Le gérant d’un restaurant de Tremblay-en-France refuse de servir deux femmes en raison de leur voile : le droit français est bafoué

Le Cénacle, restaurant gastronomique de Tremblay-en-France, s’est illustré hier soir, le samedi 27 août 2016, par l’islamophobie aveugle de son gérant. L’homme qui est également le chef cuisinier de l’établissement a refusé de servir deux clientes en prétextant que, puisque voilées, elles seraient des « terroristes ».

L’UAM-93 condamne et fustige cet acte islamophobe qui va à l’encontre du droit français. Les polémiques incessantes sur l’islam et notamment le port du voile dans l’espace public gangrènent la cohésion nationale et insufflent une haine et des réactions virulentes anti musulmans de la part de personnes racistes qui se sentent alors légitimes pour exprimer le moindre de leur ressentiment.

Tous les français doivent se soumettre aux lois de la République comme au principe de la laïcité qui est constamment dévoyé par des politiques qui jouent sur la provocation alors qu’ils devraient faire figure d’exemple.

L’UAM-93 rappelle tout de même que le comportement du gérant de ce restaurant, qui semble s’être radicalisé au fil des polémiques sur l’islam, demeure marginal au sein de Tremblay-en-France qui est une ville exemplaire pour le vivre-ensemble, où les musulmans vivent en paix et en harmonie avec le reste de la population.

L’esprit de la ville, porté par le député-maire François Asensi, prône l’ouverture et le partage des valeurs républicaines comme socle d’une harmonie sociale, ce que défendent également l’UAM-93 et les musulmans de la Seine Saint-Denis.

Bobigny, le dimanche 27 août 2016
Le Président de l’UAM-93
H. FARSADOU

Partagez cet article :Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Email this to someone