M. BECHARI (FNMF) dénonce l’assemblée générale extraordinaire du CFCM

La Fédération Nationale des Musulmans de France (FNMF), Membre statutaire et cofondatrice du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) dénonce avec la plus grande fermeté les manœuvres auxquelles s’est livré le Bureau du CFCM et l’ultime manipulation qui a conduit à la réunion d’une pseudo Assemblée Générale extraordinaire qui s’est tenue le 23 février 2013 à l’hôtel « Novotel de Bagnolet » en Seine Saint-Denis. Cette réunion a, sans surprise, validé une réforme qui vise essentiellement la main mise de courant occulte sur les institutions représentatives de l’Islam en France. Ainsi au lieu d’être élargie, la représentativité est désormais restreinte aux 3 fédérations (qui sont : la RMF, l’UOIF et la GMP) et vise à cautionner la légitimité du Rassemblement des Musulmans de France (RMF) à la tête de cette institution.

Nonobstant, nos observations préalables à cette Assemblée générale, les organisateurs de cette réunion, ont mené tambour battant, leur projet, en contradiction avec l’esprit et le texte des statuts du CFCM. Ce qui n’a rien de nouveau, puisque ces manquements ressortent également des élections de 2008 et 2011.

Ce qui est nouveau, dans cette réunion du 23 février 2013, c’est qu’elle devait porter sur un raffermissement de la démocratie interne et au renforcement des institutions, or, l’idée même d’une présidence tournante, ne permet aucune stabilité de l’institution, dilue les responsabilités pendant le mandat, et n’assure aucun programme préalable….au contraire les scissions risquent de s’exacerber….C’est donc un affaiblissement du CFCM qui est recherché….la question légitime serait “ dans l’intérêt de qui ?” 

Les irrégularités relevées et actées, par les observateurs de la FNMF sont d’une gravité telle, qu’il devient urgent, devant la surdité opposée, de saisir la Justice. A ce jour, nous citons certaines que tout un chacun a pu relever :

  • • Les convocations à l’AGE, ne sont pas conformes aux règles statutaires, ni dans leurs formes ni dans leur délais,
  • • La réunion qui n’intéressait en principe que les membres de L’Assemblée Générale s’est trouvée ouverte au grand public sans aucun contrôle de la qualité de membre, ni de la présentation des convocations, (dans certaines n’étaient pas parvenues à leur destinataire car lancées tardivement), ce qui a laissé la porte ouverte de signer à la place des personnes absents, sans procuration.
  • • Au moment du vote des personnes non membres de l’AG ont exhibé des procurations pour voter sans que le Président de la séance, avisé, ne puisse trancher, ni s’opposer à ces votes irréguliers, la procuration n’ayant de valeur que si elle émane d’un membre empêché, au profit d’un autre membre,
  • • Certaines procurations ont été rédigées sur place et sans pièce d’identité,
  • • Aucune vérification des cotisations n’a été effectuée et personne ne sait si tel ou tel membre est à jour, cette irrégularité a été soulevée par des membres du bureau, mais leurs interrogations sont restées sans réponse.
  • • Le temps consacré à la discution des statuts a été limité à dix personnes et limité de trois à cinq minutes par personne et pas plus, or les membres du bureau ont pris tout leur temps pendant toute la matinée à parler chacun de sa propre fédération ou sa mosquée ou son parcours personnel loin des statuts sauf exception.
  • • Pressions et menaces exercées sur les fédérations et les mosquées statutaires  si elles ne signent pas les  nouveaux statuts perdent automatiquement  leur qualité de membre statutaire.
  • • Cette reforme a été à l’initiative de Claude Guéant, Ministre de l’intérieur et validée au ministère le 16 février 2012.

C’est ce qu’on peut appeler, sans excès “ une mascarade”. Il était relevé que le RMF qui dirige seul le CFCM à la suite d’élections boycottées par les grandes associations musulmanes, entend renforcer sa position en s’attribuant par cooptation avec l’UOIF et la Grande mosquée de Paris 50% des sièges du CFCM et exclure les autres composantes de l’Islam de France comme la FNMF.

La méthode d’exclusion employée par le Bureau actuel du CFCM, nous rappelle les méthodes staliniennes et les régimes de partis uniques.

On ne peut continuer à tromper les membres de la communauté et d’appeler à l’union de nos forces, quant on est incapables de réunir dans sa propre famille, Comment alors intervenir dans les débats, sur l’identité nationale, la viande hallal, ou encore le pain au chocolat… ou après une décision de saisir la Justice, on a préféré taire un mensonge électoraliste et se désister en négociant l’honneur et l’image des nôtres.

La communauté musulmane à l’instar des autres communautés est désireuse de changement en impliquant les femmes, les jeunes, les intellectuels et universitaires,… dans la direction et la réflexion du devenir de l’islam de France.

Et s’il était compréhensible d’accepter des incohérences institutionnelles, en 2003, la FNMF n’entend plus considérer ces manœuvres comme des erreurs de jeunesse. Nos institutions doivent mûrir pour relever les véritables défis qui se posent.

Nous entendant, mettre en place des institutions qui survivent aux personnes et aux ambitions personnelles des uns et des autres.

La Fédération Nationale des Musulmans de France (FNMF) ne peut cautionner ces méthodes employés pour passer une réforme et dénonce toutes ces irrégularités. Elle s’engage à employer son droit d’ester les putschistes en justice afin de faire respecter le droit de la communauté à gérer, par elle même, les affaires de son culte librement de manière indépendante et dans le cadre d’une véritable représentativité démocratique.            

Clichy, le 24 Février 2013  
Dr  Mohamed BECHARI

Fédération Nationale des Musulmans de France

Le Président

COMMUNIQUE

Dénonciation de l’assemblée générale extraordinaire du CFCM, du 23 Février 2013 validant la réforme Guéant*

 

3 pensées sur “M. BECHARI (FNMF) dénonce l’assemblée générale extraordinaire du CFCM

  • 9 mars 2013 à 20 h 14 min
    Permalink

    Béchari est connu pour ses Assemblées générales fictives, les faux procès-verbaux de réunions, la multiplication par plus de 100 du nombre des associations restées à la FNMF après les départs massifs au RMF et l’opacité financière totale.
    Voilà qu’il devient légaliste! Mieux vaut tard que jamais. Mais pourquoi ce goût très tardif pour le respect scrupuleux des statuts si piétinés par lui?
    Est-il déçu après le faux espoir d’un retour au CFCM qui devait être décidé d’un commun accord conclu par un nouveau ministre socialiste de l’Intérieur réputé pro-Marocain et resté en assez bons termes avec M. Aubry et un clan du Makhzen marocain impressionné par la multiplication des récits sur les valises d’euros , voire les cantines de dollars. Béchari a-t-il pris ses désirs pour des réalités après s’être mépris sur le sens de son maintien dans le bureau de la FOIF? A-t-il pris pour argent comptant les promesses de M. Aubry de lui remettre les pieds à l’étrier, avant de déchanter au vu du virage de la maire de Lille qui se découvre une passion pour Tlemcen et pour les frères de Boutéflika après l’ébruitement des importants montants versés à Chevènement après ses séjours répétés et prolongés en Algérie?

  • 10 mars 2013 à 22 h 00 min
    Permalink

    Il ne faut pas oublier que chacun aura des comptes a rendre devant le Createur et la creture tel qu’un minstre ou président. ceci est tres important et celui qui n’y croit pas n’a rien a faire entre les musulmans/
    on ne reconnait pas ces groupes; Comment sont ile arrivés à ces postes. Les musulmans votent//////!!!!!!!!!

  • 12 mars 2013 à 8 h 31 min
    Permalink

    Assalamou’alikoum

    Le 3/4 du temps lors’on évoque le cfcm c’est du style:

    >…

    Jamais on parlera du cfcm pour défendre nos droits au travail, défendre nos droits en matière de culte, nos droits en matière de citoyen vivant sur ce sol hostile..etc

    CFCM = coquille vide et creuse…

    Dommage!

Commentaires fermés.

Shares