Dalil Boubakeur rassemble ses troupes

Plus de 2000 musulmans ont participé à Lille Grand Palais, aujourd’hui, au premier rassemblement européen de la fédération nationale de la grande mosquée de Paris. Une réunion « historique » sur fond de tensions internes.

Alors que se tiennent dimanche les élections au Conseil français du culte musulman (CFCM), auxquelles la Grande mosquée de Paris refuse de participer contestant leur représentativité, le rassemblement lillois s’est déroulé cet après-midi en présence, entre autres, du recteur Dalil Boubakeur et d’Abdelkader Aoussedj, président de la fédération régionale du Nord de la Grande mosquée de Paris, ainsi que d’un membre du gouvernement algérien.

Dalil Boubakeur a mis en garde contre toute tentation d’ignorer le rôle de cette institution dans l’organisation de l’islam de France, trois jours avant le renouvellement des instances du CFCM. « Attention: on ne pourra pas construire un islam de France sans la Grande mosquée de Paris » (GMP), a averti M. Boubakeur.

« Ignorer la GMP serait irresponsable, ce serait une injustice gratuite et une insulte à la mémoire des soldats musulmans qui, par centaines de milliers, se sont sacrifiés pour la France », a-t-il insisté

La GMP a décidé de ne pas participer aux élections du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui renouvelle dimanche ses conseils régionaux, lesquels éliront le 19 juin les instances nationales. La GMP conteste le mode électoral affectant une représentation en fonction de la superficie des lieux de culte.

Pour M. Boubakeur, « la foi ne s’est jamais mesurée au mètre carré ». Le recteur a réclamé une « juste place » pour les adhérents de la fédération de la GMP qui « ne sauront se contenter d’un simple strapontin électoral ».

« Il va de soi que la fédération de la GMP a toute sa place dans cette institution », a répondu dans son allocution M. Bouvier, directeur de cabinet du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais.

Proche du gouvernement algérien, la GMP est l’une des plus importantes composantes du CFCM avec le Rassemblement des musulmans de France (RMF), proche du Maroc, et l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), proche des Frères musulmans. Cette dernière aussi ne participe pas aux élections de dimanche et du 19 juin. Les Algériens soupçonnent leurs rivaux marocains de financer l’acquisition de lieux de culte pour avoir plus de représentants au CFCM.

Source : Nord Eclair

 

2 pensées sur “Dalil Boubakeur rassemble ses troupes

  • 4 juin 2011 à 12 h 45 min
    Permalink

    ces pro rois marocains ne sont pas clair ,ils jouent sur un fil ,mais c toujour macabre d’avoir un couteau dans le dos ,ce si et une specialité marocaine.
    j’espere que le grand peuple marocain ne participe pas a cette (???) anti islam

  • 13 juin 2011 à 5 h 44 min
    Permalink

    Dalil boubakeur ou David boubakeur?

Commentaires fermés.

Shares