Interview du Dr Patrick Knipper – Interplast-France
Écrit par Administrator   
Mercredi, 05 Août 2009 04:37


Interview UAM-93 / Dr Patrick Knipper – Interplast-France
Mission Gaza Juillet 2009
Paris, le 03 Aout 2009

1. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs et présenter votre ONG ?

Je m’appelle Patrick Knipper et je suis spécialiste en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique à Paris. La moitié de mon activité est hospitalière et l’autre moitié se fait en cabinet privé. Président d’Interplast-France, je pars 3 ou 4 fois par an en mission humanitaire à l’étranger.

Interplast-France est une ONG spécialisée dans la chirurgie réparatrice dans les pays en voie de développement. C’est une association humanitaire loi 1901, à but non lucratif, créée en 1992 qui regroupe une quinzaine de chirurgiens plasticiens, d’anesthésistes et d’infirmières, originaires de la France entière, tous bénévoles. L’objectif des membres d’Interplast-France est de venir en aide aux populations déshéritées qui vivent dans des régions où la chirurgie réparatrice est inexistante. Depuis sa création Interplast-France intervient principalement en Afrique: Ghana, Nigeria, Togo, Niger, Bénin et à Madasgascar mais aussi en Inde, en Arménie, etc. 

La philosophie d’Interplast-France propose de travailler en étroite collaboration avec les équipes médicales locales pour en assurer la formation sur place et  d’intégrer dans la prise en charge des patients la médecine locale, par exemple la médecine traditionnelle en Afrique, dans le respect des croyances et des coutumes du pays.

2. Votre ONG est spécialisée dans la chirurgie répatrice, comment vous définissez cette chirurgie ? 

La chirurgie reconstructrice répare une partie du corps détruite après un accident par exemple. La chirurgie plastique refait la forme du corps quand celle-ci est abîmée, par exemple, après un cancer. La chirurgie esthétique permet de modifier une partie du corps pour une raison purement esthétique (exemple: réduire le volume du nez quand il est trop gros). Pour le chirurgien plasticien, les trois variantes sont réunies sous le même terme de "chirurgie plastique" car, par exemple, un sein reconstruit après un cancer doit aussi être beau pour que la patiente soit contente... Autre exemple avec la fente labiale ou bec de lièvre; pour nous, c'est de la chirurgie réparatrice mais pour la maman c'est de la chirurgie esthétique car son enfant est redevenu normal après l'intervention...


Fillette victime des bombes au phosphore rencontrée à Gaza par la mission de juillet

3. Vos remarques sur la mission humanitaire de Gaza du mois de juillet co-organisée par l'UAM-93.

La mission de Gaza a été pour moi une première expérience dans cette région du monde. J’ai été ravi de partager cette expérience avec une équipe aussi motivée, variée et sympathique. La présidente de l’UFP est très impliquée et c’est grâce à son énergie que l’équipe a pu finalement entrer à Gaza. Le président de l’UAM-93 est un « coach » formidable. Surtout, il est doté d’une grande humanité envers les gens dans le besoin et cela m’a personnellement beaucoup touché. Sa qualité d’écoute, sa compassion et sa tolérance ont été pour moi une vraie motivation pour participer à ce nouveau projet de chirurgie réparatrice.

En revanche et vous le comprendrez, j’ai été « frustré »  par l’impossibilité aux nombreuses ONG humanitaires de pouvoir entrer dans la bande de Gaza pour opérer. Mais il ne faut pas désespérer, les choses se feront si elles doivent se faire… Mon ami Hassen dirait : إِن شَاء اللّٰه !

4. Comment vous évaluer la situation sanitaire à Gaza ?

En ce qui me concerne je peux dire qu'il existe une forte demande en chirurgie réparatrice suite aux traumatismes balistiques, aux écrasements des membres et aux brûlures, etc.

5. Nous préparons d'autres missions, dont une avant la fin de cette année, que pouvez-vous apporter à nos futures missions ?

Avant toute chose, nous aimerions demander aux médecins de Gaza ce qu’ils désirent vraiment dans le domaine de la santé. Nous ne voulons pas donner quelque chose qui nous ferait plaisir mais plutôt quelque chose qu’il « leur » ferait plaisir et qui leur servira! Les chirurgiens à Gaza ont déjà une grande compétence en chirurgie et, parfois, cette compétence est supérieure à la notre dans certains domaines. Nous restons disposer, toutefois, à partager avec eux notre expertise en chirurgie plastique et réparatrice.

Interplast-France privilégiera un projet où l’on pourra créer une véritable vision commune avec les médecins palestiniens. Par exemple, nous préférons développer un partenariat avec un service ou un hôpital où l’on pourra reproduire nos interventions de chirurgie plastique, dispenser un enseignement adapté et, surtout, suivre nos patients régulièrement...

Les interventions sur place permettront de transmettre directement notre savoir faire spécialisé aux chirurgiens locaux et dans les conditions réels d’exercice. Nous associons systématiquement un enseignement adapté théorique et pratique sur place qui correspond aux pathologies et aux patients rencontrés. La finalité de notre action est de rendre autonome la structure chirurgicale que nous développons pour qu’elle assure elle-même les soins futurs de sa population… Pour cela, un enseignement universitaire trop magistral et lointain (en Europe, par exemple) ne semble pas toujours adapté car trop loin des réalités. C’est pour cela que nous proposerons de créer un enseignement original (type Diplôme Universitaire de chirurgie réparatrice en situation précaire) sous l’autorité de l’université de médecine de Gaza pour former les chirurgiens aux techniques de chirurgie plastique et réparatrice adaptées à Gaza.

Un diplôme similaire existe déjà à Paris depuis quatre années (www.chirurgieplastiquehumanitaire.net) et à Madagascar depuis deux ans. L’idée que Gaza ait son propre Diplôme Universitaire me plaît. J’aurais été personnellement très fier de pouvoir dire que j’ai obtenu un « D.U. de chirurgie en situation précaire » made in Gaza !
                           
 


Vous aussi, vous pouvez participer à nos futures missions humanitaires à Gaza en faisant un don par CARTE BLEU via le système sécurisé paypal en cliquant sur le lien ci-dessous :

>>>>> Faire un DON par carte Bleu à UAM93-Mission GAZA  <<<<< 

                                                     

 
A lire également :  

 

 

Commentaires  

 
+2 #1 samir 2010-04-21 23:13 toutes mes félicitations Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques