B. Delanoë : la France doit reconnaitre l’Etat palestinien
Écrit par Ilyess   
Samedi, 30 Avril 2011 14:28

Dans une interview diffusée le vendredi 29 avril 2011 à 18 heures, sur Radio Orient, Bertrand Delanoë souhaite que « la France reconnaisse maintenant l’Etat palestinien. » Selon lui, « La colonisation est un poison. »

Les Palestiniens veulent proclamer leur Etat cet automne. Qu’attendez-vous de la France ?

Je pense que le temps est venu pour la France d’abord, mais pour l’Europe bien sûr, de reconnaître cet Etat, de reconnaître cet Etat maintenant quand le président de l’Autorité palestinienne aura décidé de le proclamer. Vous savez qu’on a en vue l’Assemblée Générale des Nations Unies à l’automne. Je pense qu’il faut vraiment établir le fait politique. L’Etat palestinien, vous comprenez, tout le monde dit depuis des années qu’il est souhaitable. Puisque les négociations s’enlisent, puisque la colonisation continue en Cisjordanie et à Jérusalem-Est et que ce sont autant de freins au processus de paix, l’annonce à l’avance de la France qu’elle reconnaîtra l’Etat Palestinien,  qu’il y aura un ambassadeur de Palestine à Paris, c’est quelque chose qui peut débloquer un peu le processus, débloquer un peu les crispations. Il faut maintenant passer à la mise en œuvre d’un changement historique : deux Etats, l’Etat israélien et l’Etat palestinien côte à côte.

Un Etat Palestinien, avec quelle capitale et quelles frontières ?

Ça, ce sera les négociations. Mais la base de ces négociations, c’est bien sûr les frontières de 1967 et Jérusalem-Est comme capitale de l’Etat palestinien et Jérusalem-Ouest capitale de l’Etat israélien.

Vous souhaitez que cette reconnaissance aille au-delà du symbole, comment percevez-vous aujourd’hui ce futur Etat palestinien ? A quoi ressemblera-t-il ?

D’abord, prenons acte du fait que le Premier Ministre palestinien a réussi en peu de temps à mettre en place les structures d’un Etat, encore plus qu’au moment où Ben Gourion avait en 1948 proclamé l’Etat d’Israel. Et le fait de l’avoir proclamé, ça avait débloqué les choses. Là, les institutions palestiniennes existent, les éléments de cet Etat existent. Ces dernières années, un travail formidable a été fait par le gouvernement palestinien. Et donc, à partir de la reconnaissance de cet Etat, que je souhaite par la France d’abord, par l’Europe, mais aussi par la communauté internationale et l’ONU à l’automne, il faut aider cet Etat palestinien à renforcer tous ses pouvoirs de souveraineté. Il y a les frontières, sur la base de celle de 1967, et la capitale, avec l’idée de Jérusalem-Est pour la Palestine et Jérusalem-Ouest pour Israel. Il faut les aider à trouver un accord sur les rectifications de frontières éventuelles.

La naissance d’un Etat palestinien est-elle compatible avec la poursuite de la colonisation israélienne ?

Non, mais la poursuite de la colonisation israélienne n’est pas compatible avec la paix. La paix pour le peuple israélien, la paix pour le peuple palestinien. Cette colonisation est un poison. Elle fait du mal non seulement à la terre palestinienne mais cela fait du mal aux esprits. En Israel et en Palestine, tous les défenseurs authentiques de la paix veulent non seulement que cette colonisation cesse mais que les Palestiniens puissent établir un Etat sans qu’il y ait des trous dans cet Etat. Alors, après, il y a sûrement des choses à régler. Quand on veut on peut. Mais il faut parfois bousculer le conformisme des mauvais côtés de l’Histoire.

Source : Radio Orient

 

 

 

Commentaires  

 
0 #3 muslemaub 2011-05-05 15:02 on fait souvent le reproche aux hommes politiques d user de la langue de bois,d etre mbigus sur la question palestinienne,n otamment le Ps,pour ne pas reconnaitre une position claire et nette.
j espere,comme mr Delanoe,qu il y aura inchaAllah un etat palestinien viable,securisé ,non corrompu et surtout dont les principaux partis politique seront unis.
Citer
 
 
0 #2 abdelkarim 2011-05-05 10:22 Mr Delanoë joue le jeu des élections la gauche a besoin des "musulmans" et comme par hasard après la célébration d'une certaine place à paris il retourne sa veste de peur que cette fois le "musulmans de france" ne s'unissent pour les pulvériser lors des prochaines éléctions.
voilà la gauche ne changera pas toujours pareille depuis les années 80.
Citer
 
 
-3 #1 kimK 2011-04-30 16:50 A bien lire l'interv entre lignes, ce n'est pas le sort des palestiniens qui l'interesse plus … Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques