Brice Hortefeux : C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes
Écrit par Ilyess   
Jeudi, 10 Septembre 2009 18:34


Sur cette vidéo que s'est procurée Le Monde, le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, pose pour la photo en compagnie d'un jeune militant, samedi 5 septembre, lors de l'université d'été de l'UMP, à Seignosse dans les Landes. "Il ne correspond pas du tout au prototype", plaisante M. Hortefeux en référence à l'origine arabe du jeune homme, avant d'ajouter : "Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes."

  • Brice Hortefeux exprime ses "regrets" face à une polémique "inutile et injuste"
    Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a exprimé lundi soir à Paris devant les responsables du Conseil français du culte musulman (CFCM) ses "regrets" face à une "polémique inutile et injuste" née de ses propos controversés lors de l'université d'été de l'UMP début septembre à Seignosse (Landes).
    Invité lundi soir du CFCM à l'occasion d'un dîner de rupture du jeûne du ramadan, Brice Hortefeux s'est dit "ému" de penser qu'en raison d'une interprétation "totalement inexacte" de ses propos, des "personnes, peut-être même parmi vous, ont pu être blessées dans leur être ou dans leurs convictions". "Et je veux donc vous dire mes regrets, au delà de cette polémique inutile et injuste, je veux exprimer mon respect pour tous les Français, et pour toutes celles et tous ceux qui vivent sur notre sol, quelle que soit leur religion et quelles que soient leurs convictions», a-t-il ajouté. (Nouvel Obs)

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

  • Injures racistes au Conseil français du culte musulman
    Cela tombe plutôt mal pour Brice Hortefeux. La rencontre à laquelle le ministre de l'Intérieur et des cultes doit assister ce lundi soir devant le Conseil français du culte musulman (CFCM) s'est préparée sur fond d'injures racistes, entre deux hauts responsables de l'organisation. L'un d'entre-eux allant même jusqu'à déposer plainte avant de la retirer.
    L'histoire se noue vendredi en fin d'après-midi. Il a été décidé la semaine dernière, après la polémique suscitée par les propos équivoques du ministre sur les Arabes devant les jeunes de l'UMP à Seignosse (Landes), que Brice Hortefeux assiste, ce soir, à la rupture du jeûn avec les membres du CFCM. Les principaux responsables mettent alors la dernière main à l'organisation de la soirée et il est surtout question de la place des convives à la table du ministre de l'Intérieur.
    Le plan de table met le feu aux poudres
    C'est le débat autour de ce plan de table qui aurait mis le feu aux poudres. Assani Fassassi, le secrétaire général de la fédération française des associations islamiques d'Afrique, des Comores et des Antilles (FFAIACA), demande à ce que le Cheikh Moussa Touré, haut dignitaire de la communauté islamique africaine, soit installé à proximité du ministre.
    Chems-Eddine Hafiz, représentant de la Grande mosquée de Paris au sein du bureau du CFCM et par ailleurs avocat de l'ambassade d'Algérie, s'y oppose. La discussion s'envenime. Hafiz se serait emporté et aurait insulté son collègue à trois reprises. «Des injures racistes, outrancières», selon plusieurs témoins de la scène.
    «Mohamed Moussaoui (ndlr : le président du CFCM) a dû l'exclure de la salle pour calmer les choses», rapporte l'un des membres de la communauté. Devant la violence des propos, «Fassassi est allé déposer plainte», explique un de ses proches. La procédure est engagée au commissariat de police du 8ème arrondissement, rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris.
    Le lendemain, l'affaire prend encore plus d'ampleur. Toute la journée, les appels se multiplient pour convaincre Assani Fassassi de retirer sa plainte avant la venue du ministre. Des membres du CFCM, des responsables de la grande Mosquée de Paris se relayent au téléphone. Devant cette insistance, le secrétaire général de la FFAIACA finit par s'exécuter en fin de journée. «En contrepartie, les responsables de la Grande Mosquée de Paris l'ont assuré que des mesures disciplinaires seraient prises en interne», rapporte t-on dans son entourage.
    Joint ce lundi matin au téléphone, Mohamed Moussaoui, le président du CFCM, nous a déclaré que «l'incident est clos», affirmant même que «les personnes en cause se sont réconciliées.» Sollicité par Le Parisien-Aujourd'hui en France, Chems-Eddine Afiz n'a pas souhaité répondre. (leparisien.fr)
                                                   
  • Azouz Begag : « Brice Hortefeux est un menteur »
    « J’ai plusieurs fois repassé et bien analysé cette vidéo. La première chose que l’on apprend, c’est que Brice Hortefeux est un menteur », a déclaré au Monde.fr Azouz Begag, ancien ministre délégué à la promotion de l’égalité des chances dans le gouvernement Villepin.
    « Le ministre de l’intérieur nie que ses propos soient liés aux origines ethniques du jeune homme avec lequel il est photographié. Pourtant, dès le début de la rencontre, le garçon lui a été présenté comme l’Arabe du coin. (…) Le ministre de l’intérieur a tenu des propos racistes. Il devra s’en expliquer devant la justice. Dans ce pays, ces propos sont un délit et pas une opinion. Ce n’est pas la première fois que j’entends des mots aux relents de colonialisme de la bouche de Brice Hortefeux. Cette réalité, je l’ai connue lorsque j’étais au gouvernement. » (Le Monde)

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

  • La chaîne Public Sénat diffuse les images 
    Ce vendredi, la chaîne Public Sénat a décidé de diffuser ses images brutes, après une vive polémique entre ses journalistes et la direction. La direction avait décidé de ne pas les passer sur son antenne.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

  • Amine, l'Arabe UMP qui mange du cochon, au secours de Hortefeux
    Se disant harcelé, le militant a posté une vidéo sur Youtube. "Cette vidéo a créé un buzz et une polémique autour de Brice Hortefeux alors qu'il n'y a pas lieu. Il n'a pas tenu de propos injurieux vis à vis des arabes ou autres. On a juste parlé entre amis, entre sympatisants et militants UMP. Donc j'en ai marre d'être harcelé par les médias, la presse écrite, la chaîne de télévision parce qu'il n'y a pas de polémique à crééer. Il n'y a aucun dérapage de la part du ministre de l'Intérieur M. Hortefeux".

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

  • En Sarkoland, on ne s’excuse pas
    Ce n’est pas dans la culture politique de le faire… « On a autre chose à faire ». Et l’on préfère durablement se taire et pointer virtuellement un coupable imaginaire, Internet, plutôt que d’assumer et de s’excuser. (Le post)

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

  • Le PS réclame la démission du ministre
    Benoît Hamon réagit aux "propos honteux et inqualifiables" du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux. Ces propos tenus dans une vidéo filmée lors de l'Université d'été de l'UMP sont "injurieux à l'égard de millions de nos compatriotes" conclut le porte parole du PS avant d'en appeler à la démission du ministre de l'Intérieur.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

  • Les réactions aux propos de Brice Hortefeux

    Voici toutes les réactions au dérapage verbal du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, à propos des "Arabes" lors de l'université d'été de l'UMP. (NOUVELOBS.COM)
  • Le dérapage de Brice Hortefeux à l'université d'été de l'UMP

Le militant UMP qui apparaît sur cette vidéo, interrogé par Le Monde.fr, refuse d'y voir un dérapage et défend le ministre de l'intérieur : "Ça a été entièrement sorti du contexte. Mon secrétaire départemental blaguait avec le ministre parce qu'il parle auvergnat et c'est de là que c'est parti." Visiblement énervé d'apparaître ainsi sur ces images, il affirme : "C'est honteux. Je suis Arabe mais il m'a tout à fait respecté, ce n'était pas du tout mal placé. Et je ne considère pas que c'est un dérapage."
Contacté par Le Monde.fr, le ministère de l'intérieur a fait parvenir un communiqué de presse qui "dénonce une vaine et ridicule tentative de polémique". Selon le texte, la phrase de Brice Hortefeux - "Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes" -, fait "référence aux très nombreux clichés qu'il venait de prendre avec la délégation auvergnate".
Le communiqué précise que "pas un seul mot de Brice Hortefeux ne fait référence à une origine ethnique supposée d'un jeune militant".
 
LE PS DEMANDE LA DÉMISSION DU MINISTRE

Après avoir vu ces images, Patrick Lozès, président du Conseil repésentatif des associations noires (CRAN) s'est dit "triste que des paroles de cette nature puissent être prononcées par un représentant du gouvernement français. Ce que j'ai vu ne m'a pas semblé être une plaisanterie. Ces paroles sont aux antipodes des valeurs qu'un ministre est censé représenter. D'autant qu'il vient de sanctionner un préfet taxé de racisme. Si ces propos ont bien été tenus, il faudra appliquer la même règle au ministre de l'intérieur." Le préfet Paul Girot de Langlade, soupçonné de propos racistes alors qu'il subissait un contrôle à l'aéroport de Roissy, a été mis à la retraite d'office mercredi, en conseil des ministres.

Benoît Hamon, porte-parole du PS, dénonce de son côté des propos qu'il juge "inqualifiables". "La question n'est même pas de savoir s'il faut ou pas qu'il démissionne du gouvernement, mais que fait-il encore au gouvernement à cette heure-ci ? Le président de la République doit le démettre immédiatement. " Pour la porte-parole des Verts, Djamila Sonzogni, "on sait dorénavant ce que M. Hortefeux a dans le ventre et ça ne sent pas bon", ajoute-t-elle.
En janvier 2009, Brice Hortefeux avait plaisanté sur les origines de Fadela Amara, secrétaire d'Etat chargée de la politique de la ville, qu'il avait présentée comme "une compatriote" avant d'ajouter : "Comme ce n'est pas forcément évident, je le précise." L'intéressée avait défendu le ministre en assurant qu'elle n'y avait vu aucun "propos tendancieux" .


LEMONDE.FR | 10.09.09
Source :  Le Monde

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.
 

 

 

 

Commentaires  

 
+4 #13 Fatima de Bagnolet 2011-12-22 13:40 slm/slt

Imaginez qu'Amine aurait été un juif…

et bien…

Hortefeux (avec la tronche de fachot qu'il a)serait bel et bien en prison…taxé d'antisémite avec tribunaux et justice hypersionistes…Allah Rallabe…il faut un LOBBY…
Citer
 
 
+7 #12 molazon 2009-09-15 23:57 Avez vous vu la vidéo du jeune Amine? Il explique en gros que cette polémique n'a pas lieu d'être et que M. Hortefeux n'est pas le monstre décrit dans la presse… Je vais peut être loin mais la démission même à voix basse elle n'est pas imaginable. Eric Besson fait des doigts au caméra, d'autre on vendu des armes, d'autre encore on volé ou vive sur l'argent des contribuables… Jusqu'à présent personne n'a démissionné! Citer
 
 
+5 #11 IBNADJAL 2009-09-15 22:00 Amine, l'Arabe UMP qui mange du cochon, au secours de Hortefeux
…QUEL GNOULE L'ARABE DE SERVICE
Citer
 
 
+7 #10 asamir 2009-09-15 17:58 tout le monde se trempe !la cible de mr hortefeu c'est de manipuler l'electorat raciste ETC..tout a été commandité vous croyais q'un ministre de l'interieur comme lui se fait piégé en plus il etais entouré par des adhrent de 'UMP . Citer
 
 
+6 #9 marius 2009-09-15 12:41 c'est une honte démission, le prefet pour moins que çà a été mis à la retraite d'office, malheureusement ce n'est plus du racisme, c'est devenu un état d'esprit comme si on disait bonjour.
HONTE A LA FRANCE
la france est vichiste cet auvergnat de merde le confirme
Citer
 
 
+10 #8 Enis 2009-09-15 11:35 De toute facon il faut de tout pour créer une société "civilisé". Même des racistes ! c'est quand il y en a beaucoup qu'il ya des problèmes !!!! Citer
 
 
+8 #7 wasym 2009-09-15 11:27 ce ministre a une grande gueule, un grand cochon… Citer
 
 
+9 #6 MOUSS 2009-09-15 11:17 AVEC UN ISRAELIEN(JUIF) CA AURAI ETAI UNE AUTRE HISOIRE Citer
 
 
+8 #5 leila 2009-09-15 10:01 waw !!!
une grande bouiallabasse !!!
Citer
 
 
+6 #4 marc 2009-09-13 16:29 bonjour, il est decevant de voir qu'il est tres facile de deraper avec les arabes, ca ne risque rienet ca peut rapporter gros en … voix Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques