Inquiétantes Actualités
Écrit par Ilyess   
Samedi, 25 Décembre 2010 20:40

En cette veille de la fête « laïque » de Noël, il y a lieu de s’inquiéter, des manifestations racistes « antimusulmanes » se multiplient, à travers l’Europe. Les chefs d’états européens, en prévision de leurs maintiens au pouvoir, multipliant des déclarations « sécuritaires », stigmatisant les « émigrés », sous-entendus les musulmans résidents en Europe ; Berlusconi, entre autres, vient de se faire « réélire », les « partis d’extrême droite » atteignent les 20% dans les parlements européens, tel en Suède et ailleurs… La Russie, « nationaliste », persécute les « Caucasiens, Uzbek, Tchétchènes… » à majorité musulmane, comme le rapportent les infos de l’AFP ces jours-ci, faisant écho à la « chasse » aux musulmans sévissant à travers toute l’Europe.

Les « vieux démons » du racisme européen, initié dans les années trente du siècle passé par les nazis, désignant une religion, la Juive, comme « race », récidive actuellement, en désignant à la vindicte populaire, aux milices « nationalistes » bénéficiant de la bienveillance policière, les musulmans. Une anecdote inquiétante et révélatrice de ce nouvel état d’esprit, entre autres vécues par les « concitoyens d’origine émigrée », comme le furent les « concitoyens Juifs » livrés par leurs concitoyens « français de souche » aux nazis, illustrerait cela : à Avignon, ce 15 décembre 2010, un chauffeur de taxi « français de souche », se méprenant sur l’identité d’une jeune  cliente qui n’a pas « le type musulman », étant blonde et sans « foulard islamique », qui lui demandait de l’emmener, prise en charge à 23h à la Gare, dans le quartier « Saint Rouf », lui répondit : c’est plein d’Arabes, la bas, nous en avons marre d’eux, ils ont investi le centre ville, et si le gouvernement ne fait rien pour les expulser, nous allons nous organiser en milice pour les renvoyer chez eux… La jeune passagère, d’origine Algérienne, mais citoyenne française par naissance, fut atterrée, ne sut quoi répondre, fatiguée par son voyage, elle s’est tu, n’ayant pas le choix de prendre un autre taxi à la Gare déserte à cette heure là.

Bien sûr, de tels propos sont condamnés en France, mais la jeune passagère n’a pas relevé le numéro d’immatriculation du taxi, abasourdie par cette « haine avouée » ; ayant repris ses esprits, le lendemain, elle n’a pas pu porter plainte, une fin de non recevoir au commissariat du quartier… Son fils de neuf ans, scolarisé à Avignon, eut à subir ce racisme, dans la cour de récréation : les « petits Français de souche », entendant son nom, l’interpellent par « mouton blanc », traitant de « moutons marrons » d’autres écoliers Arabes « colorés », comme dit Le Pen. Des institutrices réagissent, contre cet état de fait, raciste, en initiant, par exemple, une fête « Aïd-Noël », cette année, Achoura coïncidant avec Noël « laïcisé ». Cette heureuse initiative ne peut éradiquer le racisme latent, les lois « scélérates », voire « anticonstitutionnelles », contre le « foulard islamique », ont réveillé le populisme raciste, et la misère sociale due à la « crise » a bon dos, comme explication de cette résurgence du racisme. La guerre officielle  faite aux « foulards islamiques » et autres « burquas », a donné lieu à de nombreux « dérapages », tel dont fut victime une touriste Saoudienne portant « un voile intégral », coutumier de son pays, que lui arracha une retraitée « citoyenne française de souche » (celle ci fut condamnée…)

Ce qui est à déplorer, c’est que la France exporte, à travers l’Europe, cette idéologie raciste, inavouée : la Belgique, la Hollande, la Norvège,  voire la Suisse, promulguent à leur tour, ce genre de lois « anti voile islamique », une dérision qui fait oublier que la France a « exporté » en Europe les idéaux de la Révolution de 1789, certes trahis par l’impérialisme, sanguinaire, napoléonien et le colonialisme. Il faut se poser la question : Le racisme européen est-il culturel ? J’ai participé en 2003 à un colloque international, au Parlement européen à Strasbourg (28-30 août 2003, les actes sont publiés par les Editions du Cerf-Paris/2004), intitulé « Europe Spiritualités et Culture face au racisme » ; parmi plus de trente intervenants « judéo-chrétiens », je fus le seul « musulman », ès qualité, à intervenir, et je n’eus droit qu’à dix minutes, au lieu des trente accordées aux autres (heureusement, l’organisatrice, M.J.Thiel , universitaire honnête et soucieuse d’objectivité, a tenu à publier dans les actes l’intégral de ma communication…) Ce qui avait déplu au président de la séance, un homme d’Eglise, c’est le fait que j’aie relevé, en introduction, que l’intitulé même du colloque excluait toute culture autre que l’officielle culture « judéo-chrétienne », affichée : en effet, on peut relever que dans l’intitulé du colloque, Spiritualités est au pluriel, alors que Culture est au singulier…

Dans les débats parlementaires il est, inlassablement, répété, que l’Europe est de culture « judéo-chrétienne ». Ce serait pour faire « amende honorable » aux exactions et crimes dont eurent à souffrir les Juifs, qui sont, et c’est bien, protégés d’une récidive « antisémite » (bien que toujours latente… cimetières profanés, croix gammées sur les murs des yeshivas, à travers l’Europe…). J’ai insisté, par un néologisme, sur l’exclusion culturelle en Europe, de tout citoyen qui ne « s’intégrerait pas », même par « l’apparence » : c’est « l’autrisme », qui est à l’altruisme ce que le « laïcisme » est à la laïcité, ce laïcisme qui fait voter des lois aux conséquences racistes. En fait, il s’agit du communautarisme, si cher aux anglo-saxons, ces européens colonisateurs des Amériques, qui fait des « citoyens européens des rentiers de l’Histoire commune » : tout européen de « souche », n’a aucun effort à faire pour bénéficier des « Droits de l’homme blanc », il lui suffit de « naître » dans cette communauté, désormais identifiable par « une histoire commune », fusse-t-elle sanglante. « Cynisme de la Force militaire et Hypocrisie des Droits de l’homme », écrivait G. Bernanos dans sa chronique de l’Europe « occupée » par les nazis, de 1940 à 1945 (Le Chemin de la Croix des âmes-Ed. Gallimard-1948) ; cette oeuvre prémonitoire, dénonçait la « Guerre des races » imposée par les nazis, trouvant des « collabos » , nombreux, parmi les citoyens européens. Après les Juifs et les Communistes, et c’est un truisme, les Musulmans sont la cible, l’on parle déjà, dans les médias, de « l’islamophobie », ce qui inquiète les citoyens de confession musulmane, à juste titre ! Les Arabes sont des sémites qui ne bénéficient pas des lois pénalisant « l’antisémitisme », on peut, impunément proclamer son « islamophobie », hypocrisie du droit, dans l’inconscient collectif européen musulman= Arabe…

Ce qui caractériserait la culture européenne s’avère la « racification » des religions : après la « race juive », le « type juif », il y a, à présent, le « type musulman » : « vous n’avez pas le type musulman » est entendu, partout en Europe, de la part de concitoyens européens de souche, s’adressant à des concitoyens Maghrébins …et, cela entraîne des attitudes communautaristes, chez certains Maghrébins, qui, par crainte pour leurs enfants, se revendiquent « non Arabes », « berbères ou phéniciens », ce qui est mieux accepté par les européens, donnant à leurs enfants des prénoms « sonnant européens », tout comme l’ont fait les Juifs , changeant même leurs noms patronymiques.

« Tout musulman pratiquant est un terroriste en puissance », déclarait en substance, Hilary Clinton ou Condalissa Rays, je ne sais laquelle de ces chantres guerriers politiques américaines du communautarisme U.S, mais, l’argument actuel, n’est plus le terrorisme, c’est « l’Islam comme vecteur de danger civilisationnel. ».Voici un aperçu d’une manifestation , autorisée par la préfecture de Paris, ces jours-ci :

La grande messe des islamophobes, à Paris ce 18 décembre 2010[1]

Sur le panneau situé à l'entrée, on apprend que l'Espace Charenton, dans le XIIème arrondissement de Paris, accueille vos séminaires, colloques, réunions et autres lancements de produits. Ce samedi 18 décembre, c'était donc un lancement un peu spécial, celui du produit « Choc des civilisations »[2]. Aux manettes, Riposte laïque et le Bloc identitaire, les créateurs des apéros saucisson-pinard[3]. Lire la suite l'article

Les très redoutées Assises internationales contre l'islamisation de l'Europe ont donc finalement eu lieu. L'occasion de mesurer la vigueur d'une alliance contre-nature entre «Républicains des deux rives», ou plutôt entre partis d'extrême droite et anciens militants de gauche laïcs, marxistes ou féministes contre l'ennemi commun: l'islam et les musulmans des pays occidentaux.

Les contrôles systématiques de police cent mètres en amont témoignent d'une certaine tension. A l'entrée cela s'agite un peu. C'est qu'il faut accueillir la partie pacifique du public tout en contenant les jeunes à capuches et autres habitués des tribunes chaudes du Parc des Prince... Le tout en accueillant les journalistes venus en nombre pour assister à l'acte de baptême de ce front anti-islam oecuménique, si j'ose dire. Soixante-dix accréditations annoncées, plus de cent journalistes s'étant présentés le jour J: les organisateurs ont réussi leur coup…

Au-delà de la diversité apparente des allocutions et du cursus des intervenants, une orientation unique est défendue, celle des musulmans comme vecteur de danger civilisationnel. Pas le moindre intervenant à contre-courant, pas la moindre tentative de compréhension, un procès à charge se déroule ici et il y a près de mille procureurs dans la salle. Tout le monde est venu pour s'exalter, l'heure n'est ni au débat ni à l'examen des faits.«Phobique» n'est pas un terme excessif pour qualifier les sentiments qu'inspire l'islam aux intervenants qui se succèdent à la tribune…

Cela rappelle « Berlin 1936 »… et les sinistres « rafles du Veld’Hiv », à Paris.

A suivre, attentivement…

Inquiétantes Actualités, Europe, Spiritualités et Culture, face au Racisme
Par Ghawthy Hadj Eddine Sari Ali

[1] Source le web, occurrence « La grande messe des islamophobes »

[2] La nouvelle « Bible » judéo-chrétienne, Le Choc des civilisations (en anglais The Clash of Civilizations and the Remaking of World Order[1]) est le titre d'un essai d'analyse politique rédigé par l'Américain Samuel Huntington, professeur à Harvard, paru en 1996 et traduit en français en 1997.

[3] une première manifestation contre les musulmans, au nom de la laïcité, « qui ne mangent pas de porc et ne consomment pas de vin », puérile, mais très efficace, au point que des Maghrébins, apeurés, consommèrent « ostensiblement » du saucisson et  du « pinard »…en vain, il restait le délit de faciès…

 

 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques