A Marseille, un militant musulman flirte avec le FN
Écrit par Ilyess   
Dimanche, 22 Mai 2011 18:38

Omar Djellil, secrétaire général d'une mosquée de quartier à Marseille, rêve d'une « union sacrée pour la France » avec l'élu FN Stéphane Durbec. A un an de l'élection présidentielle, l'initiative pose à nouveau la question du vote communautaire. Le Marseillais Omar Djellil en convient volontiers : il est « plutôt provoc ». Militant au PS et à SOS-Racisme pendant dix ans, président de l'association de quartier Présence citoyenne et secrétaire général d'une mosquée, cet « activiste » affectionne les coups d'éclat.

En 2010, il avait ainsi déposé plainte contre TF1 et son présentateur vedette Harry Roselmack pour « infraction aux règles d'hygiène et diffamation à l'encontre de la communauté musulmane », après que l'équipe d'Immersion eut tenté de faire sortir un mouton vivant d'un abattoir.

Depuis mars dernier, Omar Djellil frappe fort en médiatisant sa lune de miel avec Stéphane Durbec, conseiller régional FN. Accompagné d'un petit groupe de militants, il a rendu visite à l'élu dans les locaux du conseil régional de Paca, avant de lui offrir un exemplaire du Coran et de l'inviter à découvrir la mosquée de la porte d'Aix, quartier populaire phocéen où son association est implantée. Le tout filmé et largement diffusé sur internet, du blog associatif Good morning Marseille au site identitaire François Desouche.

Union sacrée pour la France

Quelques semaines plus tard, à la veille des élections cantonales, Omar Djellil brise un tabou en appelant à voter FN. Puis viennent la rencontre « inoubliable » avec Jean-Marie Le Pen et la lettre ouverte à Marine Le Pen, où il appelle la présidente du FN à choisir entre une « réconciliation nationale assumée ou une France saucisson-pinard qui fera le lit des socialo-UMPistes ».

Aujourd'hui, Omar Djellil et Stéphane Durbec envisagent « sérieusement » de fonder une « union sacrée pour la France » et se rêvent en « force de proposition » pour 2012. Commentaire glacial de Louis Aliot, numéro deux du FN : « C'est une initiative privée, qui n'a pas reçu l'aval du Front. Faire participer cette association à notre réflexion n'est ni mon intention, ni celle d'autres personnes. »

Comprendre Marine Le Pen qui, d'après Stéphane Durbec, « se tient informée » mais garde le silence.

« Les musulmans sont dans le vote réflexe comme des cons »

Si l'initiative fait débat au FN comme à la porte d'Aix, ses objectifs paraissent encore flous. Manifestement séduit par le discours antisystème des frontistes, Omar Djellil semble d'abord vouloir renvoyer UMP et PS dos à dos : « Ça fait des années que les musulmans sont dans le vote réflexe comme des cons. Du coup, le PS nous tient pour acquis, et l'UMP nous ignore parce qu'on n'est pas leur électorat. J'en ai marre de ce mépris. »

M'hammed Henniche, secrétaire général de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93), est du même avis et relaye la démarche chez ses propres adhérents. Des responsables associatifs de Corbeille-Essonne envisageraient à présent de réitérer l'expérience en Ile-de-France. M'hammed Henniche explique : « Nous avons envie de peser dans le débat politique en tant que musulmans, et surtout sortir des ghettos dans lesquels on nous enferme. Avec ce qui se passe à Marseille, on espère que l'UMP et le PS se réveilleront. »

« C'est la religion qui monopolise le débat »

Comme Djellil, M'hammed Henniche amalgame volontiers questions sociales et religieuses quand il s'agit de plaider pour les quartiers populaires. Il estime n'avoir pas le choix : « La construction d'une mosquée devient tout de suite un enjeu national. C'est la religion qui monopolise le débat ! »

Omar Djellil a contacté Stéphane Durbec au moment du débat sur la laïcité, voulu par Nicolas Sarkozy : « Ça m'a vraiment gonflé. Je me suis dit que quitte à subir l'islamophobie des uns et des autres, autant discuter avec des gens qui disent clairement qu'ils nous détestent. »

M'hammed Henniche parle sans hésiter de l'existence d'un « vote musulman » : « Il existe déjà dans le 93. A Aubervilliers, Montreuil ou Montfermeil, lors des dernières élections locales, les citoyens musulmans ont fait l'élection en pesant sur le niveau de participation et le choix du candidat. »

Les musulmans du FN, « des Versaillais sans le pouvoir d'achat »

Directeur de la rédaction du mensuel Salam News, qui consacrait en avril dernier un dossier à la place de l'islam dans la présidentielle de 2012, Mohammed Colin est sceptique : « Les musulmans ne votent pas comme un seul homme. On les retrouve sur tout l'échiquier politique, y compris au FN. Minoritaires, ces frontistes musulmans sont un peu des Versaillais sans le pouvoir d'achat : attachement aux traditions et à la famille, opposition à la mondialisation… »

Catherine de Wenden, directrice de recherches au CNRS, ne croit pas à un vote communautaire à l'américaine : « La plupart des musulmans américains sont très politisés et cherchent à peser sur l'attitude des Etats-Unis vis-à-vis de leur pays d'origine. En France, le vote est avant tout une affaire sociale, pas religieuse ou ethnique. »

De fait, Omar Djellil et Stéphane Durbec sont d'accord sur beaucoup de choses. Au-delà de leur « volonté commune de lutter contre le communautarisme », ils partagent un même ras-le-bol de « l'insécurité et des voyous », une même hostilité à l'« Europe des bureaucrates »… L'un et l'autre se disent sincères et démentent tout coup médiatique.

Placer le FN devant ses contradictions

« C'est une crise de confiance et une crise générationnelle », analyse Mohammed Colin : « Les 25-40 ans pratiquent la diversité depuis le bac à sable, mais les “papy-boomers” sont très anxiogènes : ils sont en train, des deux côtés, de créer du ressentiment. »

Omar Djellil, 40 ans tout comme Stéphane Durbec, confirme : « On veut s'adresser à tous les déçus de la politique et faire bouger les lignes. Et je peux vous dire qu'au FN, ça provoque des sacrés remous. »

M'hammed Henniche conclut, un rien bravache : « Nous voulons placer le FN devant ses contradictions. Prenez le cimetière musulman de Bobigny : il a un carré militaire depuis 1944. Que chacun se demande de quel côté se battait son grand-père dans les années 1940, et on verra qui est patriote. »

Source : Rue89

 

Commentaires  

 
+2 #8 kad 2011-07-09 17:53 salam
il y a beaucoup d'erreurs car il fait abstraction de beaucoup de choses.
Le FN n'est pas la solution des musulmans, pour la majorité des français l'islam n'est pas et ne sera pas un danger pour la france au contraire. Nous devons encourager le travail de l'uam qui continue à se battre au sein des instances du cfcm seul organe reconnu par les pouvoirs publics (quoi que l'on pense) et le travail de l'uam a démontré avec ses petits moyens que les partis dit republicains ont maintenant un grand respect pour la communauté.
Mais la scène arabe donne une image négative de notre involonté de construire un système politique moderne. Il nous reste à continuer à encourage et participer au travail de l'uam qui se bat sur le local et pour le plus DUR, c'est à dire l'intégration politique…car là les partis ne veulent surtout pas partager le gâteau…et surtout pas avec l'uam…ils faut maintenant aller chercher les places les musulmans auront la place qu'ils méritent…
continuons la resistance républicaiine bien sûr.
Citer
 
 
+2 #7 fila 2011-06-20 19:14 LE FN est devenu un parti comme les autres.

Quelle est la différence entre les thèses défendues par les pseudos républicains actuels et le FN ?
La diversité est étouffée, aucune bonne initiative venant des minorités dites visibles n'est encouragée. Elle est applaudie mais, laisse les décideurs indifférents. Que chacun prenne conscience que le vote de 2012 ne doit pas revenir aux personnes qui promettent sans faire.
S'il le faut, alignez-vous avec le diable si vous le jugez plus sincère dans ses déclarations que les "faux dieux".
La République ne doit en aucun cas faire la différence entre ses enfants, considérés tous comme citoyens uniques.
Pourquoi, lancer sans cesse des débats sur tel ou tel groupe de personnes ? Il est interdit de publier les statistiques sur les exclusions à l'emploi ou à la promotion sociale. En effet, ces statistiques révèleraient le gouffre entre les citoyens dits d'autochtones et ceux dits allogènes. Mais, pour la délinquance, on publie allègrement ces statistiques pour diviser les enfants de France. En cas de guerre, aura-t-on le même comportement ? NON. Devant la mort, les allogènes deviendront les premiers citoyens. L'histoire est là pour le prouver.
Alors, face aux décisions d'exclusion actuelle qui frappent les minorités, il devient impératif que ces dernières se serrent les coudes pour exister et exiger les vraies ruptures en 2012.
Sinon, il faudra considérer que le FN est le seul vrai parti de France et que ce sont ses thèses ( préférence raciale surtout ) et non ses actions ( car il n'a jamais exercé de pouvoir ) que les décideurs actuels mettent en exécution et en valeur.
Soyons tous vigilants et indignons nous ensemble.
La France est une belle République, ne laissons pas qu'elle devienne "bananière".

Le bon citoyen
Citer
 
 
+2 #6 Krimo 2011-06-19 17:57 Tout enfant d' immigrés qui appelle de près ou de loin a voter fn ou a aider le fn devrait avoir honte. Un partie qui n a pas cessé d' insulter nos parents et qui en a fait son fond de commerce. Alors même Qu il ne cesse d' insulter les musulmans Citer
 
 
+2 #5 muslemaub 2011-06-18 12:51 mr Chafi,quand vous exposez vos griefs,en employant la 2e personne du pluriel vous vous adressez a qui?
aux jeunes "issus de l.immigration" dont les parents ont trimé sur les chantiers,usine s ou sont morts pour ce pays?ces jeunes qu on accuse de tous les maux.
ou vous vous adressez aux "nouveaux venus" de l autre coté de la Mediterranée,qu i sont vus comme des profiteurs d aides sociales,voleur s etc?
ne vous inquietez pas,si les arabo-musulmans ont "abusé",que dire de 132ans de colonisation,pi llages(pour n evoquer que l Algerie)
Citer
 
 
+2 #4 abdelkarim 2011-06-18 09:06 salam
c'est fou on marche la main tendue vers le FN je pense que là c'est ce que je craignait Mr HENNICHEa goûté à la célébrité d'être invité par COPE etc.. Je vous écoute depuis des années j'étais présent au manif au réunion avec vos dire car vous n'étiez pas intéressé par le matériel de la dounia mais là c'est chaud pour nous car un représentant comme vous qui se laisse attiré par les chants des sirènes je crains que cela va être dur, mais je vous fais confiance et que cet article comme les autres doivent nous unir pour que nous soyons une force politique musulmane.
sachez aux lecteurs que les personnes du front national font partis des tortionnaires de mon père et des meurtriers de 2 de mes grands frères pendant la guerre d'ALGERIE, j'ai vraiment mal au coeur quand Mr DJELLIL pactise avec ces gens, je ne parle pas de haine simplement que nous musulmans devont simplement nous unir et créer notre parti des musulmans de france comme le parti chrétients juifs etc.. d'abord ce n'est pas à nous de nous intégre mais à eux de nous accepter.
salam.
Citer
 
 
-4 #3 chafi 2011-06-18 04:57 Je vous écris d'Alger et n'ai pas l'occasion de me déplacer pour vous le dire de vive voix.
Je ne partage pas vos opinions et analyses et je plains les autochtones qui vous ont accueillis et vous tolèrent.
Vous abusez quelque part de leur naïveté, de leur tolérance et de leur culture démocratique.
Vos envies subconscientes de revanche contre les "croisés" se ressentent dans chaque titre de vos écrits.
Vous faites du mal a notre religion en voulant imposer VOS visions du monde dans une telle conjoncture.
L'Islam rayonnera en terre musulmane et prendra le temps qu'il faut pour inspirer (ou pas, il faut accepter toutes les éventualités) les autres terriens.
Basta! acceptons les différences et cessons de présenter l'islam comme éternellement conquérant
Lim koum dinoukoum wa liya dini.

Fraternellement votre.
Citer
 
 
-4 #2 muslemaub 2011-06-17 17:53 salam alikoum,plusieu rs remarques me viennent a l esprit,en lisant cet,excellent,a rticle.
tout d abord,quand la premiere rencontre entre mrs Djellil/Durbec avait ete mediatisee sur ce site,j avais tout de suite souligné que la direction du Fn marginaliserait la portee de cet evenement..comme le fait mr Alliot numero 2 du Fn( pour les ptits malins qui "me lisent" souvent…)
de plus,je suis tres perplexe devant le souhait de delocaliser ce genre d initiative.
n oubliez pas que mr Durbec n est pas le plus frontiste des frontistes,que mr Djellil peut mener cette experience avec lui,mais surement pas avec d autres ( a moins que ce soit juste de la provoc..)
enfin,la derniere declaration sur le "patriotisme" de mr Henniche est une maladresse a mon avis.si on l on a pas un grand pere ayant combattu pour la france,on est pas patriote? donc pas vraiment français?? et vous pensez qu en ayant un papy soldat pour la france,on respecte mieux ce pays? c est un raisonnement digne d un deputé Ump du sud est tout ça..et en suivant cette logique l Allemagne,le Japon,l Italie auraient disparues apres 1945..
Citer
 
 
+3 #1 Denis Jaisson 2011-06-17 10:26 «Que chacun se demande de quel côté se battait son grand-père dans les années 1940, et on verra qui est patriote»… Henniche reprend le cliché répandu par BHL & consorts: tradition francaise = fascisme = collaboration = shoah (lire "L'idéologie française").

Ce cliché grotesque, simpliste et injuste a été véhiculé par des générations d'instituteurs, professeurs gauchistes et journalistes mandatés pour et ridiculiser le patriotisme en France (=> invasion migratoire acceptée par culpabilité induite et dissolution de la France dans l'Europe plus facile)…

Mais on sait à quelle communauté, qu'on n'a pas le droit de nommer, appartiennent les trouble-fête qui jouent sur 2 tableaux:

- expliquer la vilaine France collabo' aux Francais d'adoption, aux Musulmans en particulier (avec l'aide du FLN algérien, qui a ses propres intérêts à semer lui aussi la zizanie)

- déformer l'Islam qu'ils présentent aux Francais de souche, pour préparer ceux-ci au choc des civilisations et au sale boulot que veut leur faire faire qui vous savez…

A Henniche et ses camarades d'être plus malins que ces gens-là et de remettre en cause les schémas que leur imposent leurs pires ennemis (!) depuis des générations d'immigration…

Ah, j'oubliais (pour la route): le père de Michel Drucker collabora avec la gestapo. Il aidait les chasseurs de Juifs à reconnaître ces derniers en vérifiant leur circoncision sous le porche de l'entrée de l'immeuble (lire "DES JUIFS DANS LA COLLABORATION UGIF 1941-44" de Maurice RAJSFUS); voilà qui devrait remettre du monde à sa place…

Denis Jaisson
Francais patriote
& Catholique romain
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques