Bartolone est-il menacé dans le 9-3?
Écrit par Ilyess   
Samedi, 19 Mars 2011 02:25

Ce mercredi, les responsables politiques se pressent en Seine-Saint-Denis: visites d'Aubry, de Montebourg et de Copé. C'est que les socialistes savent que tout se jouera dans une poignée de cantons.

"Non, on ne peut pas perdre. Soit on reconduit l'écart, soit on l'améliore." A l'approche des cantonales de mars, Claude Bartolone affiche confiance et détermination. Pas question de laisser les communistes revenir aux commandes!  

Pour éviter cela, il sait pouvoir compter sur deux atouts: des candidatures communes avec les Verts sur la quasi-totalité du département et la mobilisation de ses équipes.  

Les socialistes se gardent toutefois de tout triomphalisme, car, comme le note l'un d'eux: "Arithmétiquement, tout est possible, dans un contexte probable de faible participation." Sans compter l'inconnue du score du Front national. A ce jour, le PS détient 17 sièges au conseil général, le PCF 13 et l'UMP-Nouveau Centre 10. Or, sur les 20 cantons renouvelés les 20 et 27 mars, dix sont socialistes, quatre communistes et six de droite.  

Sur le papier, tout se jouera donc sur deux ou trois sièges. Bien décidé à prendre sa revanche sur son "allié historique", le PCF veut notamment reconquérir les cantons perdus en 2004.  

A La Courneuve, il mise beaucoup sur le maire actuel, Gilles Poux, pour contrer Stéphane Troussel, jeune vice-président PS du conseil général. A Aubervilliers, Evelyne Yonnet (PS) devra se méfier de Pascal Beaudet, à qui le voisin Jean-Jacques Karman prête main-forte. Enfin, à Montreuil, l'ex-PS Manuel Martinez, qui a rompu avec Dominique Voynet, compte sur les difficultés de la maire écologiste et sur la multiplication des candidatures à gauche pour virer en tête.  

"A part Mme Irma, personne ne peut dire ce qui va s'y passer", estime Gilles Garnier, patron du groupe communiste au conseil général.  

Souvent réduite à compter les points, la droite espère récupérer le canton d'Epinay-sur-Seine, où l'ex-PS Serge Méry affrontera le maire DVD Hervé Chevreau. A l'inverse, au Raincy, Ludovic Toro, qui préside le groupe UMP-Nouveau Centre-DVD au conseil général, devra repousser l'offensive du maire PS de Clichy-sous-Bois, Claude Dilain. Tout un symbole. 

Source : L'Express

 

 

Commentaires  

 
+1 #2 SHEIKH-XXVII 2011-03-19 23:51 Sans regret, qu'il s'en aille! En héritage pour le 9.3 il laissera une ardoise de 703 millions €, certes pour la constructions des 21 futurs collèges mais à annexer à "sa" dette toxique! Au passage qu'il n'oubli pas de tracter, avec lui, Claude D., le grand "racoleur" des médias. Citer
 
 
+2 #1 Siham 2011-03-19 17:23 Décue que cette gauche, PS ou PC au lieu de bosser, passe tout son temps à se chamailler !
Qu'est-ce a gagné le 93 avec ce bartolone comme président ?
rien …
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Liens commerciaux