Vaccin grippe A : la rumeur qui trouble les musulmans
Écrit par Ilyess   
Vendredi, 15 Janvier 2010 09:52

«Cela ajoute à la confusion générale»
M'HAMMED HENNICHE, de l’UAM 93
SECRÉTAIRE général de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM93), qui regroupe une vingtaine de mosquées, M'hammed Henniche confirme les inquiétudes de certains fidèles sur la présence de porc dans le vaccin.
Comment avez-vous eu connaissance de cette rumeur ?
M'hammed Henniche. L’information est remontée lors des réunions avec les responsables de mosquée. Ceux-ci nous ont expliqué qu’il y avait beaucoup d’inquiétude de la part des fidèles, entre deux prières ou à la sortie de la mosquée. Avec toujours la même question : « Il paraît qu’il y a du porc dans le vaccin, on ne peut pas en manger, mais peut-on faire une piqûre qui en contient ? »

Quel est l’impact de cette rumeur ?
Cela ajoute à la confusion générale. Une confusion qui traverse toute la communauté nationale sans distinction. La rumeur du porc dans le vaccin, c’est juste un volet supplémentaire pour les musulmans, qui décourage certains pratiquants.

Quel est votre message ?
Il n’y a pas de porc dans le vaccin ! C’est une rumeur qu’il faut combattre. Tout musulman qui souhaite être vacciné peut le faire sans contrevenir à l’islam. Pour autant, la vaccination relève d’un choix individuel. Dans nos mosquées, nous avons invité les fidèles à prendre des précautions contre la grippe, mais nous n’avons fait aucun appel officiel, ni à se faire vacciner ni le contraire.
Propos recueillis par M.P.

Vaccin : la rumeur qui trouble les musulmans
«DU PORC dans le vaccin contre la grippe A» Yamina, 21 ans, a reçu ce SMS sur son téléphone portable, avec mission de faire suivre. Sur Internet, des chaînes de courriels dumême type se propagent presque aussi vite que le virus H1N1. « Faux », assurent les laboratoires, mais trop tard : la rumeur — née sans doute du premier nom de la pandémie :grippe porcine — court dans la communauté musulmane.
La préfecture des Hauts-de-Seine confirme en s’en désolant : « Un certain nombre de musulmans pratiquants refusent la vaccination pour ce motif… » Voilà qui contribuerait à expliquer la « fracture vaccinatoire», ce déficit du taux de vaccination dans certaines communes.
Dans les Hauts-de-Seine, les villes de la boucle nord, les plus défavorisées socialement — celles aussi où la communauté musulmane est la plus importante — sont à la traîne.
Idem en Seine-Saint-Denis, premier département musulman de France, où l’on vient péniblement de franchir les 65 000 vaccinations, contre 150 000 dans les Hauts-de-Seine…
Enquête informelle
Les jeunes sont particulièrement touchés. « Des collégiens et des lycéens m’en ont parlé et ont refusé le vaccin », lâche Frédérique Bergerot, médecin responsable de la vaccination scolaire des Hauts-de-Seine. Les
adultes aussi sont perturbés. « Depuis que nous vaccinons, nous avons constaté que la majorité des familles musulmanes ne sont pas venues», relève lemédecin d’un centre de protection maternelle et infantile (PMI) de Nanterre. Un phénomène « tellement flagrant » qu’une enquête informelle a étémenée, puis certains parents convoqués. Tous ont invoqué, comme Saïd, père de famille, « une méfiance qui n’a rien de différent de celle du reste de la population ». Mais le médecin confie : « En creusant, l’histoire du porc dans le vaccin a fini par ressortir… »
Tous les musulmans ne sont évidemment pas concernés. Yamina, elle, n’a jamais fait suivre le SMS qu’elle a reçu. Et s’est fait vacciner. A l’heure où le débat sur l’identité nationale tourne de plus en plus au débat sur l’islam, la jeune femme s’inquiète d’une rumeur « qui risque de stigmatiser un peu plus la communauté ».
Matthieu Pelloli 

Aucune trace de porc
LES VACCINS contre la L grippe A ne contiennent pas de porc. Les fiches du Pandemrix de GSK et du Panenza de Sanofi-Pasteur, les deux produits proposés aux Français, ne mentionnent aucun composé porcin. « Notre vaccin contient des antigènes fabriqués à partir d’oeufs de poulet, un adjuvant issu d’huile de requin, du tocophérol, qui est une vitamine, et du polysorbate, une molécule semi-synthétique, mais rien qui soit issu du porc », confirme SoizicCourcier, directrice médicale chez GSK. « On peut reprocher beaucoup de choses à ces vaccins, mais pas ça », confirme Marc Vercoutère, homéopathe et opposant au vaccin anti-H1N1, de l’association Cri-Vie (Centre de recherche informations indépendantes en matière de santé). A.E.
(Le Parisien - Jeudi 7 janvier 2010)
 

 

 

Commentaires  

 
+7 #5 Ayoub 2010-01-16 14:34 UN-Intox tu es un malede mentaaaaaaaaaaa aal le porc dans les veines c'est encore pire les vaisseaux sanguins traversent tout le corps on aura encore plus de sayyiats ( mauvais points dans la religion musulmane pour les francais qui lisent ca. Citer
 
 
+8 #4 mhamed 2010-01-15 21:02 bonjour:
dans votre article vous dites que les musulmans ne se sont pas rendus pour se faire vacciner.
On esaaye qlq part de leur faire porter le chapeau,comme si c'est de de leur faute qu'on arrive pas à écouler les 94 milluion de vaccins. Pour l'infomation de ceux qui veulent encore nous diaboliser, dites vous que si tout les musulmans le font , cela ferait seulement 5 million et 5 millions de muslims , donc 10 million. Loin de la connerie de 94 million de pertes pour les contribuables et de gains pour les coupins(les labos)
Citer
 
 
+8 #3 jawad 2010-01-15 20:22 Salamouaalaikou m,

Effectivement, encore une fois, on prend les musulmans pour des gens qui ne savent pas réfléchir. As-t-on oublié de dire que lorsqu'il y a panique à bord, le musulman s'en remet à Allah. Il n'est donc pas prêt à servir de cobaye aux groupes multimilliardai re pharmaceutique.
Dans le lien suivant vous verrez comment un expert peu scrupuleux a pu manipuler l’opinion publique internationale, surévaluer l’impact de la grippe H1N1, et faire la fortune des laboratoires qui l’emploient. www.voltairenet.org/article163315.html

wasalam
Citer
 
 
+7 #2 UN-Intox 2010-01-15 16:59 Bonjour,
il faut savoir que seul la consommation du port est interdite, son utilisation pour d'autre fin surtout dans le milieu médicale est autorisé. il faut arrêter de dire des betises. Je ne comprend pas comment les journalistes de rennomées peuvent décendre à des niveaux extrème:
lorsqu'on à un problèm au yeux, ont consulte un ophtalmo, lorsqu'on à un problèm de religion, on demande au premier tocar du coin !!!
Le vaccin du H1N1 à été testé uniquement sur des RAT de 3 mois !!! donc on ne connais pas ces effets secondaires.
chacun fais de son corps ce qu'il veux, on est dans une démocratie.
Cordialement
UN-Intox
Citer
 
 
+6 #1 mahmoud 2010-01-15 16:57 Salem
Franchement si c'était que ça, je me serais fait vacciner… mais c'est pire que ça.
faut pas oublier que beaucoup de médicaments sont ou étaient issus du porc. L'interdiction ne porte que sur l'alimentation pas l'utilisation de ses dérivés.
Wa allaho a'lem
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Liens commerciaux

Chroniques