Municipales 2014 : Karim Allouache candidat à Bondy (93)

Entretien de Karim Allouache avec le courrier de l’Atlas le 17 mars 2014 où il aborde dans le cadre des élections municipales à Bondy son engagement politique et son programme : l’école, la sécurité, le chômage, la mosquée, etc…

Karim Allouache enfant du 9-3, né à Aubervilliers, cadre supérieur dans un organisme financier, est patron de l’UDI à Bondy et colistier sur la liste d’union UDI-UMP-MODEM « Unis pour Bondy ». La liste est conduite par Stephen Herve.

{youtube width= »570″ height= »400″}XF-ylNpL7ok{/youtube}

Plus d’info : Page facebook

 

5 pensées sur “Municipales 2014 : Karim Allouache candidat à Bondy (93)

  • 20 mars 2014 à 8 h 04 min
    Permalink

    ce que je n’ai pas compris, si il gagne c’est Karim Allouache qui sera maire ou Stephen Herve ? Sur la Mosquée de Bondy je pense qu’elle n’est pas petite de plus elle est indépendante

  • 20 mars 2014 à 15 h 19 min
    Permalink

    MachaAllah bien présenté, clair et direct
    je vais prendre le temps de me renseigner sur cette liste …

  • 20 mars 2014 à 15 h 46 min
    Permalink

    [quote name= »besnard »]ce que je n’ai pas compris, si il gagne c’est Karim Allouache qui sera maire ou Stephen Herve ? Sur la Mosquée de Bondy je pense qu’elle n’est pas petite de plus elle est indépendante[/quote]

    Karim a fait une alliance avec Stephen Herve. Si ce dernier deviendra Maire ça sera avec le soutien de Karim qui représente l’UDI sur Bondy. Hervé ne pourra gérer la ville seul sans ses partenaires à moins qu’il veut suivre l’exemple de Voynet à Montreuil qui est devenue la risée des maires de France car elle pensait gérer seule la ville sans concertation avec ses partenaires

  • 10 avril 2017 à 10 h 29 min
    Permalink

    Une PLACE Morte
    La Place Nicole Neubeurger est quasiment déserte, vide, abandonnée, place morte, aucune animation, le marché inexistant, l’activité commerciale pour la majorité des commerçants en chute libre et de plus en plus les commerces ferment.
     Presque toutes les communes avoisinantes ont un marché à raison de un à deux jours par semaine autour de leur cité.
     Nous souhaitons, comme dans les années 2000, remettre les jours du marché, les jeudis et dimanches à la place Nicole Neubeurger pour compenser le manque à gagner et la fermeture de l’ecomarche maintenant depuis 3ANS.
     Un marché frais, sélectif, organisé pourra aussi créer une dynamique dans le sud de la ville. Pour faire nos achats de fruits, légumes et produits du terroir, Les commerces sont le poumon de nos quartiers, Plusieurs raisons de les voir disparaitre voir la locomotive d’Ecomarché qui est fermé depuis plus de 3ans : les habitants et les commerçants veulent ajouter un petit look pittoresque à notre quartier.
     manque de diversité, ambiance délétère plus grand-chose d’attractif, la population française déserte progressivement, ca manque de vie,
    Aucun moyen n’est déployé par la municipalité pour faire vivre le quartier.
     l’amicale des locataires ne sont pas écouté.
     le conseil du quartier inexistant.
     Nous demandons à la maire:
     Ouvrir un ecormarché ou autre enseigne en toute urgence les Bondynois, les personnes âgées et à mobilité réduite qui n’ont pas de moyen de locomotive, n’ont peuvent plus faire leur courses
     Ouvrir toute les boutiques avec plus de variétés et mixités pas de coupure, à midi place morte.
     faite revenir un Poissonnier, un boucher, un fromager, un centre médical, service de radiologie, un laboratoire d’analyse médical
     Loyer trop cher, donc peu d’investissement, une baisse de loyer de 20% à 9€m2
     tous les commerçants et les habitants souffrent en silence, une mort douce la place est suicidaire.
     Faite venir le Marché le jeudi et dimanche Matin pour compenser le manque à gagner.
     A quand dois t-on réagir ?
     les commerçants veulent vendre y a pas d’acquéreurs la place fait peur
     les moyens locomotifs mal desservie, le bus 105 ne suffit pas
     aucune réponse de la Maire, ni de leurs service.

    Urgent les commerçants et la population n’en peuvent plus.

Commentaires fermés.