commentaires  

 
+2 #11 Nabs 2011-12-09 11:51 Salam aleikoum,
Pour faire simple, l'islamophobie est devenu (surtout en france) un boulot à plein temps. C'est un fond de commerce juteux et un bon moyen de grailler à sa faim.
Misse Djennate en est le parfait exemple, un alibi et une preuve d'intégration à la français. Il faut bouffer du porc, être nostalgique de la trahison des musulmans (tel père telle fille) et pour finir faire le jeux des identitaires et des sionistes en france. La recette ne peut avoir plus simples ingrédients.

Les arguments sont toujours les mêmes, ceux en l'occurrence qui s'adressent à un public lobotomisé et nourri à la télévision et ses programmes abrutissants. ces arguments tournent toujours autour de la femme, la chari'a, les égalités et la liberté de conscience.

Elle en oublie (si elle l'a su un jour) que les coptes étaient bienvus par le prophète SAWS, que Ce Dernier SAWS se fera l'avocat des non-musulmans le jour dernier s'ils subissent des injustices des musulmans etc.
Par ailleurs, en Algérie, la décennie noire est démontrée par A+B qu'il s'agit d'exactions militaires à des fins stratégiques de gestion de pouvoir local.
Mais notre amie Djennate semble plus plongée dans la lecture de sa fiche de paie, bulletins de primes et comptes bancaires, fruit de sa collaboration avec conglomérat islamophobe à la française, plutot que de s'intéresser un peu à l'histoire du monde moderne.

Puisse Allah SWT lui ouvrir les yeux un jour, qui sait !

Salam aleikoum wr wb,
Un ami et frère Anti-islamophobie et Anti-sionisme.
Citer
 
 
0 #10 Djanet 2011-12-07 20:03 La secrétaire d'Etat semble ignorer que la réforme de la Moudawwana marocaine en 2004, qu'elle cite comme bon modèle, a été le fruit d'une concertation entre le palais royal et les islamistes; elle ignore également tous les écrits de spécialistes sur "le féminisme islamiste d'Etat".
L'entrer dans la Sarkozie n'est pas soumises à des critères savants; mais il y a des limites qu'il vaut mieux ne pas franchir quand on est ministre de la République; par exemple éviter de s'indigner inutilement avant de bien savoir de quoi il s'agit.
Citer
 
 
0 #9 naima 2011-12-06 21:30 salam alaykoum,

ya un truc qui me chiffonne… elle parle d'égalité et de droit des femmes musulmanes qui seraient restreins par la shari3a. en attendant je prefère de loin me soumettre aux lois d'Allah 3azawajal qui fait de moi une femme qui se respecte plutot qu'aux lois de l'homme, faites pour et par l'homme.

si elle connait aussi bien l'islam qu'elle le prétend, et bien elle a vite oublié cette notion essentielle qui est "point de contrainte en religion". rien que ce principe réduit toutes ses paroles a néant.

ceci étant sa prise de position ne vaut rien, nous avons fait notre chois elle le sien. rdv devant Allah ta3ala et elle saura si elle a fait le bon.
Citer
 
 
0 #8 pillois 2011-12-06 13:44 comme vous le disiez vous-même il ne faut pas croire,que vous-même soyez modérée et raisonnée appartenez-vous à la secte des extrémistes de la laïcité? et de ce faite pensez-vous que pour avoir le droit d'exister il faut avoir la même conception que vous de ce monde, de la liberté,de la politique etc… de plus votre inculture concernant l'islam est surprenante! et votre intolérance bien plus! je vous invite
À étudier sérieusement cette religion ce qui vous évitera de raconter tout et n'importe quoi!
du reste de quoi vous mêlez vous ces pays sont souverains
ce ne sont plus des colonies aux ordres!
et quoi d'anormal à ce qu'un pays musulman donne le pouvoir à des représentants musulmans? démocratiquemen t élus? je ne vois rien de choquant par contre votre prise de position à des relents de colonialisme honteux vu votre poste de secrétaire à la jeunesse! c'est beau la démocratie!c'est beau la liberté! quelle leçon donnez vous a notre jeunesse ?
Citer
 
 
+1 #7 sarah 2011-12-05 19:16 la colonisation de l'esprit est bien héréditaire!
anticolonial.net/spip.php?article2316
Citer
 
 
+4 #6 houdaifa 2011-12-05 16:54 "Ils veulent éteindre de leur bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l'aversion des mécréants".
sourate 61 verset 8

Les langues se délient et les visages se révèlent…
Les chiens aboient, la caravane passe !
Citer
 
 
+3 #5 moh 2011-12-05 15:42 Madame,
Au lieu de dire des bêtises, apprenez ce qu'est la religion musulmane. Sachez Madame que l'Islam est la religion qui a libéré la femme, qui a donné à la femme un rang social, qui a permis à la femme d'être respecté en tant qu'être humain… D'autre part la Charia n'est pas du tout ce que vous dites. c'est justement l'application de la justice, la reconnaissance de l'égalité des citoyens et le droit pour chacun, femme et homme, d'être respecté dans son être et sa dignité.

SVP, arrêtez de prendre de mauvais exemples et qui n'ont rien à voir avec la religion musulmane. Sachez Madame qu'on a pas le droit d'imposer à quiconque de porter le voile. certes c'est une obligation religieuse mais qui doit être un cheminement et une conviction personnelle.
Madame, dans la religion musulmane, il n'y a pas de contraintes.

Vous savez Madame, il y a des gens mauvais partout, je le confirme, mais ne les assimilez pas à la religion musulmane.

Une fois que vous aurez étudié la religion musulmane, vous verrez que c'est une belle et magnifique religion et c'est celle qui respecte l'être humain et qui a donné à la femme un vrai statut avec les mêmes droits que l'homme, voire mieux

A bonne entendeur
Citer
 
 
+4 #4 RAYAN 2011-12-05 11:55 Madame Jeannette Bougrab oubli volontairement beaucoup des points en faveur des femmes dans la religion musulmane mais nous n'allons pas en débattre ici (cella sera trop long).
Mais je vais faire appel juste à un peu d'imagination de Madame Bougrab en supposant que le 1 ou 2 milliards de musulmanes dans leur pays demande à la France ou à l'Allemagne d'instaurer le SHARIAA ou lieu des constitutions dans ces deux pays. Et les musulmans dans ces pays manifestent à Paris et Berlin pour réclamer l'instauration d'une nouvelle constitution basée sur le SHARIAA sachant le grand nombre des musulmans dans ces deux pays alors les gouvernements Français et Allemand décident de faire un suffrage universelle dans et 51% des Français décident d'adopter le SHARIAA; cette même dame va dire que les français et les allemands eux aussi ont choisies le choléra??
Je demande à cette dame de revenir n'ont pas aux principes de l'Islam pour lesquels elle a apparemment une violence inouï mais plutôt aux principes de démocraties le fondement de sa constitution et qui se met aux urnes.
Alors si les peoples sur terre (à qui on demande de voter massivement) n'ont plus le droit de choisir ce qui leur convient et ce qu'ils veulent parce que cela ne convient pas à certains comme madame Bougrab, alors il n'y a pas de démocratie, pas de liberté et pas de droits ni pour les femmes ni pour les hommes. N'est ce pas Madame?
Citer
 
 
+3 #3 hallak 2011-12-05 11:45 bonjour,
ça prouve que c'est amie des tyrans
si on n'est pas comme elle on est integriste?
il faut instituer la notion d'integrisme au sein des mecs qui se disent democrates?
on dirait que la democrathie à leurs yeux est une dictature à embrasser si non on est … tous ce qu'on veut.
quelle stupidité peut englober ces soit disant instruit, il valait mieux avoir des secretaire d'état d'extrème droite plutot des dechets de ces genre.
en tout cas c'est bien la serpellière pour la politique de droite.
salut
Citer
 
 
+4 #2 boukezouha abdelouah 2011-12-05 11:18 Je viens de lire l’entretien que madame Jeannette Bougrab a donné au quotidien Le Parisien Aujourd’hui. Elle se dit inquiète de la victoire des partis islamistes en Tunisie, au Maroc et en Egypte. Elle se satisfait aussi de l’interdiction qui frappe les dirigeants du Front islamique du salut en Algérie d'exercer leurs droits politiques. A part cela, madame la Secrétaire d’Etat française à la jeunesse et à la vie associative est une démocrate authentique qui reconnaît aux peuples le droit de disposer d’eux-mêmes. Alors qu’elle ne se permettrait jamais de proposer l’interdiction du Front national qui serait, à ses yeux, un parti démocratique, elle dénie à des citoyens algériens l’exercice de leurs droits fondamentaux. Elle fait d’eux purement et simplement des sous-citoyens et des sujets. C’est un bel exemple de démocratie que nous donne ainsi madame Bougrab. Candidate aux législatives dans le 18ème arrondissement de Paris, (Barbès, Goutte d’Or etc…), en 2007, elle n’a pas hésité à solliciter le soutien d’islamistes connus y compris celui des responsables des deux mosquées de la Goutte d’Or. Elle a même eu le droit de s’exprimer devant un public de fidèle dans la mosquée de la rue Polenceau. L'exigence de la séparation et de la laïcité n'a plus d'importance dès lors que l'on veut se faire élire. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques