Faut-il un "lobby" pour les musulmans ?
Écrit par Ilyess   
Lundi, 12 Juillet 2010 17:46

L'Elysée rêve d'un interlocuteur unique, laïc et respecté, au sein de la communauté musulmane. Etat des lieux.    

Sur le papier, l’idée est séduisante. Mais, longtemps ré­clamé, souvent évoqué, le projet d’une association laïque de musulmans n’a jamais pu être concrétisé. Depuis des années, les multiples tentatives faites pour fédérer les 5 millions de musulmans de France se sont toujours soldées par un échec.

La création (“artificielle”, pour certains) par le ministère de l’Intérieur du Conseil français du culte musulman (CFCM) n’aurait rien apporté : les luttes intestines entre communautés algérienne et marocaine pour contrôler l’islam de France semblent insurmontables. Il y a quelques mois, la sous-préfète Malika Benlarbi, cofondatrice de l’association Convergence méditerranéenne, a tenté de mettre sur pied une organisation laïque musulmane financée par le Qatar, avec le soutien d’Henri Guaino, conseiller privilégié de Nicolas Sarkozy.

Un premier dîner annuel devait se tenir le 25 mars dernier. Zinédine Zidane et Isabelle Adjani étaient notamment pressentis pour parrainer le projet. Les plus grandes têtes d’affiche politiques avaient prévu de participer à ce repas d’inauguration, et une invitation avait même été adressée à Michelle Obama ! Mais, au dernier moment – et sans réelle explication –, le dîner a été annulé par David Senat, conseiller chargé, entre autres, des cultes au ministère de l’Intérieur. En 2003, alors ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy s’était déclaré opposé à l’idée d’un “CRIF musulman”. Devenu président, il souhaiterait désormais que ce projet aboutisse afin de relancer “son” Union méditerranéenne, au point mort depuis les bombardements de Gaza [en décembre 2008 et janvier 2009]. Mais pas n’importe quand, pas avec n’importe qui et pas dans n’importe quelles conditions.

L'Etat cherche un interlocuteur

L’Etat, qui a lui aussi du mal à s’y retrouver parmi le nombre démesuré d’acteurs associatifs musulmans, souhaite un interlocuteur musulman fort, non religieux et légitime sur toutes les questions qui touchent à la communauté. Une instance qui serait un complément du Conseil français du culte musulman, capable de prendre en main les dossiers de l’éducation, de l’intégration, du logement, de la formation et de la culture. Une organisation assez forte politiquement pour s’engager dans de nombreux dossiers “chauds” : fracture grandissante au sein de la société française entre juifs et musulmans, port du voile dans les établissements publics, question épineuse du financement de nouvelles mosquées… Une multitude d’associations sont apparues ces dernières années sans que l’on puisse vraiment distinguer le rôle de chacune. Du Mouvement des musulmans laïques de France (MMLF) au Conseil français des musulmans laïques (CFML) en passant par la Convention laïque pour l’égalité des droits (CLE), aucune ne “pèse” réellement au niveau national.

Pour Hakim El-Ghissassi, président du Forum citoyen des cultures musulmanes, le manque de visibilité de ces associations est dû à leur nature même, comme il l’explique au journal La Médina, dont il est le fondateur : “Des musulmans laïques, ça ne veut rien dire. De même, pourquoi calquer le modèle juif, qui est né dans un contexte historique particulier ?”

Le Crif soutien l'initiative

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), instance à vocation laïque, soutient l’initiative d’une fédération laïque musulmane. Les musulmans doivent-ils s’inspirer de cette structure communautariste, sioniste et ultraconservatrice, mais qui dispose de relais influents au plus haut niveau de l’Etat français ? Car c’est bien de la création d’un “lobby” musulman qu’il est question ici. Un projet soutenu par le recteur de la grande mosquée de Lyon, le Marocain Kamal Kabtane, et par le Conseil régional du culte musulman de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), qui préférerait cependant “la mise en place d’une instance nationale, faite de personnalités fortes, engagées, pour essaimer en région, plutôt qu’une démarche locale”.

La création de ce lobby permettrait de “contrer” l’influence du CRIF et de donner enfin la parole à une communauté musulmane souvent privée de relais politiques, économiques et médiatiques. Reste à surmonter un obstacle de taille : rassembler tous les musulmans, quels que soient leur pays d’origine ou leur pratique de l’islam. Et encore, une question se pose à l’esprit de nombreux observateurs : la multiplication des lobbys et la montée du communautarisme sont-elles réellement des solutions aux problèmes d’intégration que connaît la France républicaine ?

Source : 11 juil. 2010 Karim Morgan Lebsir Suite101
 

 

 

Commentaires  

 
+2 #6 Moutelbush 2012-02-21 13:22 Selam'alikoum
Le lobby doit être NATUREL! Il existe déjà!!

MOUSLIMS NOUS SOMMES TOUTES ET TOUS FRERES ET SOEURS!

Enfin normalement!

wai selam
Citer
 
 
+2 #5 françois 2010-07-14 23:29 Un lobby musulman est un piège!! L'Islam est une religion universelle et ce qui n'est pas le cas de… oui car N'impore qui peut devenir musulman s'il le veut ce qui n'est pas le cas pour d'autres…
L'Islam n'agit pas pour un lobby mais pour le bien de tous!!! alors les lobby il faut les laisser aux…
Citer
 
 
+6 #4 lila 2010-07-14 22:00 Bonjour,

L'élysée peut toujours rêver. Si la laïcité a séduit pendant un temps les esprits fantesistes, je ne pense pas que cette séduction est d'actualit. Il y a un grand besoin de retour au religieux. Ceci est valable pour tous les peuples de la terre. L'islam dérange car il rappelle à l'ordre et met le doigt là où ça fait mal ! Aïe, j'en ai trop dit !

A plus !
Citer
 
 
+7 #3 pach 2010-07-14 19:49 "Le crif laique"?.Laisser moi rire! Citer
 
 
+5 #2 pach 2010-07-14 19:46 Oui mais la question est,qu'elle sera sa marge de manœuvre?, et surtout dans le soutient Paléstinien trop dénoncer comme de l'importation du conflit ,sera t'il aussi puissant que le lobby sioniste lobby téléguider par israel, que nuls ne reprochent au crif,à l'upjf etc et surtout les fréquences radios juive de France d'importer le conflit puisque eux mêmes sont pratiquement reconnu officieusement comme officines de l'ambassade du régime judéo- sioniste israélien.Oui il faut un lobby musulmans,il faut aussi un lobby musulmans qui est une ouverture sur les médias afin qu'il soit a chaque fois que le besoin s'en fait sentir représenté au même titre que l'est actuellement le lobby sioniste de France, contrairement aux musulmans eux pratiquement inexistant. IL y a du travail!. Citer
 
 
-6 #1 suzanna 2010-07-14 18:59 assalamou alaykoum

l'auteur de l'article n'est pas assez rigoureux sur les informations qu'il apporte notamment sur les raison de la creation du CRIF et sur l'origine de Kamel kabtane recteur de la mosquée de Lyon qui est en faite d'origine algerienne et non marocaine en esperant que l'uam93 corrigera ces informations.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques