La fixation à l’avance du début de ramadan est un abus d’autorité

L’Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM-93) s’insurge contre la décision du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) relative à la fixation deux mois à l’avance de la date de début du mois sacré de Ramadhan.

L’UAM-93 considère que cette décision prise sans réelle concertation ni justification juridique est arbitraire et irrecevable.

L’UAM-93 rappelle que, sur la base du Saint Coran (2/185) et des Traditions Prophétiques, le commencement du Ramadhan, tel qu’il est déterminé dans la quasi totalité des pays musulmans, ne peut résulter chaque année que d’une constatation visuelle de la nouvelle lune du mois de jeûne.

L’UAM-93 estime que la détermination à l’avance du mois de jeûne par le CFCM constitue une innovation religieuse intolérable et un abus d’autorité sur La Communauté Musulmane et ne prendra cette importante décision qu’en temps voulu, comme il est d’usage.

Bobigny, le jeudi 9 mai 2013
Le Président de l’UAM-93
H. FARSADOU

 

4 pensées sur “La fixation à l’avance du début de ramadan est un abus d’autorité

  • 11 mai 2013 à 3 h 43 min
    Permalink

    regarde moi ces xxxx, maintenant ils vont le fixer à l’avance c’est haram et cela n’a jamais été le cas c’est une bid’as rien dans la religion autorise cela, la visibilité en `france est nul on aura tout vu on a qu’a faire le ramadan avec un autre pays puisque on en arrive là c’est grave.
    D’ailleurs les horraires des prières ne sont pas conforment à la sunna voilà pourqquoi l’aube et el isha ne sont pas à leur place trop tot ou trop tard avec 3 quart d’heure de différence. franchement on devrait les boycotter ils vont trop loin

  • 12 mai 2013 à 9 h 19 min
    Permalink

    « Nous sommes une nation illettrée. Nous n’employons pas l’écriture astronomique ou le calcul [pour notre jeûne]. Un mois est ainsi et ainsi et ainsi (et il a montré ses mains trois fois, pliant le pouce sur la troisième fois,
    signifiant vingt-neuf jours) ou ainsi et ainsi et ainsi (et il a montré ses mains trois fois, signifiant trente jours). » [Hadith rapporté par Boukhâry, Mouslim, Abû Dawud et Nassa’i].

    Cela montre que le Messager (que les Prières et le Salut d’Allah soient sur lui) voulait garder cette adoration simple et au niveau du peuple, loin de l’influence ou du contrôle d’un savoir scientifique spécialisé (douteux). Cela montre aussi, comme l’a dit Ibn Taymiya –rahimahullah-, que la description de cette nation comme étant illettrée est un éloge, en cela qu’elle est indépendante de tout moyen compliqué dans l’accomplissement de ses adorations de base. Quiconque rejette cela outrepasserait le consensus -l’ijma’- des savants respectables, essaierait de gâter la beauté et la simplicité de cette religion, et surtout, désobéirait directement au Messager (que les Prières et le
    Salut d’Allah soient sur lui).

  • 12 mai 2013 à 9 h 34 min
    Permalink

    « Ne jeûnez pas avant que vous ne [u][b]voyiez [/b][/u]le croissant et ne rompez pas le jeûne avant que vous ne le [s][b]voyiez[/b][/s]. »

    On voit bien que la détermination du mois lunaire [u]uniquement [/u]par les calculs est contraire à la parole de notre noble prophète que la paix et le salut d’Allah soient sur lui.

    « Prenez garde à l’exagération dans la religion. En effet, ceux qui sont venus
    avant vous n’ont péri qu’à cause de leur exagération dans la religion. »
    [Hadith authentique : rapporté par Nasa’i et d’autres]

  • 12 mai 2013 à 13 h 38 min
    Permalink

    Celui qui considère le calcul astronomique comme condition

    de la validité de la vision du croissant lunaire réfute la Parole d’Allah

    et de Son Messager (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam)

    Louange à Allah, et prière et salut sur le Messager d’Allah, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ceux qui suivent sa guidée. Après ce préambule:
    J’ai pris connaissance de l’article publié par le quotidien jordanien « Ad-Dostour » paru dans l’édition du 17-9-1407 de l’Hégire, écrit par le Docteur `Alî `Abanda Directeur des observatoires généraux et Membre de la commission des calendriers auprès du Ministère des Fondations Pieuses (Awqâfs) en Jordanie. J’ai pris également connaissance de ce qui a été publié dans la quotidien « Ach-Charq Al-Awsat » en date du 15-11-1407 de l’Hégire par l’Ingénieur Amîn `Amir, ainsi que l’information attribuée au Docteur Rachâd Qobays Directeur de l’institut des recherches astronomiques, publiée dans le quotidien égyptien « Al-Akhbâr » au commencement du mois de Ramadan 1407 de l’Hégire. Puisse Allah nous pardonner, ainsi qu’à eux, pour leur décision d’adopter le calcul pour déterminer les nouvelles lunes. De plus, le Docteur `Alî `Abanda a avancé que les réalités scientifiques confirment l’impossibilité absolue d’apercevoir le premier croissant de lune du mois de Ramadan le soir du Lundi 27-4-1987 (année grégorienne), puisqu’il a parlé de son absence (la lune) avant le crépuscule d’environ 20 minutes en s’appuyant sur ce qu’il avait cité
    ( Numéro de la partie: 15, Numéro de la page: 128)

Commentaires fermés.

Shares