A Marseille le FN se rapproche des musulmans
Écrit par Ilyess   
Lundi, 25 Avril 2011 19:09

« Entre la peste (UMP) et le choléra (PS), nous choisissons l’antidote (FN) » avait appelé à voter Omar Djellil, président de l’association « Présence Citoyenne » à la veille du second tour des Cantonales. Depuis, un dialogue s’est instauré entre Omar Djellil et Stéphane Durbec, conseiller régional du Front National qui le recevra demain, mardi 26 avril 2011, pour la quatrième fois en compagnie de commerçants et responsables associatifs musulmans. Nous avons souhaité en savoir davantage sur leurs motivations respectives. Entretien avec les deux protagonistes.

Questions à Stéphane Durbec :

Demain, vous recevrez au Conseil Régional, Omar Djellil accompagné d’un groupe de commerçants et de responsables associatifs musulmans, alors que vous êtes le premier à être contre la construction d’une grande mosquée ? Quelle est votre logique ?

Il ya deux choses à différencier. Vous me dites : pourquoi je reçois les musulmans ? Je reçois les compatriotes de confession musulmane.

N’est-ce pas contradictoire ?

Ce n’est absolument pas contradictoire. Ça serait contradictoire si j’avais dans mes idées politiques une quelconque idée de racialisme ou d’ethno-différentialisme, ce qui n’est pas le cas. Moi, je suis un élu et un enfant de la république donc je m’inscris dans les valeurs qui portent ce que je suis. Si aujourd’hui je suis conseiller régional, c’est parce que j’ai été élu sur une liste politique mais c’est aussi parce qu’on a laissé la chance à un enfant de la république d’être là où il est aujourd’hui, comme l’ont été dans leur temps, Léopold Sédar Senghor ou Houphouët Boigny ou Félix Eboué. Mais j’ai avant tout l’appartenance au camp national, au camp de la patrie. Et aujourd’hui la note qui peut différencier et que je n’avais pas jusqu’à présent, c’était la note républicaine. C’est-à-dire celle qui est capable de dépasser son appartenance religieuse ou philosophique et de discuter de façon officielle avec la nation. Comme je l’ai dis dans différentes émissions, être français ce n’est pas le fruit d’une couleur de peau ou d’une religion mais c’est la volonté d’aimer et de servir ce pays. Or, ce que je fais depuis quelques semaines c’est que je reçois des compatriotes musulmans qui aiment et qui servent ce pays et qui souffrent eux aussi de l’insécurité et du racisme.

Mais ils sont aussi pour la construction d’une mosquée ...

Non pas tous. Ils veuillent en effet un lieu où ils puissent exprimer leur foi mais ils ne veulent pas que ce lieu, soit aux mains de gens étrangers, ce qu’on appelle communément des « blédards ». Donc ils veulent bien être représentés en tant que français musulmans mais pas par des gens qui sont de leur communauté mais qu’on ne leur impose pas des musulmans venus d’Algérie ou soutenus par le Maroc, la Tunisie ou par les pays du Moyen-Orient.

Il n’y a pas de clientélisme de ma part, comme de la part de l’association « Présence Citoyenne ». Il n’y a aucune stratégie électorale. Si j’avais été un électoraliste ou quelqu’un qui faisait de la cantine électorale, il y a longtemps que je serai dans un autre mouvement et peut-être que j’aurais été comme tel ou tel, peut-être secrétaire d’Etat ou parlementaire. Ce n’est pas le cas. Aujourd’hui je dis « STOP » à l’instrumentalisation des gens à travers un clientélisme politique. Je n’ai jamais eu de démarche clientéliste et communautariste, je suis un élu libre de ton et d’esprit. Ma démarche est assez courageuse que celle qui m’a fait adhéré au Front National en 1987. Aujourd’hui je pense qu’on ne peut pas passer à côté de la deuxième religion de France.

Questions à Omar Djellil ?

Vous avez appelez à voter pour le Front National au second tour des cantonales qui est selon vous l’antidote entre la peste (UMP) et le choléra (PS). Certains musulmans pensent que c’est le sida ou le cancer que vous leur proposez. Qu’en pensez-vous ?

Ce que je peux répondre à ces détracteurs au sein de la communauté musulmane, c’est qu’aujourd’hui ils n’ont pas pu au sein de l’UMP, au sein du PS, créer des rapports de force. Les élus d’obédience musulmane et qui sont dans ces deux partis, pourraient fédérer ou créer une synergie pour la communauté musulmane, mais ils ne le font pas. Alors qu’on ne vienne pas donner des leçons de morale à des gens qui font la démarche d’essayer de construire quelque chose pour la communauté musulmane. Le cancer je le vois plutôt à l’UMP et au PS. C’est plus facile de jeter l’anathème sur notre initiative tout en sachant qu’à l’intérieur de ces deux grands partis (UMP et PS) vous avez des dizaines et des dizaines d’élus « dits de la diversité », qui ne sont pas capables d’influer sur les décisions. A la rigueur, ils sont inutiles, nos détracteurs ne nous apportent rien. Et comme ils ne nous apportent rien, nous au contraire, nous allons apporter quelque chose de nouveau.

Certains musulmans pointent du doigt l’intolérance du FN ...

Quelle intolérance. Moi, l’intolérance je la vis tous les jours de la part de l’UMP et du PS. Le PS n’est pas capable aujourd’hui de proposer un député d’origine musulmane sur 577 députés. Y a un problème ! Est-ce que ces partis donnent des places de maire, de président de Conseil Régional ou Général, est ce qu’ils ont donné de vrais postes. Non ! L’intolérance, je la vois de l’autre côté. L’intolérance du Front National est assumée depuis des années. Donc ce ne sont pas des personnes qui m’inquiètent parce que je sais ce qu’ils pensent.

Le FN est contre la construction d’une mosquée à Marseille ...

Cet argument ne tient pas la route. Ils disent simplement qu’il ne faut pas des financements publics [...] et d’un loyer d’un euro symbolique pour 6000 m2. Ils ont raison, il faut être tolérant. Mais ils ne sont pas contre la pratique religieuse. Par contre quand vous voyez Luc Chatel, André Gérin et compagnie, qui font des lois pour lutter contre les pratiques religieuses, pour moi l’intolérance elle est en face. Le FN nous attaque que pour le loyer, j’allais dire : ce n’est pas méchant. [ ...] Le Front National a aussi pris position sur le minaret. Un minaret de 65 mètres, pourquoi faire ? Nous on est musulman, on a une religion qui est basé sur la simplicité, pourquoi compliquer les choses. Le plus important, c’est de pouvoir accéder à une surface totale de 6000 m2 pour faire la prière. Qu’est-ce qu’il y a d’important ? Que la mosquée soit belle et qu’il n’y ait que des rivalités politiques ou qu’il y ait une mosquée sympathique et que les gens y fassent leur prière dans des conditions dignes. Quant aux prières de rue, on est une majorité de responsables associatifs à avoir répondu et ce, bien avant Marine Le Pen. On a dit plusieurs fois, que c’est un trouble à l’ordre public. [...] Est-ce qu’on a le droit, en tant que musulman, d’imposer à des non musulmans de ne pas circuler pendant deux heures, le vendredi après-midi. Mais pour quel prétexte ? Je ne comprends pas.

Pourquoi avoir choisi de rencontrer Stéphane Durbec demain au Conseil Régional ?

Ce sera la quatrième fois que l’on rencontrera Stéphane Durbec. Cette rencontre va se solder la semaine prochaine par une visite de la moquée avec des commerçants et des responsables associatifs musulmans. On est dans un tel contexte de confusion. On ne sait plus qui est qui et qui fait quoi. Parce que des islamophobes, ça pousse au PS, ça pousse à l’UMP, au FN. Y a tellement de déclarations de part et d’autres, qu’on est dans une confusion totale. On a donc souhaité effectuer cette démarche : essayer d’expliquer l’islam à des gens qui ont de cette religion que des à priori et des stéréotypes. La meilleure démarche c’est d’aller voir les plus radicaux. [...] ceux qui sont le plus en avant dans le combat pour ces questions de représentations de l’islam en France. On a pris les plus durs. Il faut aller désamorcer les bombes. Or, le meilleur interlocuteur c’est celui qui pose les bombes. On a donc choisi le Front National.

Le FN est donc un ennemi pour vous ?

Ce sont des adversaires. Un ennemi c’est celui qui veut vous tuer. [...] Les détracteurs de la communauté musulmane sont partout, mais ils sont peut-être plus importants au Front National. Mais il y a peut être aussi des raisons et on cherche à les connaître. [...]

Et si demain ils prennent le pouvoir en France. Que fait-on ?

Je pense que le contexte y est favorable parce qu’il n’y aura pas d’amélioration jusqu’au prochain mandat de Sarkozy. Il ne va pas sortir de sa boite magique : le plein emploi, la fin de la précarité dans la banlieue, la fin des discriminations à l’emploi. Il ne faut pas rêver. Il y a donc une possibilité que ces gens là prennent le pouvoir. Et moi j’ai une crainte c’est qu’on nous mette des gens comme Bruno Mégret. Quand ils ont eu le pouvoir à Vitrolles ou à Marignane, ils ont fait la misère aux personnels de confession musulmane et aux associations musulmanes. Moi je dis que si demain on peut faire connaissance avec des élus du FN pour leur faire comprendre qu’on n’est pas leurs ennemis, on va être considéré comme des citoyens. Nous on va essayer de discuter avec des élus comme Stéphane Durbec, comme Jean-Marie le Pen qui sont plus dans une tendance modérée, équilibrée par rapport aux courants identitaires, parce que vous savez, je peux parler avec un Stéphane Durbec et un Jean-Marie le Pen mais je ne pourrais jamais parler avec un Stéphane Ravier (FN), Conseiller du 7ème secteur municipal de Marseille et Conseiller régional PACA, ndlr). [...]

Y a un contexte politique qui est défavorable à la communauté musulmane. On est devant un fait accompli. Notre mission en tant que musulman, c’est de montrer ce qu’est l’islam, ce qu’elle apporte comme richesse à ce pays. Qu’il ne faut pas la voir comme un ennemi de la nation française mais comme un allié naturel. Parce que je le dirai toujours : la libération, la défense ou la reconstruction de la France, c’étaient les musulmans et les immigrés.

Source : med-in-marseille

 

 

 

Commentaires  

 
0 #8 muslemaub 2011-05-03 16:15 une nouvelle fois svp,a l attnetion du site,de la rigueur svp..nitamment dans les titres
ce sont les musulmans ,me semble t il d apres la teneur de l article,qui ESSAIENT de se rapprocher du Fn,non l inverse..
vous savez bien que le titre ou les sous titres,chapeaux d article,influen cent en amont le lecteur..
Citer
 
 
+1 #7 gauthier michel 13 2011-04-28 22:02 je suis heureux de recevoir cette rubrique sur les Musulmans de France , elle m apporte ECLAICISSEMENTS et CULTURE SOCIALE ET…religieu se ! , perso je crois à la valeur de l Individu et à l importance de la COMMUNICATION entre personnes , bonsoir à tous gauthier m marseille13 Citer
 
 
0 #6 Nabil 2011-04-28 10:39 Gautier Michel 13 : Personnellement je peux comprendre que tu vote LePen. La manipulation des médias envers les musulmans doit beaucoup t'influencer toi comme tout les partisan du FN. Tu dis que tu des musulmans voisins et que tu fais tes courses avec eux … Il semble que tu crois bien connaitre les connaitre (même si je suis convaincu que ce n'est pas suffisant) … En supposant que tu les connaissent, qu'est ce qui te préoccupe chez eux?? Penses-tu que le FN sera la solution au "bon de vivre ensemble" OU veux tu qu'il y ai plus sévérité à leur encontre ???

J'en profite au passage, pour donner mon avis par apport à tout ce qui se dit sur cette article. Le partis du FN n'est plus ce qu'il était (au temps de J-M Le Pen), plus cohérent. Maintenant que ce parti est financé par Israel, cela montre que seul les musulmans sont visés par le FN. Jean-Marie Le Pen défendait avec conviction les valeurs de la France et les français dit de "souche" (ce qui peut être légitime). Maintenant qu'il y a collaboration du FN avec Israel (un état raciste), le parti du FN attaque directement les musulmans.

Et dans ce cas, il n'y a plus légitimité de la part du FN …
Citer
 
 
0 #5 gauthier michel 13 2011-04-27 20:44 moi je vote FN ,j ai le Coran dans ma bibliotheque , mes voisins sont des Musulmans , je fais les "courses" avec eux…cordiale ment ici à tous . GAUTHIER MICHEL MARSEILLE 13009 Citer
 
 
0 #4 muslem 2011-04-27 18:10 salam alikoum
j ai lu ce "brillant" dialogue,puis m.etais renseigné sur les reactions suscitées,notam ment sur fdesouches-site que mme le Pen reconnait consulter regulierement-les partisans,votan ts Fn se defoulent sur ,dixit,ce "muzz"..
peut etre que ce representant musulman est sincere mais je pense il est vraiment dans le gaz.
s abord mr Durbec n esr pas de l.aile dure du Fn,c est bien le seul avec qui il pourrait dialoguer.j attends juste la reaction de mme Le Pen si cela est mediatisé..
a mon avis,elle dira c est une initiative personnelle..
ce representant oublie juste,qu en effet,ce Fn est soutenu par Israel,ou mme Le Pen.se rend alors que son pere ne pouvait pas..
ce representant critique le peu de poids des elus musulmans dans les seux grands partis.
tout d abord,il parle de l assemblee,mais regardons le nombre d elus locaux de confession musulmane,les choses bougent lentement mais bougent..
donc arretons de critiquer,mais plutot d agir pour imposer la representativit e musulmane au sein du Ps notamment.
d ailleurs,quand on voit le fiasco des gestions municipales Fn de vitrolles,orang e,on peut douter de l incapacité de ce parti a gouverner..
comme tout le monde l a dit,cet individu cherche de la mediatisation,p eut etre devenir le nouveau farid smahi,l arabe du fn.
aujourdhui l extreme gauche est marginale nationalement,e lle manipule les musulmans(la candidate voilee du Npa chassee comme une malpropre),l Ump.se droitise,les musulmans doivent faire porter leur poids sur.le Ps uniquement seule vraie forece de proposition ou s exclure
Citer
 
 
-3 #3 chico 2011-04-27 13:00 encore qui n'a rien comprit le fn est financé par israel surtout la tendance marine?
rout ce qui est antiarabe est bon pour israel.
l'extreme droite européenne a été invité en israel contre l'ennemi commun arabe et musulman.
l'essentiel est d'être repésentatif mais pas avec les salauds, genre sarkozy, guéant et les nationalistes et socialistes qui forment ensemble les antiarabes.
aux arabes et autres groupes ethniques d'être intelligent, il faut voter et avoir un pourvoir de contradiction et de contrepouvoir; là la partie adverse nous respectera, il faut savoir aussi les boycotter et manifester sa désaprobation.
Chico
Citer
 
 
-4 #2 Nopassran 2011-04-27 11:55 De mieux en mieux, voter FN c'est donner le bâton ave lequel les musulmans vont se faire battre, c'est se tirer une balle dans le pied. En bref c'est endosser la peau d'idiots.
Le FN est un parti qui pour parvenir au pouvoir joue sur la division entre origine(il fait primer le droit du sang) : il y'a les gans au sang pur et les gens au sang impur. Il s'est positionné clairement contre l'islam. Le FN est la négation de l'autre et il joue sur les bas instinct de l'humanité il fait appel à la haine à l'émotion.
La solution la plus judicieuse est que tous les musulmans s'inscrivent sur les listes électorales et aillent voter même blanc ; il faut qu'ils apparaissent sur les listes électorales et c'est seulement là qu'il parviendront à l'existence citoyenne et pourront mettre les politiaque sdevant leurs responsabilité. Et puis il ne faut pas croire qu'il n' a qyue le PS et l'UMP. Il y'a d'autre partie à gauche qu'il faut investir.
Citer
 
 
+4 #1 Nabil 2011-04-27 11:14 J'aime le discours de Omar !!! Il dit beaucoup de chose vrai. La communauté musulmane a réellement besoin de groupes (de musulmans) qui qui véhiculent la vrai image de l'islam en France, même aux extrémistes. Sachant que la plupart d'entre eux (extrémistes) sont manipulés par les médias (souvent proche de l'UMP ou du PS). Bref, il faut discuter, s'expliquer et trouver de vrai solutions ensemble, mais pas la façon hyper médiatisé intitulé "débat sur l'islam"… Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques